Ebola : ce qu’a dit François Hollande à la presse dans la Salle des Fêtes de l’Elysée

Bonjour

Les milieux autorisés annonçaient qu’il en parlerait. Ces milieux étaient bien informés : François Hollande a parlé d’Ebola. Lors de sa conférence de presse de ce jeudi 18 septembre  le président de la République a fait une annonce. « Je viens de décider d’installer dans les jours qui viennent un hôpital militaire en Guinée forestière, là où se situe le foyer principal de l’épidémie, a déclaré le chef de l’Etat. Je demande au ministre de la Défense de coordonner cette action et d’associer les médecins militaires et la protection civile avec des moyens aériens, parce qu’ils sont indispensables. »

Pasteur et Mérieux

François Hollande a ainsi confirmé les informations que nous donnions ce matin sur ce blog et sur Slate.fr par la voix d du Dr Mego Terzian, président de MSF France : le gouvernement français va, avec la Croix Rouge, installer un premier centre de soins d’une capacité de 25 lits en Guinée forestière, dans la région sanitaire de Masaka. « C’est, enfin, un premier geste qui doit être salué mais qui est à lui seul bien loin d’être suffisant » nous déclarait le Dr Terzian.

Soulignant que l’épidémie touchait « des populations vulnérables » en Afrique le président de la République a aussi rendu hommage au « travail remarquable » de Médecins Sans Frontières et rappelé qu’une des soignantes de cette ONG, contaminée par Ebola était en voie de rapatriement. « Elle sera hospitalisée dans les meilleures conditions » a dit le chef de l’Etat. Aucune référence à l’action de la ministre de la Santé.

Et ce fut presque tout sur ce chapitre (1). Il serait bien cruel de faire ici le parallèle avec les annonces faites, sur ce thème il y a deux jours, par Barack Obama – voire même avec les engagements sanitaire de Cuba. La France humaniste et tropicaliste de Pasteur et de Charles Mérieux semble avoir vécu.

A demain

(1) Extraits du texte officiel du propos liminaire du président de la République:

« Le monde fait face à un autre fléau, très différent par sa nature, qui peut se révéler aussi désastreux si l’on songe aux nombre de victimes : plus de 2 500 au moment où je parle. Il s’agit de l’épidémie EBOLA. Là aussi, la France doit prendre ses responsabilités. Par solidarité à l’égard de l’Afrique – c’est bien le moins à l’égard de pays touchés qui sont des pays amis – mais aussi pour notre propre sécurité sanitaire. La solidarité, c’est souvent la meilleure façon d’assurer sa propre sécurité. Cela vaut pour l’ordre extérieur et cela vaut aussi pour l’ordre intérieur. Chacun doit avoir ce principe à l’esprit.

Cette épidémie frappe des populations vulnérables. Il y a des pays, trois notamment, qui sont désormais coupés et isolés. Ils ne peuvent plus avoir le moindre contact avec l’extérieur. L’Organisation mondiale de la santé fait bien son travail. Médecins sans frontières remplit une tache remarquable. Une soignante française de cette organisation vient d’être touchée par la maladie. Elle est en voie de rapatriement, elle sera hospitalisée dans les meilleures conditions, ici à Paris. Je veux saluer tous ceux qui prennent ces risques pour que nous n’ayons pas de risque. Mais, là encore, il faut une mobilisation internationale. L’Europe a dégagé 140 millions d’euros, c’est bien. La France y a également contribué. Les Etats-Unis sont intervenus massivement au Libéria en envoyant 3 000 personnes.

La France donc va également agir. Pas seulement par une aide financière – c’est déjà fait à la Guinée l’un des pays les plus concernés. Médecins sans frontières a déjà déployé des unités de soins. Je viens donc de décider d’installer, dans les jours qui viennent, un hôpital militaire en Guinée forestière, là où se situe le foyer principal de l’épidémie. Je demande au ministre de la Défense de coordonner cette action et d’associer les médecins militaires et la protection civile avec des moyens aériens, parce qu’ils sont indispensables. Là encore, il s’agit de sauver des vies et de protéger les nôtres. »

2 réflexions sur “Ebola : ce qu’a dit François Hollande à la presse dans la Salle des Fêtes de l’Elysée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s