Santé: Marisol Touraine écopera, avec ou sans secrétaire d’Etat

Bonjour

Les médias sont ainsi faits qu’ils se passionnent aussi pour les protocoles. La composition du nouveau gouvernement (Valls I) en est le dernier exemple en date. Gouvernement « resserré  », gouvernement « de combat », gouvernement fait de gens « solides » et « expérimentés ». C’est du moins ainsi que Marisol Touraine  a qualifié celles et ceux qui le composent. Marisol Touraine, on le sait, y figure en tant que ministre des Affaires sociales.  Elle était, en ce matin du 3avril 2014 l’invitée de RTL et du journaliste Jean-Michel Apathie. On écoutera la nouvelle ministre ici.

Raccourcir les titres

Que demander à Mme Touraine sinon ce qu’il en est du ministère de la Santé,  ce ministère qu’elle occupait et qui n’est plus dans ses attributs ? A Paris l’affaire fait depuis vingt-quatre heures le sel des rédactions, spécialisées ou non (« Le gouvernement Valls est formé. Avec une assez grosse surprise : personne à la Santé ! »). La nouvelle ministre des Affaires sociales aura, d’entrée, recours à une pirouette bien préparée : « à gouvernement resserré, titres resserrés ». Moins d’encre à user sur les bristols en somme. Il en faut plus pour calmer Jean-Michel Apathie et Laurent Bazin, le maître des cérémonies matinales.

L’ombre des Invalides

A la fin du spectacle ils reviendront à la charge. Pas de secrétaire d’Etat à la Santé, vraiment ? Embarras palpable. Affaire de préséances, de prébendes, de protocole. Préparer le terrain. Mme Touraine rappellera que dans le gouvernement précédent elle avait eu des ministres déléguées, que l’on y travaillait, qu’il fallait encore attendre, que rien ne pressait. Quelques jours encore avant de savoir si le Dr Jean-Marie Le Guen (ou l’un de ses confrères socialistes) s’installera (ou pas) à l’ombre des Invalides.

Plus vite, plus loin

Pour le reste, sous les gentilles banderilles journalistiques radiophoniques ce fut, une nouvelle fois, la langue de bois cloutée d’éléments de langage. Avec ce « pacte de solidarité » nouvellement inventé par le Palais de l’Elysée et qu’il faut déjà mettre en chantier. « Pacte de solidarité » impossible à définir. Aller dans la même direction mais « plus vite » et « plus loin ». Penser mieux qu’hier (et moins bien que demain) aux souffrances des plus pauvres d’entre nous. Jean-Marc Ayrault « n’était pas le problème » mais Manuel Valls « mettra toute son énergie dans ce combat ».

Petite cuillère métaphorique

La nouvelle ministre des Affaires sociales ne reprendra pas l’image violente du Premier ministre la veille sur TF1 (en substance quelque chose comme ‘’une absence de steak qui fait mal aux tripes’’). Mme Touraine  usera d’une métaphore plus maritime et plus dramatique, évoquant la nécessité de ne pas écoper avec une petite cuillère quand on est dans un gros navire qui  s’enfonce dans l’océan. (écouter ici à 6’ 45’’).

Europe 1

Pour mémoire, une seule promesse dans  cette lutte annoncée contre le naufrage : pas de déremboursements de médicaments.

Quelques minutes plus tard, sur Europe 1, radio concurrente, un humoriste irrésistible allait imiter le médecin-animateur Michel Cymes expliquant pour quelles raisons Marisol Touraine n’était plus ministre de la Santé. Ce fut d’assez mauvais goût.

A demain

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s