L’OMS accusée de ne pas dire la vérité sur les dangers de la cigarette électronique

Bonjour

 Fin août l’OMS rendait public un rapport dans lequel elle prenait une nouvelle fois position contre toute facilitation de l’usage de la e-cigarette. Elle reçut en réponse une volée de bois vert. De la part des associations de « vapoteurs » mais aussi de scientifiques spécialistes de la question. L’affaire fit grand bruit, on en retrouvera les principaux termes ici.

 Voici que cette affaire rebondit aujourd’hui. Pas encore de vague en France mais, déjà, sur la remarquable BBC Health. Le nouveau pavé est de taille. On le trouvera dans la revue Addiction (l’abstract est disponible ici) (1). Il est signé par cinq des meilleurs spécialistes internationaux de cette question majeure de santé publique : Ann McNeill, Jean-Francois Etter, Konstantinos Farsalinos, Peter Hajek, Jacques le Houezec et Hayden McRobbie.

Descente en flammes

Ce groupe éclairé fait une lecture critique des arguments développés par les auteurs du rapport de l’OMS. Et la conclusion est sans pitié. Le Pr Ann McNeill (King’s College London, Institute of Psychiatry, UK Centre for Tobacco and Alcohol Studies) dit sa surprise devant le caractère négatif de l’ensemble et estime qu’il est trompeur, ne reflétant pas les données scientifiques aujourd’hui disponibles.  C’est là une formulation élégante, à l’anglaise, pour ce qui constitue une descente en flammes de ce rapport officiel.

 L’un des points majeurs de discorde est le postulat fait par l’OMS selon lequel la cigarette électronique est une entrée dans l’esclavage de l’addiction au tabac alors même que tous les indicateurs disponibles laissent penser le contraire. Un autre point est le refus (par l’OMS) de reconnaître que les e-cigarettes sont infiniment moins nocives que les cigarettes de tabac et le grossissement à l’extrême du risque hypothétique du vapotage passif.

Départ en fanfare

Pire peut-être le rapport de l’OMS soutient (contre l’évidence estiment les cinq experts)  que la e-cigarette est un obstacle au sevrage tabagique. On en arriverait presque à conclure que strictement mises en œuvre les recommandations de l’OMS conduiraient à une stabilisation du marché du tabac avec les conséquences majeures que l’on connaît en termes de morts prématurées. Ce qui est assez paradoxal pour une institution onusienne qui est partie en guerre contre Big Tobacco (un départ en fanfare qui date, il est vrai d’avant l’émergence de la e-cig).

Le débat est tout particulièrement vif en Grande Bretagne. La publication d’Addiction fait suite à un éditorial publié il y a quelques jours dans le British Journal of General Practice. (2) On y dit que l’affaire est trop grave pour que des décisions de santé publique aussi importantes se fondent sur des préjugés.

Responsabilités françaises

Il est établi  que pour chaque million de fumeurs qui passent du tabac aux e-cigarettes, plus de 6000 morts prématurées seraient évités chaque année nous au Royaume-Uni. Le travail équivalent ne semble pas avoir été fait en France. On peut le regretter. On peut aussi penser qu’il n’est pas trop tard. Et que les auteurs du prochain « Plan national français de lutte contre le tabagisme » prennent bien la mesure des responsabilités qui sont (et seront) les leurs.

A demain

(1) McNeill A et al. ‘A critique of a WHO-commissioned report and associated article on electronic cigarettes’ published inAddiction, doi: 10.1111/add.12730 – Free to download for one month after’ publication:http://onlinelibrary.wiley.com/journal/10.1111/%28ISSN%291360-0443/accepted

(2) Robert West & Jamie Brown, ‘Electronic cigarettes: fact and faction’ published in theBritish Journal of General Practice available here: http://bjgp.org/content/64/626/442.full

 

 

5 réflexions sur “L’OMS accusée de ne pas dire la vérité sur les dangers de la cigarette électronique

      • Merci. Je n aurais par l outrecuidance de critiquer votre professionnalisme. Vos articles pluri quotidiens sont très intéressants et je suis vos publications avec intérêt, et je fais partie des médecins qui pensent que la cigarette électronique apporte plus d avantages que d inconvénients,et la lecture sans doute trop rapide de votre titre m’a donc surpris.

        Bien à vous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s