Hépatite C à 100 000 euros : entre l’indignation et le son du canon

Bonjour

Sous diverses formes l’indignation grandit.  Aujourd’hui c’est l’ONG Médecins Sans Frontières (MSF) qui entre dans le camp des indignés-révoltés par l’impossible équation de l’hépatite C et du Sovaldi ® (sofosbuvir) des laboratoires Gilead. Sovaldi ® qui n’est en rien le fruit d’une innovation de Gilead et dont le niveau de prix apparaît totalement hors des règles habituelles du marché (voir ici). Lors de sa dernière assemblée générale tenue les 14 et 15 juin  MSF a, par la voix de son président le Dr Mego Terzian « dénoncé le prix exorbitant des nouveaux traitements contre l’hépatite C » – un prix qui « contraint les soignants des pays riches comme des pays pauvres à en rationner l’utilisation ».

Nord et Sud à égalité

On estime à environ 185 millions le nombre de malades de l’hépatite C dans le monde. Gilead, la compagnie pharmaceutique qui commercialise le sofosbuvir (et non pas qui l’a inventé)  applique des tarifs différents en fonction des revenus des pays. Mais à la différence notable des cas de figure connus dans le passé le médicament demeure hors de prix tant pour les pays du Sud que pour les pays développés.

En France un traitement de douze semaines coûte en France plus de 65 000 euros pour le seul Sovaldi ® (près de 100 000 euros au total). MSF observe, après d’autres, qu’en restant au seul Sovaldi ® le montant nécessaire pour traiter les quelque 130 000 malades qui en auraient urgemment besoin s’élèverait à 7 milliards d’euros, soit environ 4% des dépenses de santé de l’Etat en 2014.

Injustifiable

« Le prix de ce traitement oblige déjà les praticiens en France à opérer un tri parmi les patients qui recevront le traitement. C’est une situation de pénurie qui rappelle celle des années 90 pour le sida, souligne  le Dr. Mego Terzian, président de MSF. Ceci est d’autant plus inacceptable que cette pénurie est artificielle, déterminée par des prix qui ne sont justifiés ni par les coûts de production, ni par l’investissement en recherche et développement ».

On connaît le contexte. Le sofosbuvir appartient à une nouvelle classe de médicaments contre l’hépatite C, les antiviraux à action directe (AAD). Ces nouveaux traitements permettent d’obtenir des taux de guérison nettement supérieurs par rapport au traitement actuellement utilisé, à base d’intérféron pégylé et de ribavirine. De plus, ils comportent de moindres effets secondaires, sont efficaces contre davantage de génotypes du virus et permettent de réduire la durée du traitement de douze à trois mois. D’autres molécules appartenant à la même classe ont déjà reçu des autorisations de mise sur le marché ou vont les recevoir au cours des prochains mois.

Son du canon 

« Nous commençons à prendre conscience du défi que représente l’accès à ces nouveaux traitements pour les patientspoursuit le Dr. Terzian. Pour l’heure les activités de MSF  se concentrent uniquement en  Inde, en Egypte ou en Iran, où elles demeurent limitées. Il faut que nous nous mobilisions davantage, dans le double objectif de soigner des malades et de contribuer à faire diminuer les prix des traitements. »

On se souvient de ce que fut la structuration associative du combat pour l’accès aux antirétroviraux contre le VIH et l’épidémie de sida. En ira-t-il de même avec l’hépatite C ? A quand une mobilisation transversale, un front commun et européen contre les diktats de Big Pharma ? Combien de temps entre l’indignation et la révolte ? Entre la rédaction des cahiers de doléances et la fin des prébendes ? Entre l’absence de justification et le son du canon ?

A demain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s