« Tout est permis » : du sang et de l’alcool, de la violence et de la vitesse. Un peu de sexe. Actuellement sur vos écrans

Bonjour

D’abord ne pas se tromper de salle. Il existe un improbable  film érotique portant le même titre. Ici le sexe se fait discret. Surtout ne pas dire que c’est un film au service de la santé publique ! Cela risquerait de faire fuir. Ne pas dire que c’est un documentaire. Surtout ne pas regarder l’affiche (ne pas voir ici). Ne pas dire que cet objet atypique  est récupéré par la Sécurité routière . Et pourtant, quel talent.

Mensonges allemands

Dire qu’il faut y courir. Qu’il y a de l’émotion en diable. De l’alcool comme s’il en pleuvait. Cannabis à tous les étages sociaux. Des jeunes handicapés à vie qui parlent. Les confidences des ambulanciers de Garches. Celles d’un vice-procureur de Tours.  Des explosions de rire en cascade. Des révélations en chaîne (mensonges sur l’Allemagne et le fantasme de la vitesse libre sur ses 12 000 kms d’autostrades). Des accidents en veux-tu en voilà. La mort vue depuis  la boîte à gants.

Et, dans la salle, des souvenirs qui remontent. Soudain « Les Choses de la vie ».1970. Chez Claude Sautet on n’arrête pas de fumer. On meurt aussi. Rarement du tabac. Les tonneaux de Michel Piccoli en partance pour Rennes. Bobby Lapointe qui cale bêtement avec sa bétaillère à rillettes. Romy Schneider avant l’alcool. La fin de l’histoire à l’hôpital du Mans. Le coma. Déjà. Tout cela dans une Alfa Roméo Giulietta Sprint 1959.

Animateurs-thérapeutes

La vie et les Choses de 1970. Sous les pavés la plage. Pas de permis à points. Pas de ceinture de sécurité. Pas de contrôle d’alcoolémie. Pas d’air bag à l’horizon. L’avenir est à nous. En 1972  on dénombre 18 034 morts sur les routes de France. Quarante ans plus tard, moins de 4000.

« Tout est permis » ?  L’affaire est signée Coline Serreau Dans un monde tendant vers l’idéal  on diffuserait d’office ce film dans les auto-écoles. On en userait  pour l’obtention du permis de conduire  (voir la bande annonce). Rien de plus banal : des stages de récupération de points pour avoir le droit de reprendre le volant. Une expérience sans pareil. Sauf, peut-être, les groupes de paroles de ceux qui ont des problèmes avec l’alcool. Des compagnons d’infortune réunis autour d’animateurs-thérapeutes hors pair.

L’impression de reculer

On y retrouve quelques invariants. L’habitacle de notre véhicule est un lieu sacré, une excroissance corporelle. Toucher à mon rétroviseur c’est m’arracher un ongle. M’interdire de dépasser la vitesse autorisée c’est, quelque part, me castrer. « C’est simple, je respecte tout. Sauf les limitations de vitesse ». M’interdire de téléphoner au volant c’est me couper du reste du monde. « Je ne téléphone jamais. Je ne fais que répondre aux appels ». Les contrôles d’alcoolémies et l’immanquable déni. «  Franchement, pas de différence, que j’ai un peu bu ou pas du tout. D’ailleurs si c’était si dangereux ils imposeraient le zéro, non ? ».

Violence et misanthropie

L’erreur au volant, c’est les autres. Les femmes. Les vieux. Les chiffres disent le contraire ? Les chiffres mentent. Rouler à 50 ? J’ai l’impression de reculer ! « Quand vous êtes une nana dans une Porsche décapotable, évidemment, y a beaucoup d’hommes qui vont … qui vous cherchent. » Le vice-procureur parlera, lui, du droit des femmes à ne pas avoir peur quand elles sont à la droite du chauffeur.

Quelques plans assassins aussi. Où l’on retrouve l’inamovible Pr Claude Got revenu de tout. Blasé. Paradoxalement misanthrope  (Se déplacer vite pour avoir du plaisir dans l’existence : on est tout de même dans la débilité mentale ….). Et la violence intacte de la Ligue contre la violence routière . On en sort comme cabossé. Aucune envie de pleurer. Sur l’écran une jeune tétraplégique, elle, n’a pas résisté.

A demain

Une réflexion sur “« Tout est permis » : du sang et de l’alcool, de la violence et de la vitesse. Un peu de sexe. Actuellement sur vos écrans

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s