Il se suicide devant l’hôpital avec une carabine 22 long rifle au canon scié

Bonjour

L’autopsie ne sera pas nécessaire. L’affaire est rapportée par La Nouvelle République du Centre-Ouest (non signé). Cela s’est passé le 25 septembre, peu après le lever du soleil, à Luynes, une commune des bords de Loire, en aval de Tours (Indre-et-Loire).

Personne ne l’a vu. Tout le monde a entendu la détonation. Cela s’est passé sur un banc de l’hôpital Jean-Pagès.  Très vite, les pompiers, le SMUR et les gendarmes sont arrivés sur place. L’arme a été retrouvée sous le corps de l’homme. Une carabine 22 long rifle, au canon et à la crosse sciés. Le maire de la commune, a aussi été averti. Grièvement blessé, l’homme a été transporté au centre hospitalier Trousseau à Tours. Il y est mort le même jour vers midi. L’homme avait 67 ans.

Sur lui les gendarmes ont retrouvé une lettre. On dit qu’il y explique la raison de son geste. « Il ne dit pas en revanche pourquoi il a choisi le parking de l’hôpital, un lieu public, pour mettre fin à ses jours, indique le quotidien.  Ce malheureux venait d’apprendre qu’il était atteint d’un cancer, ce qu’il ne supportait pas. Bien que les faits ne laissent guère de place au doute, la communauté de brigades de gendarmerie de Luynes diligente une enquête. »

A demain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s