Alerte Ebola: suspension immédiate des vols aériens vers la Sierra Leone et le Liberia

Bonjour

Les évènements se précipitent sur le font africain anti-Ebola. Mardi 29 juillet, le Dr Sheik Umar Khan, en charge de la lutte contre l’épidémie de  en Sierra Leone est mort de la maladie contre laquelle il luttait. Ce virologue de 39 ans (voir ici) a été salué comme un « héros national ». Le 23 juillet, le ministère de la Santé avait annoncé que le Dr Khan responsable médical du centre anti-Ebola de Kenema, était infecté. Trois infirmières de ce centre avaient déjà été victimes  de la maladie. Le Dr Khan avait alors été transféré dans un centre médical géré par l’ONG Médecins sans frontières (MSF) dans le nord du pays.

Comment désormais agir au mieux ? L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et l’OMS ont annoncé, mardi 29 juillet, qu’elles allaient se réunir d’urgence. La compagnie aérienne Asky, basée au Togo, a d’ores et déjà  suspendu ses vols en Sierra Leone et au Liberia (voir ici) en raison de craintes concernant la propagation du virus. Les passagers au départ de Conakry, la capitale guinéenne, seront soumis à un contrôle sanitaire pour détecter d’éventuels symptômes, a précisé la compagnie. La France avait tenté de faire de même début avril pour les vols Conakry-Paris (voir ici). La principale compagnie nigériane, Arik Air, a également suspendu tous ses vols au départ et à destination de la Sierra Leone et du Liberia à cause de l’épidémie (voir ici).

Fin du foot libérien

Au Liberia, on tente également de s’organiser dans l’urgence. La Fédération libérienne de football a annoncé mardi 29 juillet, la suspension « avec effet immédiat » de ses activités. La FIFA a été alertée et l’ancienne star du football George Weah (devenu homme politique) s’est associée aux actions de prévention. Une information détaillée par la BBC. Dans ce pays le ministère des Finances a décidé de placer sous surveillance sanitaire ses agents ayant été en contact avec un de ses fonctionnaires décédé du virus en mission au Nigeria la semaine dernière (voir ici).

Deux citoyens américains sont infectés en Afrique et les responsables sanitaires de ce pays sont de plus en plus inquiets. Le virus Ebola pourrait se propager « comme un feu de forêt » ont estimé les représentants des Centres de contrôle et de prévention des maladies américains (CDC). Ils recommandent aux personnes voyageant en Afrique de l’Ouest de prendre un maximum de précaution. Avec comme toujours, un remarquable travail de synthèse sur leur site (travail inexistant sur les sites sanitaires officiels français).

Réensemencement de l’épidémie

Selon Stephan Monroe directeur adjoint du centre national de maladies infectieuses et des zoonoses émergentes, « la probabilité de voir cette épidémie se propager au-delà de l’Afrique de l’Ouest est basse, mais la situation évolue rapidement ». Les CDC redoutent qu’un voyageur malade ne propage la maladie aux États-Unis. Stephan Monroe poursuit sa métaphore : « Notre inquiétude est que l’épidémie soit ’réensemencée’ ailleurs, comme un feu de forêt peut se répandre en partant d’un seul arbre. »

Prenant l’exemple du Liberia, où de nouveaux malades sont réapparus après 21 jours (la période d’incubation maximum) sans cas déclarés, Stephan Monroe estime que les nouveaux cas ont été infectés par des personnes qui ont traversé la frontière : « la réponse à cette épidémie sera plus un marathon qu’un sprint ».

Quand le virus voyage

En France, Le Quotidien du Médecin (Damien Coulomb) rapporte que plusieurs prélèvements ont été réalisés sur des voyageurs de retour d’Afrique de l’Ouest et présentant des fièvres. Tous sont revenus négatifs pour la présence de virus Ebola. Selon Sylvain Baize qui dirige le Centre national de référence des fièvres hémorragiques virales, le malade est très rapidement hors d’état de se déplacer une fois la maladie déclarée. Il y a cependant « une phase asymptomatique qui dure entre 4 et 13 jours pendant laquelle on ne détecte rien ». Une période « pendant laquelle le patient peut voyager, et le virus avec lui ». Ce qui n’est en rien rassurant.

Selon l’OMS le décompte officiel actualisé des morts africaines atteint aujourd’hui 672 sur 1201 cas diagnostiqués depuis mai.

A demain

2 réflexions sur “Alerte Ebola: suspension immédiate des vols aériens vers la Sierra Leone et le Liberia

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s