Economies :10 milliards. Dépenses : 18 milliards (pour les nouvelles molécules anti-hépatite C). Qui comprend la ministre de la Santé ?

Bonjour

« Low cost » ? Est-ce sa récente publication dans The Lancet ? Est-ce l’affolement de ceux qui, à l’Elysée ou ailleurs, voyagent dans le secret des dieux ? « Low cost » . Marisol Touraine a eu recours à cette formule on ne peut plus déplacée. Sans même évoquer le respect de la langue française c’est bien de moindre coût qu’il s’agit. Economies. Economies. Economies. Après Manuel Vals c’est donc Mme Touraine en personne qui vient le confirmer. « Un effort sans précédent » réaffirme-t-elle aujourd’hui dans Les Echos.

Pédagogie du sacrifice

Mme Touraine confirme mais ne dit rien de plus que ce que nous savions depuis le dernier conseil des ministres. On peut voir là comme un tour de chauffe, une exhortation au combat contre soi, une pédagogie du sacrifice. Avec des exemples concrets qui n’emportent guère la conviction. Dans ce programme annoncé avec des accents néo-churchilliens on ne parle que d’ajustements, de réductions de marges, de corrections d’anomalies que l’on imaginait depuis longtemps corrigées.

Ce sont les radiographies ou les analyses médicales « faites deux fois (« tout le monde en a fait l’expérience » assure la ministre de la Santé). Ce sont les injections d’insuline que la moitié des diabétiques ne se font pas encore eux-mêmes dans certaines régions (contre « plus de 90 % » dans d’autres). Ce sera, bientôt, « des listes de médicaments recommandés établies par les médecins, pour chaque spécialité, afin de faciliter la prescription ».

Plus de nuit à l’hôpital

« Les séjours hospitaliers doivent être moins fréquents et moins longs, annonce la ministre de la Santé. C’est pourquoi je veux doubler le rythme de croissance de la chirurgie ambulatoire, qui permet aux patients d’être soignés dans la journée sans passer la nuit à l’hôpital quand ce n’est pas justifié. Dès 2016 une opération sur deux pourra être réalisée en ambulatoire ! » La liste des indications n’est pas connue mais on devrait rapidement tendre vers le 100% pour ce qui est de la cataracte. Au total, et pour le seul poste ambulatoire, prévoir un milliard d’euros d’économies en trois ans.

L’objectif général est connu. Nous avons un modèle caractérisé par son excellence et tout est mis en œuvre pour la préserver. « Excellence médicale » et « excellence sociale ». « Les patients ne seront ni moins bien soignés ni moins bien remboursés, affirme Marisol Touraine. Je le réaffirme, il n’y aura ni déremboursements, ni nouvelles franchises. Les reformes que j’engage n’aboutiront pas à un système de santé « low cost ».»

Médicaments et gouvernement

Et c’est là que ce situe l’abcès de l’hépatite C. « Nous consommons trop de médicaments, trop de médicament de marque et trop de médicaments chers » déclare la ministre de la Santé. Faut-il rappeler que c’est le gouvernement qui in fine fixe le prix des médicaments remboursés par notre collectivité ?

« Le plan d’économie prévoit  donc des baisses de prix pour les produits de marque comme pour les génériques. C’est inévitable si nous voulons dans le même temps favoriser l’innovation,  précise encore  Mme Touraine. Nous ferons une économie de 3,5 milliards d’euros en trois ans en baissant  les prix des médicaments et en favorisant les génériques. » Mais elle ajoute aussitôt, en illustration au favoritisme en faveur de l’innovation : « De nouveaux traitements de l’hépatite C, par exemple, arrivent sur le marché, ils vont changer la vie de milliers de malades. Certes ils sont chers, mais ils seront accessibles à tous ! »

Comment comprendre ?

« Accessibles à tous » ? Comment comprendre ? Le premier de ces médicaments est le Solvadi. Il est vendu aux hôpitaux 60 000 euros les douze semaines de traitement. Et il doit être associé à une spécialité sophistiquée commercialisée à environ  30 000 euros ; soit 90 000 euros la guérison. On estime à environ 200 000 le nombre de personnes, en France, éligibles pour ce traitement.  Soit 18 milliards d’euros.

Ne pas tarder

Cette équation impossible a été exposée ces derniers jours dans différents médias. Notamment au 20 heures de  France 2,sur ce blog(« Hépatite C : le Sovaldi® est à 60.000 euros le traitement. 200.000 malades. On fait comment ? ») ainsi que sur Slate.fr. Comment annoncer un effort sans précédent de dix milliards d’économie en trois ans et, d’un trait de plume, engager une dépense de près du double ? La ministre de la Santé entend rassurer les Français. Il serait bon qu’elle revienne sur ce sujet. Pour s’expliquer. Sans trop tarder.

A demain

5 réflexions sur “Economies :10 milliards. Dépenses : 18 milliards (pour les nouvelles molécules anti-hépatite C). Qui comprend la ministre de la Santé ?

  1. lorsque l’on parle du coût des hospitalisation pour cirrhose ou transplantation de foie, n’y a t’il pas un raccourci dans les chiffres (reportage france 2). En effet, dans un service d’hépato non spécialisé hépatite C, je dirais que seulement 20% des cirrhoses sont due aux VHC. De même toutes les transplantations hépatiques ne sont pas liées à des infections VHC. les chiffres avancés dans le reportage sont ils exacts? Si non, il faut monter au créneau journalistique et mettre fin à l’enfumage!
    Je vous remercie de mettre un coup de projecteur sur la problématique des médicaments onéreux et les incohérences inquiétantes du discours de notre ministre de la Santé. Dans les hôpitaux, on peut facilement se retrouver avec un top 5 des médicaments les plus coûteux qui bénéficie à un nombre de patient inférieur au nombre de doigts d’une main. A quand une publication de ces statistiques pour renverser la vapeur…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s