José Bové est un néo-chrétien : anti-PMA et contre toutes les manipulations de l’humain

Bonjour

Faut-il se méfier des hommes qui fument la pipe au grand air en « fauchant » des OGM ? La réponse est oui. Les Verts viennent d’en faire l’expérience amère. José Bové parlait le 2 mai sur KTO  la télévision catholique. On peut le voir ici (52 minutes). L’émission « Face aux chrétiens »était animée par notre confrère Dominique Gerbaud – avec Louis Daufresne (Radio Notre-Dame), Benjamin Rosier (RCF) et Mathieu Castagnet (La Croix). On y parlait d’Europe et c’était à vrai dire un peu lassant. Jusqu’à la quarante-cinquième minute. Avec un final étourdissant (voir ici ces quelques minutes d’anthologie).

Mélenchon cite La Croix

Jean-Luc Mélenchon dénonce (sur son blog) l’assimilation que  fait José Bové entre les discours de Mélenchon Jean-Luc à ceux de Marine Le Pen. « Voilà un de ces procédés déloyaux auquel dorénavant José Bové ne répugne plus, même à l’égard de ceux qui l’ont soutenu aux moments difficiles dans le passé, écrit M. Mélenchon. Je me sens donc les mains libres pour évoquer à présent ce que je crois être un dérapage grave de la part d’un homme de gauche. Naturellement José Bové a parfaitement le droit d’avoir des convictions religieuses qui lui fassent un devoir moral de comportement personnel (…) Je donne à lire ce que  La Croix a transcrit sur le thème. Lisez tranquillement pour bien prendre la mesure de ce qu’il dit » :

La Croix: « Vous qui combattez les OGM, soutenez-vous l’offensive des écologistes pour ouvrir la PMA aux couples homosexuels? »

José Bové : « Je n’ai jamais varié, je suis contre toute manipulation sur le vivant, que ce soit pour les couples homosexuels ou hétérosexuels. Je ne crois pas que le droit à l’enfant soit un droit. La réflexion ne peut pas se couper en tranches sinon, d’évolution en évolution, il n’y aura plus de limite. Tout ce qui fait qu’on va fabriquer le vivant plutôt que de le laisser se développer pose énormément de problèmes humains et éthiques. Pour moi, tout ce qui est manipulation sur le vivant, qu’il soit animal, végétal et encore plus humain, est quelque chose qui doit être combattu. »

Sidération verte

Aussitôt connus ces propos ont proprement sidéré les responsables politiques qui militent depuis des années auprès de José Bové. Et qui croyaient le connaître. Ignorant ce que le destructeur de baraques à frites rapides a pu emprunter à Jacques Ellul (1912- 1994), protestant, philosophe penseur de l’aliénation et – autant que faire se peut – anarchiste chrétien.

Jean-Luc Mélenchon relève une autre phrase de José Bové :

« Tout ce qui fait qu’on va fabriquer le vivant plutôt que de le laisser se développer pose énormément de problèmes humains et éthiques ».

Jean-Luc Mélenchon : « Quelle est cette opposition entre ‘’fabrication du vivant’’ ? Parlons net : l’avortement est-il une ‘’manipulation du vivant’’ ?  Que faudrait-il laisser se développer dans ce cas ? Le fœtus ? Encore une fois, je ne récuse pas le droit de Joé Bové, en tant que personne privée, de s’interdire le choix de l’avortement si sa décision personnelle est sollicitée. Mais le législateur européen José Bové reconnait-il aux autres le droit de pouvoir choisir eux et elles-mêmes ? »

Aucune confusion

L’onde de choc est perceptible chez les Verts. Selon la sénatrice EE-LV Esther Benbassa, José Bové confondrait ici OGM et PMA. Mme Benbassa n’a pas vu José Bové sur KTO. Aucune confusion chez M. Bové. Il connaît parfaitement son sujet. Dénonce les expériences en cours en Angleterre où, pour prévenir la naissance d’enfants porteurs de maladies mitochondriales on autorise la conception d’embryons issus de deux ovocytes et d’un spermatozoïde.

