Procès Bonnemaison : qui tenait le compte des ampoules de Norcuron ® ? (6)

Bonjour

Ce procès commence à porter un nom, un nom de marque : Norcuron ®.  C’est une autre manière de parler de l’imprononçable : le curare. Ce curare qui asphyxie et qui, d’une certaine façon, est l’opposé de l’euthanasie. Curare qui est la justification de ce procès pour « empoisonnement » de sept personnes d’une particulière vulnérabilité. L’avocat général le sait. Et, vendredi 13, il  a commencé à attaquer.

Première passe. Nicolas Bonnemaison répond. Oui il a utilisé le Norcuron ®  mais à une seule reprise. En mai 2011. La justice aimerait en être certaine. Et elle ne l’est pas. Le vendredi 13 une infirmière vient à la barre déclarer quelque chose qui semble dire le contraire. Cela se passait le 26 juin 2011 dans l’unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD) des urgences du Centre hospitalier de la côte basque.

Deux ampoules

« A la barre, Marion Lumineau, infirmière, explique que ce jour là, elle a vu le docteur Bonnemaison venir chercher deux ampoules dans la salle d’accueil des urgences vitales (SAUV). ‘’Il les a prises dans le tiroir qui contenait du Norcuron®’’ précise-t-elle. Or, ce jour là, le médecin était en train de gérer la fin de vie de Mme T, atteinte d’une maladie neuro-dégénérative très handicapante et incurable » (La Croix, Pierre Bienvault)

C’était il y a trois ans. Comment être certain ? Nicolas  Bonnemaison avoue ne plus très bien savoir. Il est « effectivement possible » que ce jour là, il soit allé chercher du Norcuron® ainsi que de l’Hypnovel ®, un produit autorisé en soins palliatifs. Mais l’ancien médecin assure qu’il n’a pas utilisé ces médicaments pour Mme T, dont le décès aurait finalement été « rapide » et « naturel ». Trois ans ou pas, c’est un peu court.

« Terrible agonie »

L’avocat général : « En injectant du Norcuron®, on n’est plus dans un acte de sédation… ».

Nicolas Bonnemaison : « On est dans l’acte de mettre fin à une terrible agonie ».

L’avocat général : «  Mais l’utilisation de ce produit, qui est un curare, n’est pas autorisé par la loi dans ces conditions. Il n’est pas autorisé par la loi qui interdit de tuer ».

Nicolas Bonnemaison : «  Mon devoir de médecin, que je suis avant tout, c’était de faire en sorte qu’il n’y ait pas de souffrance, quelque que soit la nature de cette souffrance ».

Muscles respiratoires

On reparlera, à Pau, du Norcuron®, ce bromure de vécuronium  commercialisé parMSD France, inscrit sur la liste I , dont l’usage est réservé au monde hospitalier et la prescription aux spécialistes des services d’anesthésie réanimation. Ce médicament, comme tous les curares, a une action sur les muscles respiratoires.

« Pour protéger vos poumons et vous aider à respirer pendant l’anesthésie générale (ventilation artificielle), l’anesthésiste est amené à vous insérer un tube dans la trachée (au niveau de la gorge), explique-t-on à celles et ceux qui veulent savoir.  Norcuron® permet d’insérer ce tube plus facilement. De plus, comme Norcuron® permet le relâchement musculaire, il rend certains types d’opérations plus faciles pour le chirurgien. »

Comptabilité

Le Norcuron® est aussi  réservé (article R5121-96 du code de la santé publique) à l’usage en situation d’urgence. Etait-ce le cas au Centre hospitalier de la côte basque ? Avec une question annexe mais essentielle. Une question qui sera peut-être posée aux responsables de la direction : quelle était la personne qui, dans le service du Dr Bonnemaison, était chargée de tenir une comptabilité précise des ampoules de Norcuron® ?

A demain

3 réflexions sur “Procès Bonnemaison : qui tenait le compte des ampoules de Norcuron ® ? (6)

  1. malheureusement les curares ne sont pas surveillés comme les toxiques, pas de traçabilité comme avec un morphinique.

    Mais tout de même je vous rejoins, c’est un médicament qui sert très très peu en dehors du bloc opératoire…

    Mais pour une ou deux ampoules par an, c’est invisible, personne ne peut tilter, ni l’IDE qui fait la commande de médicament, ni le pharmacien qui délivre.

Répondre à nfkb (@nfkb) Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s