Ebola : combien de temps l’OMS laissera-t-elle voler les avions dans les pays infectés ?

Bonjour

La courbe officielle s’aggrave : plus de 1 300 cas et 729 morts au 27 juillet, dont 57 en quatre jours. « Entre les 24 et 27 juillet, un total de 122 nouveaux cas (confirmés, probables et suspects) ainsi que 57 décès ont été notifiés en Guinée, au Liberia, au Nigeria et en Sierra Leone »,  vient de faire savoir l’OMS dans un communiqué actualisé.  Soit une augmentation en quatre jours de 8,5 % du nombre des décès et de 10,1 % du nombre des cas depuis le précédent bilan de l’organisation onusienne.

Les soignants touchés

« L’épidémie continue de se propager au sein des communautés et touche aussi désormais les soignants » encore l’OMS. Au total, à la date du 27 juillet, l’OMS a comptabilisé 1 323 cas de fièvre hémorragique (909 confirmés Ebola), dont 729 se sont soldés par un décès (485 confirmés Ebola). La Guinée, d’où l’épidémie est partie, compte 460 cas de fièvre hémorragique (336 confirmés Ebola), dont 339 morts (218 confirmés Ebola). Le Liberia a dénombré 329 cas (100 confirmés), dont 156 mortels (72 confirmés). La Sierra Leone a enregistré pour sa part 533 cas (473 confirmés), dont 233 morts (195 confirmés).

Fonctionnaire libérien

Au Nigeria, pour l’instant seul un cas mortel a été enregistré. Il s’agissait de Patrick Sawyer, un fonctionnaire du ministère libérien de l’Economie. Agé de 40 ans il est mort le 25 juillet à Lagos du virus Ebola, devenant le premier cas répertorié au Nigeria. L’OMS indique encore que cinquante-neuf personnes qui ont pu être en contact avec cette victime  ont pu être identifiées pour l’instant.

Patrick Sawyer, qui a sans doute été contaminé par sa sœur, elle-même récemment morte de cette fièvre hémorragique. Il était venu (en avion) au Nigeria pour assister à une conférence régionale. Il est décédé en quarantaine à la clinique privée First Consultants d’Obalende. Ce cas laisse redouter  un début d’épidémie à Lagos, mégapole de plus de 20 millions d’habitants.

Bénéfice/risque

Dans ce contexte l’OMS ne recommande toujours pas que des restrictions aux voyages ou aux échanges commerciaux soient imposées à la Guinée, au Liberia, à la Sierra Leone ou au Nigeria. Cette décision, explique-t-on à Genève, se fonde sur la base des informations épidémiologique disponibles. Elle prend en compte différents paramètres ainsi que le rapport bénéfice/risque (économique et psychologique) inhérent aux restrictions des voyages de personnes et de biens commerciaux.

Règlement sanitaire

L’OMS n’a d’autre part pas les pouvoirs de faire procéder à des telles restrictions dans les échanges internationaux. Ces restrictions sont régies par le Règlement sanitaire international, instrument juridique complexe toujours en cours d’élaboration. La position attentiste actuelle de l’OMS n’a nullement empêché deux compagnies aériennes africaines de décider unilatéralement il y a quelques jours de ne plus assurer certains de leurs vols (voir ici).

Contrôle des passagers

La compagnie aérienne Asky, basée au Togo, a ainsi d’ores et déjà  suspendu ses vols en Sierra Leone et au Liberia en raison de craintes concernant la propagation du virus. Les passagers au départ de Conakry, la capitale guinéenne, seront soumis à un contrôle sanitaire pour détecter d’éventuels symptômes, a précisé la compagnie. La France avait tenté de faire de même début avril pour les vols Conakry-Paris. Quant à la principale compagnie nigériane, Arik Air, elle a également suspendu tous ses vols au départ et à destination de la Sierra Leone et du Liberia à cause de l’épidémie.

Pour l’heure la BBC nous indique (voir ici) que la IATA a décidé de ne prendre aucune initiative de restriction des vols  – et ce après avoir contacté l’OMS à Genève. Le président Ernest Bai Koroma (Sierra Leone) et son homologue Ellen Johnson Sirleaf  (Liberia) viennent quant à eux d’annuler leur voyage aérien pour Washington où doit s’ouvrir, dans quelques jours, le sommet « Etats-Unis Afrique ».

A demain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s