Mme Benbassa n’a pas entendu  José Bové citer Jacques Testart, biologiste toujours militant d’une gauche extrême aujourd’hui aux côté des chrétiens pour dénoncer la promotion d’un nouvel eugénisme, démocratique, né de la génétique et de la manipulation des cellules sexuelles humaines. Et de dénoncer, comme le fait à merveille le Vatican, le caractère pernicieux de la pente glissante (ou de l’enchaînement infernal).

Se faire des ennemis

 «Je pense qu’à un moment, le droit à la vie et le droit à l’enfant sont deux choses différentes. Je ne crois pas que le droit à l’enfant soit un droit. Je vais me faire plein d’ennemis», déclare encore José Bové. Mme Benbassa ne veut pas entendre.  Puis elle est tombée de sa chaise (Libération). Mme Benbassa déposera le 7 mai (avec son collègue député Sergio Coronado) une proposition de loi sur l’ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires.

 «José Bové  s’oppose à toute PMA (y compris légale). Un nouvel adhérent à la Manif pour tous», s’étrangle-t-elle sur un tweet instantanément retweeté par Jean-Vincent Placé, le patron du groupe EE-LV au Sénat.«Les tweets, c’est du grand n’importe quoi. Ça devient les nouveaux chiens de garde, les nouveaux censeurs. La pensée politique ne se réduit pas à 140 signes» a répondu José Bové. Chiens de garde ? Libération estime que José Bové « se mélange un peu les pinceaux ».

Sperme de sportifs

«Attention à ne pas tomber dans des théories naturistes pas très nettes. A trop suivre la nature on finit par vivre avec des animaux dans une ferme du Larzac, tonne la sénatrice Benbassa.  Les êtres humains et les animaux n’ont pas à être comparés. Que je sache, les vaches n’ont pas demandé la liberté de féconder. Je respecte les droits des animaux mais Bové doit respecter les libertés individuellesNous sommes tous contre l’eugénisme, personne n’a demandé qu’on fasse des enfants avec le sperme de grands sportifs !»

Des propos qui n’ont rien de rassurants. Des propos que ne goûteront guère les naturistes, les vaches et les éleveurs du Larzac. Sans parler de tous les animaux et de la plupart des grands sportifs.

A demain

6 réflexions sur “José Bové est un néo-chrétien : anti-PMA et contre toutes les manipulations de l’humain

  1. La transcription que fait La Croix des échanges n’est pas strictement exacte. On s’en apercevra en comparant l’article que consacre La Croix à cet échange ( http://www.la-croix.com/Actualite/France/Jose-Bove-N-ayons-pas-l-Europe-honteuse-2014-05-02-1144626 ) au( x) passage(s) de l’entretient correspondant(s) ( http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/face-aux-chretiens/face-aux-chretiens-jose-bove/00085038 après 47:43 ) .

    Ainsi la transcription ne reprend pas une question précise de Mathieu Castagnet . ( en 48:26) Ce journaliste de La Croix demande à Bové « vous êtes contre TOUTE aide médicale à la procréation ? » ; Bové répond  » Je pense qu’il faut faire très attention avec ça et que la réflexion par rapport à ça ne peut pas se couper en tranche… ».

    Il me semble TOUT DE MÊME que ce passage caviardé par la transcription montre une position un peu moins catégorique que celle qu’on lui a reproché ( il me semble que vous même M. Nau, pourriez vous retrouver dans cet appel à la réflexion). Bové donc ne dit pas qu’il est opposé à TOUTE Assistance Médicale à la Procréation. Est-ce seulement par prudence ou est-ce le reflet fidèle de sa position ? C’est ça LA question.

    De la même façon, quelques secondes avant ce passage, Bové, après avoir dit qu’il n’avait jamais varié, se référait à une récente émission de TV où il aurait donc déjà tenu des propos semblables [ cette mention est également absente de la transcription !] ( il pourrait être intéressant de comparer les deux émissions…).

