Ebola : Rwanda, cinquième pays infecté ?

Bonjour

Aujourd’hui, lundi 11 août. Tous les projecteurs se tournent vers le Rwanda. Et demain ? Les flux de population, la présence croissante du virus dans l’Ouest africain et l’absence de suivi, à la lettre, de toutes les recommandations sanitaires rendent désormais la chose immanquable : des alertes seront lancées à échéances plus ou moins rapprochées.

Diagnostic différentiel

Ce sera d’autant plus fréquent que l’inquiétude gagnera et que les symptômes n’ont, ici, ici rien de bien spécifique.  On signalera ici ou là un nouveau pays possiblement touché. Avant ou non de confirmer. C’est ce qui vient de se passer pour le Rwanda et le Sénégal. Deux pays qui n’ont jamais, dans le passé, été touchés par cette maladie.

Le gouvernement rwandais a indiqué, dimanche 10 août, qu’un étudiant allemand hospitalisé dans la capitale Kigali et présentant les symptômes du virus avait été placé en isolement. Des tests sont en cours pour déterminer si le patient souffre de la fièvre hémorragique. Leurs résultats devraient être connus sous quarante-huit heures. Agnes Binagwaho, ministre de la Santé a pris la parole : le jeune homme« avait passé plusieurs jours au Liberia avant de venir au Rwanda ».

Malade venu du Mali

Le Sénégal avait lui aussi redouté  l’arrivée du virus Ebola sur son sol : un malade présentant les signes de la fièvre hémorragique avait été placé en quarantaine, le 9 août. Les résultats des analyses virologiques demandées en urgence ont, selon les autorités sanitaires sénégalaises  permis d’exclure le diagnostic  d’Ebola. Le patient, âgé de 27 ans, venait du Mali, pourtant non affecté par l’épidémie. Des malades présentant des symptômes proches de ceux de l’infection Ebola  avaient été recensés en avril, mais tous les tests s’étaient alors révélés négatifs.

Dixième cas au Nigéria

Le Sénégal et le Mali sont frontaliers de la Guinée, pays où s’est déclarée en début d’année l’épidémie actuelle d’Ebola, qui s’est ensuite propagée au Liberia, à la Sierra Leone et, depuis peu, au Nigeria. Nigéria qui vient de confirmer un nouveau cas à Lagos portant à dix le nombre total de cas selon le ministère nigérian de la Santé. Le dixième cas est celui d’une infirmière qui avait été en contact avec un Libérien mort de la fièvre hémorragique dans un hôpital de Lagos le 25 juillet.

A demain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s