Comment faire parler le sperme des Français

Bonjour

Titrez sur le sperme, vous aurez une audience assurée. Dernière démonstration en date : la couverture médiatique  d’une publication statistique pour statisticien(ne)s. Son résumé a été mis en ligne le lundi 24 février sur le site de  la revue Reproduction  comme on peut le voir ici . Reprise sans nuances, ici ou là, sur la Toile francophone elle alimente bien des conversations -et un assez grand nombre de fantasmes. Elle vient aussi conforter une conception verte de ce que devrait être la vie dans nos vertes campagnes agricoles.

Kiosques

On lit les gazettes encore en kiosque. Et on croit comprendre qu’aucune aucune région française n’échapperait au déclin de la qualité du sperme des hommes qui y vivent. Mais les mêmes gazettes nous disent qu’il n’y a là rien de vraiment nouveau sous le soleil de France. Le phénomène avait été amplement documenté par des études précédentes. Documenté certes,  mais jamais véritablement expliqué. Ajoutons que le phénomène dépasse, et de loin, les frontières de l’Hexagone – même celles du territoire national.

Encore faudrait-il s’entendre sur le recours au terme « qualité ». Il est pour l’essentiel question de « quantité » de spermatozoïdes. De leur rapidité et de leurs ambiguïtés structurelles certes. Mais quant à leur « qualité », c’est nettement plus compliqué – d’où l’usage des guillemets. A fortiori si l’on pose que seuls sont entrants et véritablement fécondants les spermatozoïdes garants de la normalité. Et l’expérience générale montre que l’on a ici raison de poser.

Vocation agricole

Que nous apprend donc, que nous ne sachions, la dernière livraison de Reproduction ? Que les hommes d’’Aquitaine et de Midi-Pyrénées présenteraient « un déclin plus marqué que la moyenne ». Qu’en conclure ? Les verts y verront un renforcement de leurs hypothèses premières selon lesquelles  les expositions environnementales à des perturbateurs endocriniens (et à des pesticides) ne sont pas bonnes pour la santé de notre espèce.

Pourquoi ? Tout bonnement parce que ces deux régions ont « une forte vocation agricole » et que les populations humaines y sont « particulièrement exposées aux pesticides ». Est-ce tout ? Oui. Nous sommes ici dans les extrapolations au carré. La qualité du sperme serait ainsi le lointain reflet de la qualité de la terre ? Une nouvelle fois la terre ne mentirait pas ?

Ce sont là des hypothèses à très haut risque. Et point n’est besoin d’être versé dans les choses de la statistique pour pressentir que le lien de causalité « pesticides agricoles-déclin qualitatif spermatique » est encore assez lâche.

Bourgogne

« Les résultats, obtenus à partir de l’analyse des données de la base Fivnat regroupant les tentatives d’AMP en France, montrent que la concentration  et la qualité morphologique des spermatozoïdes a baissé dans la quasi-totalité des régions avec une diminution plus importante en Aquitaine et Midi-Pyrénées, nous explique encore le site http://www.santelog.com qui offre gracieusement des cartes géographiques comme on peut les voir ici.  La mobilité spermatique, en revanche, augmente légèrement dans l’ensemble des régions à l’exception de la Bourgogne qui suit une tendance inverse. »

Bâtard

La Bourgogne ? Les vrais amoureux de ses plus grands vins  (au hasard, le bâtard-montrachet  et tout particulièrement celui-ci) aimeraient bien comprendre. Plus généralement les lecteurs des gazettes aimeraient sans doute qu’on les aide à saisir comment ce déclin spermatique qualitatif national est compatible avec les forts taux de naissance qui, selon les mêmes gazettes, prévalent aujourd’hui en France.

A demain

(1) Auteur(e)s : J Le Moal, M Rolland, S Goria, V Wagner, P De Crouy-Chanel, (InVS) J De Mouzon et D Royère (Reproductive Biology Unit, CHU Bretonneau, Fivnat, Tours, France)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s