Alerte aux œufs en chocolat (Mondial Assistance®) et au virus Ebola (International SOS®)

Bonjour

On connaît fort mal, en général, l’assistance médicale et du rapatriement sanitaire. C’est un monde complexe, hautement concurrentiel et souvent assez  secret. Les firmes parlent peu. Sauf quand elles jugent utile de faire parler d’elles. C’est alors l’heure des  communiqués alors de presse. Et la presse transmet alors ou pas les informations qu’on lui offre. Du banal en somme.

Or voici que par le plus grand des hasards (le monde de l’assurance  ne croit guère à la fatalité) nous venons de recevoir, aujourd’hui et coup sur coup, deux communiqués de presse. Deux modèles du genre qui témoignent de l’éventail de la communication de ces entreprises. Deux communiqués  l’un et l’autre justifiés par les différentes idées que l’on peut se faire de l’actualité sanitaire. Voici de quoi il retourne

Mondial Assistance® et les œufs en chocolat

Voici le site de Mondial Assistance.  Et voici une fiche signalétique de Mondial Assistance France (1800 salariés, 460 millions de chiffre d’affaires – propriété du géant Allianz Global Assistance)

Communiqué de presse du 14 avril 2014 :

« Le week-end prolongé de Pâques sera l’occasion pour les nombreux adeptes du chocolat d’organiser une petite virée en famille ou bien chez les amis pour la traditionnelle chasse aux œufs. Mondial Assistance a recensé 3 petits conseils pour que cette chasse gourmande reste un bon moment.

Poulettes en glacières

Pour transporter lapins, poulettes et œufs en chocolats, optez pour la glacière. Elle a 2 bienfaits : si le trajet est un peu plus long que prévu, celle-ci les maintiendra au frais et évitera d’arriver avec un chocolat ramolli ou bien fondu. En outre, si vous voyagez en train, la glacière les préservera des chocs. Si vous voyagez en voiture, préférerez également un transport dans le coffre, moins chauffé que l’habitacle. La glacière les gardera bien calés, ils ne risqueront pas d’être écrasés. De bons amortisseurs permettront également de passer les chemins de campagnes ou autre nids de poules avec douceur !

Une fois sur place, le jardin offre de nombreuses possibilités de cachettes. Les plus ingénieux devront néanmoins avoir en tête quelques précautions.

Orties, rouille, ronces, tulipes, jacinthes, jonquilles, chiens et chats

Bien sûr évitez les champs d’orties ou les ronciers ou les fleurs toxiques du type tulipe, jacinthe ou jonquille

Evitez de cacher les œufs sous des objets rouillés ou des planches avec pointes de clous ou échardes apparentes

Bannir les hauteurs : un petit œuf haut perché sur une branche, une gouttière ou un muret peut causer la chute des chasseurs en herbe. Les grandes feuilles ou primevères sauront très bien mettre tous les animaux chocolatés à l’abri des regards mais aussi des rayons de soleil

Les garder également hors de portée des chiens et chats qui, contrairement à l’homme, ne supportent pas la théobromine, une substance contenue dans le chocolat.

Il est fortement recommandé de ne pas manger tous les chocolats le même jour, ils peuvent se conserver plusieurs semaines… cachés à nouveau au fond du placard ! Enfin, les meilleurs chocolats sont probablement plus digestes que les chocolats premiers prix. Optez pour la qualité plutôt que la quantité.

Pâques sans pépin

Et pour finir le message in extenso du Dr Catherine Porte-Arondelle, directrice médicale de Mondial Assistance® :

«  Riche en caféine, s’il est consommé en très grande quantité, le chocolat peut être responsable d’excitation. Il peut également favoriser l’apparition de migraine. Dans ce cas, diète et tisane seront les bienvenues. Le chocolat noir reste néanmoins bénéfique pour ses vertus cardiovasculaires. Consommé avec modération, il permettra de fêter Pâques sans pépin. »

International SOS® et l’épidémie d’Ebola

International SOS® se présente ainsi : International SOS (www.internationalsos.fr) est le leader mondial de la maîtrise des risques de santé et de sécurité à l’international. Présent dans 89 pays, avec plus de 11 000 collaborateurs dans le monde dont 48% de personnel médical à temps plein et 200 experts sécurité, International SOS accompagne près de 61% des entreprises du Global Fortune 500 dans la gestion des risques liés à la santé et à la sécurité de leurs expatriés et voyageurs d’affaires. En 2013, International SOS a géré plus de 1 600 000 cas d’assistance à travers le monde.

