Ebola : Air France et mises en quarantaine (Direction Générale de la Santé)

Bonjour

A cette heure, Marisol Touraine n’a pas eu « connaissance » de cas d’Ebola en France. C’est heureux. Pendant le changement de gouvernement il faut savoir que les autorités sanitaires veillent. C’est ainsi que nous découvrons  les conseils du ministère français des affaires étrangères aux voyageurs se rendant en Guinée. Guinée où comme chacun sait sévit depuis peu une épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola (« Ebola, en avoir peur ou pas ?»).

Vigilance renforcée

Faire savoir via les médias que les autorités sanitaires veillent. C’est aussi le sens de la « fuite » dont vient de bénéficier le quotidien Le Parisien (voir ici). Ce quotidien révèle que les autorités sanitaires françaises ont décidé de renforcer leur niveau de vigilance face à la nouvelle menace épidémique.

Dans son édition du jeudi 3 avril, Le Parisien cite une note de la Direction générale de la santé (DGS) qui vient de mettre à jour la procédure d’accueil de passagers en provenance de Guinée, de Sierra Leone et du Liberia arrivant à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Note qui précise :

Symptômes en plein vol

« Dans l’hypothèse où les symptômes se déclareraient lors d’un vol Guinée-Paris, Air France a assuré une information spécifique auprès du personnel navigant de façon à ce que les premières mesures d’isolement d’un passager malade soient mises en place pendant le vol et les autorités aéroportuaires immédiatement alertées ».

Déclarations de symptômes en plein vol ? C’est une situation qui doit être rarissime. Quels symptômes ? Quelle confirmation sérologique ? Pourquoi mettre le seul passager « malade » en quarantaine ? Pourquoi pas l’ensemble des passagers et des personnels navigants ou pas. Du temps de la peste ce sont les navires qui étaient refusés dans les ports. Envisage-t-on, à la DGS, de laisser les aéronefs suspects sur le tarmac de Roissy ? (1)

Conduite détaillée à tenir

Le document cité par Le Parisien précise qu’un « Message d’Alerte Rapide à tous les établissementS », dénommé MARS, a été élaboré pour détailler par le menu la conduite à tenir. Le Centre national de référence à l’Inserm de Lyon (dont les spécialistes sont à l’origine de l’identification de la souche guinéenne) centralisera les analyses de prélèvements.

Les prélèvements biologiques visant à la confirmation du diagnostic devront être adressés à Lyon  « dans des conditions de transport sécurisées de niveau P4 ». Un dispositif d’information  d’une plus grande ampleur serait en préparation.

Rapatriements privés

Un message a aussi été transmis « aux compagnies de rapatriement sanitaire afin qu’elles appliquent les protocoles de prise en charge ». Les appliqueront-elles ? Pour l’heure ces compagnies privées se refusent à imaginer devoir s’exposer à un tel risque infectieux et économique.

A demain

 

(1) Sur ce thème on lira avec intérêt les mémoires pandémiques d’un ancien (prudent et secret) directeur général de la Santé. Un « DGS » qui fut confronté à plusieurs virus émergents ainsi qu’à différents ministres de la Santé. Mémoires publiées il y a peu aux éditions Odile Jacob : « Face au risque épidémique » du Pr Didier Houssin (295 pages –  24,90 euros la version papier).

Une réflexion sur “Ebola : Air France et mises en quarantaine (Direction Générale de la Santé)

  1. « EVD is a severe acute viral illness often characterized by the sudden onset of fever, intense weakness, muscle pain, headache and sore throat. » (OMS) http://www.who.int/csr/don/2014_04_ebola/en/
    Reste à apprécier « sudden » en temps chronométrique, mais il n’est pas impossible que sur un vols (les plus rapides durent 3h) des symptômes légers avant l’embarquement s’aggravent en vol .
    Pour ce qui est de la fuite, elle ferait sourire si le sujet n’était pas si grave. Sur le journal national de France 3, le commentateur évoquait une maladie transmise par les chauves-souris, point final. Que le cas index le soit (peut-être) est une chose, mais diffuser de telles informations sans évoquer la dangerosité de la transmission par contact avec des liquides corporels est irresponsable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s