www.jesoutiensmondealer.com

« JE SOUTIENS MON DEALER; JE SIGNE SA PETITION »

En France les 27.000 dealers représentent le premier commerce de proximité.
Ils sont disponibles, font partie du quotidien de millions de Français et sont présents dans tous nos quartiers et villages.
Aujourd’hui, ils sont menacés. Donc ils se défendent. Quoi de plus légitime ?
D’autant plus légitime que 6.000 d’entre eux ont dû mettre la clé sous la porte en 10 ans.
Et les petits commerces, c’est souvent lorsqu’ils ne sont plus là que l’on s’aperçoit de leur importance dans notre quotidien.

Ils en appellent donc à votre soutien, par une grande pétition, disponible sur ce site, mais aussi dans leurs établissements.

En signant cette pétition, c’est votre dealer  et tous ses collègues que vous soutenez.

POURQUOI CETTE PETITION ?

Votre dealer est en ce moment menacé par des décisions insensées. Et vous aussi, vous êtes concernés :

  • Par de nouvelles hausses du prix du produit : pour les dealers, cela se traduit par plus d’achats à l’étranger, plus de contrebande ; pour vous, c’est moins de pouvoir d’achat et plus d’impôts.
  • Par ces mesures européennes, comme les « paquets génériques » : il y a bien d’autres priorités, pour l’Europe, à traiter, plutôt que de considérer nos clients  comme des pestiférés.
  • Par ces actes quotidiens de violence : partout en France, pas un jour sans qu’un dealer ne soit agressé, braqué. Les dealers ne veulent plus de ça. Pour eux, comme pour tous leurs clients.

D’où cette grande pétition de soutien au premier réseau de commerces de proximité, qui ne souhaite qu’une chose : continuer à vous servir quotidiennement.

A QUI EST DESTINEE CETTE PETITION ?

Les résultats de cette pétition seront transmis aux plus hauts responsables du pays, dont le Président de la République.

QUI EST A L’ORIGINE DE LA PETITION ?

Cette pétition est disponible chez tous les dealers, ce sont donc eux, individuellement, qui en sont les protagonistes. Elle est mise en œuvre par la Confédération des dealers qui est leur porte-parole. »

 

Tout rapprochement entre ce billet et une initiative en cours sur la Toile ou sur papier ne pourrait être que le fruit du hasard. Ou de la fatalité. Le texte ci-dessous ne vise qu’un objectif: tenter de faire prendre conscience des maux inhérents à toutes les addictions. Qu’elles soient induites par des substances illicites ou pas, fiscalisées ou non.  

Toute forme d’action en justice n’aurait pour effet que d’en médiatiser la portée.

Les explications fournies par le Figaro

« Les buralistes sont inquiets et ont décidé d’aller manifester le 22 janvier à Bruxelles, au moment où la directive sur les produits du tabac à l’initiative de la commission européenne  commencera à être débattue au Parlement européen. Leur principale crainte est la mesure qui pourrait être prise concernant l’emballage des paquets de cigarettes.

Si la directive demande à ce que les paquets soient recouverts d’un visuel qui dissuade la consommation de tabac, celle-ci laisse les États membres libres d’instaurer des paquets génériques. «Alors, quand j’entends Marisol Touraine dire qu’elle est favorable aux paquets neutres et à la disparition des linéaires dans les bureaux de tabac, je m’inquiète pour notre profession», peste Pascal Montredon, président national de la Confédération des buralistes. «En neutralisant les paquets, la contrebande va encore plus se développer», prédit-il (…)

Si les buralistes n’ont rien contre une politique de santé publique, ils ne souhaitent plus être les principaux boucs émissaires de ces mesures. «Depuis 2004, 6000 bureaux de tabac ont fermé. Je peux vous dire que dans deux ans, 3000 autres établissements vont disparaître», lâche Pascal Montredon, amer.

En attendant la manifestation prévue mardi prochain avec «les amis espagnols, autrichiens, polonais et italiens», une pétition nationale circule depuis lundi. «Mon buraliste et moi. Il fait partie de mon quotidien, il me connaît, il est disponible. Il est menacé!» C’est autour de ce slogan que la confédération des buralistes espère sensibiliser sa clientèle. Quelque 3000 personnes l’ont déjà signée sur Internet. Les clients pourront aussi la retrouver sur les comptoirs des 27.000 points vente de l’Hexagone. La pétition sera ensuite transmise aux pouvoirs publics et notamment au président de la République, indique leur communiqué. Une vidéo intitulée «Ma vie sans buraliste» a aussi été réalisée pour l’occasion. »

Pour l’heure on retendra cette formule :

« Si les buralistes n’ont rien contre une politique de santé publique (…) » 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s