Un enfant conçu avec un seul père et deux mères biologiques : la Grande-Bretagne a presque dit oui

Bonjour

L’affaire est presque conclue : un enfant naîtra bientôt outre Manche porteur de l’ADN de deux femmes. Aucun problème technique, ici. Seuls des considérants éthiques freinent encore la mise en œuvre d’un projet présenté comme une solide avancée thérapeutique. Et un nouvel obstacle éthique vient d’être levé au terme d’un processus démocratique dont seule la Grande-Bretagne a le secret. Une sorte de leçon de démocratie pragmatique qui fait cruellement défaut à la France. Une forme, toute proportion gardée, de votation suisse dans le champ de la génétique. Un processus dont le résultat peut être effrayant mais qui a le mérite de ne changer de la pseudo-démocratie (de la néo-transparence) dont on se gargarise en France sur ce type de sujet.

ADN mitochondrial

Résumons. Il s’agit de ce que les médias désignent généralement sous l’appellation de la « FIV à trois parents ». Il s’agit là d’une approche décrite en 2010 dans la revue Nature par le Pr Doug Turnbull (Université de Newcastle)  et vise à remédier à la transmission de « maladies mitochondriales », affections rares et incurables. On sait que mitochondries sont des organites présents dans le cytoplasme des cellules et assurant leur production d’énergie. Elles contiennent une très faible proportion d’ADN (moins de 1% du total du patrimoine génétique). Et cet ADN mitochondrial est transmis uniquement par la mère.

La technique du Pr. Turnbull consiste tout simplement à remplacer l’ADN mitochondrial porteur d’une mutation pathologique d’un ovocyte fécondé par celui d’une autre femme. On y parvient à partir d’une fécondation in vitro au cours de laquelle l’ADN mitochondrial pathologique est remplacé par une autre provenant de l’ovocyte fécondé d’une donneuse. Un consensus scientifique existe qui laisse penser que l’ADN mitochondrial de la donneuse ne serait pas de nature à modifier de manière substantielle le génotype et le phénotype des enfants « à deux mères ». Quelques voix discordantes se font toutefois entendre.

 Avril 2015

Les derniers éléments de ce dossier sont rapportés par la BBC (voir ici). En France ils le sont par le site Gènéthique.org. Il faut ici prendre connaissance du document rendu public le 22 juillet. En substance le gouvernement britannique ne met pas d’obstacle à cette pratique puisse être autorisée en Grande-Bretagne. Un projet de loi destiné à règlementer cette pratique pourrait être porté devant le Parlement dès l’automne prochain, pour une autorisation en avril 2015. Si le projet était adopté, la Grande-Bretagne deviendrait le premier pays au monde à autoriser une telle pratique.

Cette autorisation de facto du Gouvernement fait suite à une consultation menée entre février et mai 2014 auprès d’organismes de recherche, d’associations de patients, d’organisations professionnelles, d’organisations confessionnelles, de parlementaires et d’un panel d’individus. Elle a permis au gouvernement de recueillir 1857 réactions. En juin dernier, c’est l’autorité britannique de régulation en matière d’embryologie et de fécondité humaine (HFEA) se déclarait favorable à cette pratique.

Eugénisme démocratique

Gènétique.org fait pour sa part valoir que cette « la FIV à trois parents » fait l’objet de controverses. « Elle signifie que le matériel génétique d’une tierce personne sera transmis à l’enfant mais également à toutes les générations futures, explique ce site. Campaigners Human Genetics Alert estiment que cette pratique n’est pas éthique et que ses bénéfices ne peuvent justifier des risques inconnus pour l’enfant. Ils sont également préoccupés par les conséquences sociales que pourraient avoir le fait de modifier le génome humain. » Les opposants estiment que cette approche à visée thérapeutique s’inscrit dans le cadre d’un marché, selon eux en plein développement, d’un eugénisme de la reproduction. Et le fait que cet eugénisme se développe dans des espaces démocratiques n’est en rien rassurant. On pourrait même soutenir le contraire.

A demain

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s