Deux Français en 1985

Cette société ne goûte guère la communication visant les médias d’information générale. Elle ne voit guère l’intérêt de la curiosité journalistique dans le développement de ses activités. C’est ainsi que l’on ne sait guère, en France, que cette société a été fondée en 1985  par deux Français, Arnaud Vaissié et le Dr Pascal Rey-Herme. Au départ elle se concentre spécifiquement dans la maitrise des risques de santé pour des sociétés multinationales opérant en Asie Pacifique avant de grandir de manière exponentielle et planétaire (voir l’historique ici). Et de prendre le pouls,  au-delà des conditions géographiques et climatiques, de la géopolitique sur le « risque  santé et sécurité ».

International SOS® a ainsi établi une cartographie évolutive des risques médicaux dans le monde qui mériterait d’être mieux connue sinon gracieusement partagée : sa méthode d’évaluation du risque médical par pays comporte un ensemble d’indicateurs parmi lesquels la présence de maladies infectieuses, l’accès à des médicaments de qualité, le niveau des structures de soins locales et l’accessibilité à ces structures ainsi que le niveau de soins dentaires. Une mine.

Evènement SOS

L’évènement, aujourd’hui c’est qu’International SOS® s’adresse à la presse.

Elle le fait en ces termes depuis son siège de Londres, rappelant ainsi qu’elle participe à sa façon (et, dans les faits, parallèlement à l’ONG humanitaire Médecins Sans Frontières) à une action de santé publique et révélant que les premiers cas d’Ebola en Guinée semblent dater de février. Depuis Paris elle vient de compléter ce message.

Elle rappelle  que depuis le début de l’épidémie d’Ebola elle travaille « en étroite collaboration avec près de cent entreprises et organisations partenaires en Afrique de l’Oues »t. « Nos centres d’assistance à Paris et à Londres, notre staff médical les conseillent et les aident afin de minimiser les risques pour leurs employés et leurs familles et de continuer, autant que possible, à opérer sur place, précise-t-elle. Un certain nombre de sites d’entreprises partenaires d’International SOS (sur lesquels œuvrent déjà habituellement des médecins du Groupe) se trouvent à proximité de cas d’Ebola confirmés ».

 Dr Philippe Biberson

A toutes fins utiles elle précise qu’un médecin d’International SOS®  peut répondre aux questions des journalistes qui souhaiteraient plus d’informations et des interviews originales ayant trait à cette épidémie ; il s’agit du Dr Philippe Biberson, directeur médical régional, International SOS – Consulting Médical et Services Médicaux sur site. Le Dr Biberson est basé à Paris. »

Tout sera fait pour organiser au mieux les  échanges et les entretiens.Commençons; qui est le Dr Biberson ? Voici, en exclusivité, la réponse :

[Né à Bangkok, diplômé de la Faculté de médecine de Bordeaux en 1982 et titulaire d’un diplôme d’Epidémiologie Appliquée, Philippe Biberson, 55 ans, a effectué des séjours comme médecin au Gabon et au Cameroun avant de rejoindre Médecins Sans Frontières (MSF) en 1984. Il effectue des missions successivement au Honduras, en Ouganda et en Thaïlande. Il est ensuite nommé au département des opérations, en charge des actions en Asie du Sud-est, au Sri Lanka et en Guinée, puis Directeur Adjoint du Service médical. En 1994, il est élu Président de la section française de MSF et effectue deux mandats successifs.

Il quitte MSF en 2001 et sert comme attaché de coopération à l’ambassade de France au Vietnam. En 2006 il prend la Direction générale de l’Hôpital Français de Hanoi qu’il quitte en janvier 2010. En mars 2010, il rejoint International SOS au poste de Directeur Médical CEMA – Consulting et Services Médicaux, fort de sa diversité d’expériences dans le milieu de la médecine internationale et de ses nombreuses missions humanitaires ou en santé hospitalière à l’étranger. Sa fonction est d’accompagner les entreprises sur les grandes questions de santé publique et de santé communautaire, et tout au long de la mise en place de services médicaux en sites isolés.]

Si l’épidémie d’Ebola progresse il est hautement vraisemblable que l’on réentendra parler du Dr Biberson dans la presse.

A demain

2 réflexions sur “Alerte aux œufs en chocolat (Mondial Assistance®) et au virus Ebola (International SOS®)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s