Offrez votre corps à Axa, Apple, Nike etc. Ils vous le rendront en meilleur état

Bonjour

Il est  des instants qui ne trompent pas. Comme ceux du 2 juin 2014. Deux informations majeures aux frontières du numérique et de l’Eldorado de la santé « personnalisée ».  Aux frontières de la jungle capitaliste et des mirages d’un corps humain numérisé.

Axa et la vertu

Axa pour commencer. Avec ce communiqué de presse : « Axa  France veut encourager les comportements vertueux des Français ». Comment ? Simplement : « en associant l’usage d’un objet connecté à l’offre  e-Modulango ». Bien comprendre : ce 2 juin 2014 est le jour qui voit la  « première offre d’assurance santé liée à un objet connecté ».

Autrement dit : « Axa France, premier assureur santé en France réaffirme ainsi son engagement dans les domaines de la prévention santé et du digital ». Cette offre sansprécédent sera bientôt détaillée sur le site axa.fr

Traduire : « AXA France, premier assureur santé en France réaffirme ainsi son engagement dans les domaines de la prévention santé et du digital ». Tout cela ne va pas sans jargon : « L’adoption de la technologie mobile dans le domaine de la santé est en plein essor. La m-santé intègre ainsi peu à peu le quotidien et révolutionne les pratiques de chacun ».

Axa et le « Pulse »

Tout cela ne va pas non plus sans lieu commun : « La prévention santé est l’une des clés pour prendre soin de soi, améliorer sa condition physique et rester en forme ».

Un assureur veut « encourager les comportements vertueux des Français » ? Plus précisément des Français qui sont aussi ses assurés. En pratique les clients ayant souscrit un contrat complémentaire santé Modulango (voir ici), recevront un « tracker d’activité », le « Pulse » (voir ici de quoi il s’agit).

Axa et les carottes

« Connecté à un smartphone, le tracker permet de mesurer son activité physique en temps réel : nombre de pas réalisés, dénivelé, distance parcourue, nombre de calories brûlées, rythme cardiaque, etc. » nous explique le service de presse d’Axa. C’est ainsi : après le succès de l’offre automobile Clic&Go, AXA France poursuit la « transformation digitale de ses offres avec e-Modulango, offre de santé modulaire ». Vous conduisiez avec  Axa ? Désormais vous marcherez grâce à elle.

C’est qu’Axa, comme tous les assureurs, sait manier les carottes : « Pour inciter à l’usage du Pulse et contribuer à l’amélioration de la santé de ses clients, Axa France adressera des chèques pour bénéficier de soins de médecine douce (ostéopathie, acupuncture,…)  aux clients ayant réalisé un nombre déterminé de pas sur un mois. »Pourquoi les médecines douces ? Et pourquoi ces deux là ? Et comment Axa contrôlera-t-il le nombre de nos pas ? Axa ne le dit pas.

L’affaire ne manque pas de piquant. Si, grâce à Axa, vous entretenez votre corps, Axa vous aidera à l’entretenir mieux encore. Il suffit pour cela de devenir client d’Axa. Jusqu’à ce que mort s’ensuive. Un assureur, c’est un peu l’équivalent moderne du confesseur. Dites-lui la vérité biologique de votre corps et vous serez pardonné. Ou il vous fera moins payer.

Apple et votre santé

Avec Apple c’est autre chose.Le géant à la pomme tenait le 2 juin à San Francisco la « Worldwide Developes Conference », la « keynote annuelle » qui rassemblait « 5000 développeurs ». « Alors qu’Apple perd du terrain dans la bataille qui l’oppose à son concurrent coréen Samsung, quelques nouveautés ont été annoncées », précisent aujourd’hui  Les Echos (voir ici).

Tim Cook, le PDG de l’empire Apple l’entreprise, a souligné que la firme avait franchi le cap de 800 millions d’appareils mobiles vendus, tous produits confondus, en précisant qu’environ 130 millions de ces clients avaient acheté leur premier appareil mobile Apple au cours des 12 derniers mois. «  Il a également annoncé le lancement prochain d’une nouvelle version du système d’exploitation OS X pour ses ordinateurs Mac et celui de « Healthkit », une application dédiée à la santé des utilisateurs de ses produits mobiles, expliquent Les Echos. Cette application Healthkit permettra de collecter et de stocker des données depuis des sources multiples (bracelets, balances, montres connectés) sur la santé de l’utilisateur. Elle est le fruit d’une coopération avec la clinique Mayo, a précisé le groupe, ajoutant que Nike l’intégrerait à certains de ses propres produits. »

Apple et les professionnels de santé

La presse économique et généraliste applaudit à grand cris. Le Monde Diplomatique ne s’est pas saisi de l’affaire. Heureusement quelques esprits éclairés veillent sur Google. Comme Guillaume Champeau  de Numérama – réfléchir le numérique (voir ici):

« Glissant  la chose entre deux annonces comme si le fait était anodin, Apple a ainsi dévoilé très rapidement toute une liste d’établissements privés ou publics aux Etats-Unis, qui intégreront HealthKit pour permettre aux professionnels de santé de travailler à partir des données stockées dans la base, nous apprend M .Champeau En France, les mutuelles de santé commencent déjà à intégrer les objets connectés, avec en ligne de mire la possibilité de dérembourser les soins des clients qui ne prennent pas soin d’eux, ou d’offrir des avantages à ceux qui se conforment aux recommandations comportementales.

Apple et la collecte des données

Pour le moment, aucun détail n’a été communiqué sur le lancement européen du service, ou sur les règles de protection de la vie privée qui seraient appliquées aux données. Les informations viendront probablement avec le lancement de l’iWatch, qui promet d’être le premier vrai gadget d’Apple destiné à collecter des données médicales. »

Et les libertés individuelles ? Ne pas s’en occuper au motif que l’individu est volontaire pour offrir les données de son corps à son assureur, via son smartphone ? Le respect de la vie privée est-il compatible avec une nouvelle « médecine » (personnalisée et numérisée) véhiculée par les géants du marché, Axa, Apple, Nike et leurs concurrents ? Où sont, ici, les puissances publiques, les responsables politiques ?

Comment Axa connaîtra-t-il le nombre de vos pas ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s