Femme morte aux urgences de Cochin: rebondissement

Bonjour

L’obstination peut avoir ses vertus. Près d’un mois après les faits le parquet de Paris vient d’ouvrir une enquête pour rechercher les causes du décès. On sait que cette aucune autopsie n’avait initialement été pratiquée. On sait que cette affaire peut apparaître comme embarrassante pour l’administration comme pour le parquet

Article 74 du code de procédure pénale

L’enquête qui vient enfin d’être décidée par le procureur de la République de Paris à pour objectif de faire la lumière sur les causes exactes d’une mort suspecte, inexpliquée et spectaculaire, celle d’une femme  de 61 ans dont le cadavre avait été trouvé dans la salle d’attente des urgences de l’hôpital Cochin de Paris.

Elle s’inscrit dans le cadre de l’article 74 du code de procédure pénale. La mort était survenue le 15 février dernier. L’affaire fut tenue secrète durant quatre jours. Le 20 février  Marisol Touraine, ministre de la Santé, annonçait dans un communiqué à l’AFP qu’elle demandait à la direction générale de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) « de faire la lumière dans les meilleurs délais ».  La ministre parlait alors d’un décès « soudain » et précisait qu’elle « pensait » aux proches de la victime. Le Figaro précisait que la piste d’un arrêt cardiaque était avancée et que « les résultats d’autopsie seraient connus dans le courant de la semaine prochaine. »

On ira ici la suite de notre enquête sur Slate.fr

A demain

Une réflexion sur “Femme morte aux urgences de Cochin: rebondissement

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s