    Je relève encore dans l’échange enregistré une phrase énigmatique :  » Je pense qu’à un moment le droit à la vie et le droit à l’enfant sont deux choses différentes, et je ne crois pas que le droit à l’enfant soit un droit ». Monsieur Nau, j’aurais aimé savoir ce que cette phrase vous inspire.

    Pour finir, en cherchant à en savoir plus sur ce qui avait pu se dire de cette affaire, je suis tombé sur un article dans La Vie d’où j’extrais : « Pourtant, cette simple idée d’une continuité ou, à tout le moins, d’une homologie entre la manière dont on manipule le vivant en général et le vivant humain en particulier, est devenue aujourd’hui le point aveugle de l’écologie politique. Elle est à l’origine d’un certain nombre de malentendus et a causé de véritables ruptures au sein même du mouvement écologiste, lequel, rappelons-le, ne se limite pas à la direction d’EELV… Une bonne partie des écologistes gère la chose en évitant tout simplement d’y penser. C’est humain. D’autres imaginent sans doute dépasser le problème en se portant à la pointe la plus « avancée » du combat sociétal, quitte à défendre des positions applaudies par les libertariens les plus frénétiques. Certains, enfin, se contentent de nier. Il ne peut pas y avoir de problème puisque l’écologie est dans le camp du Bien et du Progrès. » (Jérôme Anciberro, Faut-il (une fois de plus) brûler José Bové ? http://www.lavie.fr/actualite/societe/faut-il-une-fois-de-plus-bruler-jose-bove-05-05-2014-52615_7.php )

    PS: je me souviens aussi que le destructeur de baraque à frites se rendit en 2002 à la Moukata, pas vraiment Disneyland

  2. Comme en lien à l’extrait d’Anciberro j’attire votre attention vers ce billet http://gauche.blog.lemonde.fr/2014/05/08/la-pma-continue-a-diviser-les-ecologistes/

     » A l’Assemblée nationale, trois députés n’ont pas voulu signer le texte. Au Sénat, ils sont quatre, dont le président du groupe écologiste, Jean-Vincent Placé. Ce dernier indique qu’il n’est pas opposé à la PMA mais qu’il n’est personnellement pas favorable à ce que les femmes célibataires y aient accès. »

  3. Monsieur Nau, le site Reporterre publie aujourd’hui une tribune de Noël Mamère. Celui-ci qui s’est distingué par ses positions en pointe en ce qui concerne le mariage des homosexuels prend la défense de José Bové.

    Reconnaissant les confusions opérées par Bové, Mamère conclut :

    « José est donc dans son rôle de vigie, au sens premier du terme. Ceux qui le traitent de partisan du retour à la bougie n’ont rien compris au film. Le clonage, comme la question des transhumains, sont devant nous. Les manipulations de la vie ne font que commencer. Ce n’est pas être réactionnaire que de s’interroger sur ces sujets éminemment politiques. »

    http://www.reporterre.net/spip.php?article5854

  4. Il y a lieu de rappeler ces fortes paroles de Mamère prononcées il y a à peu près un an : « Place maintenant à l’avenir, c’est à dire le combat pour la PMA, sortir de l’exception thérapeutique, et le reconnaître pour les couples lesbiens. » ( http://www.huffingtonpost.fr/noel-mamere/vote-loi-mariage-gay_b_3130314.html ). Malgré sa médiation, qui a le mérite d’éclairer des aspects peut-être méconnus du mouvement, il demeure un point de désaccord certain entre lui et Bové. Dans un entretien avec Yves Thréard du Figaro, Esther Benbassa, avec son style un peu brouillon, a la partie facile en appelant Bové à se ressaisir de son coup de fatigue malencontreux.

    Stricto sensu, la PMA est Oh combien une manipulation ( ne manipule-t-on pas des éprouvettes comme lors d’ une manip de chimie pendant un TP…) , mais bien sûr elle n’est pas une manipulation dans le sens utilisé, souvent à des fins rhétoriques, qui comporte l’idée d’une prise de contrôle non vraiment agrée, d’une mainmise. Alors me vient cette question : le sens de cette manipulation serait-t-il affecté par la disparition de l’exception thérapeutique ?

    Les mots aussi ça fatigue…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s