Ebola : à New York un médecin contaminé en isolement. Le Mali et la Côte d’Ivoire touchés.

Bonjour

24/10/14. Ne pas parler trop vite. Barack Obama venait à peine de faire part, pour la première fois, d’une éclaircie d’optimisme que les Etats-Unis découvraient l’existence du Dr Craig Spencer, 33 ans.

Le Dr Craig Spencer après Thomas Eric Duncan. Le quatrième diagnostic d’Ebola fait sur le territoire amériacain. Quatre cas seulement d’une infection virale mais une prise de conscience nationale. U, phénomène sans précédent dans l’histoire des Etats-Unis et des épidémies.

Hôpital Bellevue, Manhattan

C’est Bill de Blasio, le maire de New York qui a donné l’information dans la soirée du 23 octobre. Il a déclaré à la presse qu’un médecin récemment revenu d’Afrique avait contracté le virus, confirmant une information du New York Times. Quelques heures plus tôt le Dr Craig Spencer avait été hospitalisé en urgence à l’hôpital Bellevue de Manhattan. Tableau : forte fièvre et douleurs abdominales. Les soignants de Manhattan n’ont pas refait l’erreur majeure de Dallas : « Ses récents voyages, des symptômes et de son travail passé» imposaient le diagnostic.

MSF

Le médecin était rentré depuis peu de Guinée, où il a travaillé pour Médecin Sans Frontières. Selon le New York Post. Il avait pris en charge des malades d’Ebola. Puis il avait quitté ce pays le 14 octobre pour revenir, via l’Europe, à New York, ont indiqué les autorités. A-t-il pris un vol via Paris ? L’enquête le dira sous peu.

Les autorités sanitaires ont organisé une conférence de presse et précisé que la fiancée du médecin et deux de ses amis ont été placés en quarantaine par mesure de précaution. Des scellés ont été placés sur les issues de l’appartement du médecin, à Harlem. La responsable des services sanitaires de la ville de New York a précisé que le Dr Craig Spencer avait pris de nombreuses précautions depuis son retour de Guinée.

Bowling

Il prenait ainsi sa température deux fois par jour et limitait ses contacts.  Les autorités new-yorkaises continuent toutefois à chercher les personnes que le médecin pourrait avoir rencontrées et potentiellement mis en danger. « Il n’y a aucune raison que les New Yorkais s’inquiètent », a affirmé le maire, rappelant que la ville et les services sanitaires étaient préparés« depuis des mois » à l’éventualité d’une contamination dans la ville.

Selon Mary Travis Bassett,  responsable des services sanitaires de la ville de New York, le médecin avait pris de nombreuses précautions depuis son retour de Guinée. Il prenait ainsi sa température deux fois par jour et limitait ses contacts. Toutefois, la responsable a concédé que l’homme avait pris à plusieurs reprises le métro, un taxi, et qu’il était allé jouer mercredi soir au bowling avec des amis à Brooklyn. Le bowling a depuis été fermé par précaution. Deux amis et la fiancée de Craig Spencer ont été placés en quarantaine.  Le chauffeur de taxi n’a pas été considéré à risque.

Anticipation

Bill de Blasio est dans son rôle de maire : il prale pour rassurer la population de sa ville (1). Cette nouvelle affaire vient toutefois démontrer (de manière assez spectaculaire) les limites du nouveau système de contrôle des « voyageurs à risque rentrant des trois pays d’Afrique » mis en place depuis le 22 octobre par les CDC : le Dr Craig Spenser l’avait anticipé.

Médecin il prenait sa température, se savait à risque, est allé à l’hôpital dès qu’il le fallait. Pour autant la contagiosité potentielle est là et la menace, plus ou moins fantasmée plane sur la ville la plus emblématique de l’Occident triomphant. Les CDC vont-ils préconiser une mise en quarantaine systématique des arrivants  « à risque ». New York a, de ce point de vue, de la main d’œuvre et un certain savoir faire. Souvenir du Voyage.

Quarantaine à Kayes

Au Mali, un premier cas d’Ebola, en provenance de la Guinée voisine, a été identifié et, en Côte d’Ivoire, un aide-soignant guinéen potentiellement contaminé est recherché. Le premier cas malien est une fillette âgée de deux ans venue de Guinée voisine avec sa grand-mère (voir ici la BBC) . Elle a été placée en quarantaine à Kayes a annoncé, dans la soirée du 23 octobre, le ministère malien de la Santé. Toutes les personnes ayant été en contact avec l’enfant ont été placées sous surveillance, selon les autorités sanitaires.

En Côte d’Ivoire (pays limitrophe de la Guinée et la Sierra Leone)  un aide-soignant guinéen potentiellement contaminé serait entré clandestinement dans le pays. Il est activement recherché. L’OMS évoque, sans y croire « une possible inversion de la courbe » d’ici la fin de l’année. Sur ITV News Ernest Bai Koroma, le président sierra-léonais, estime que l’épidémie d’Ebola sera «contenue mais pas éliminée» dans son pays «d’ici à la fin de l’année».

A demain

(1) A Paris, ce 24 octobre Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes annonce qu’elle «  rencontrera les personnels du SAMU de Paris / Assistance Publique – Hôpitaux de Paris dans le cadre d’un exercice de préparation et d’entraînement des équipes SMUR à la prise en charge des cas possibles d’infection à virus Ebola ».

En pratique: rendez-vous 12h30 (carte de presse obligatoire) face au 145, rue de Vaugirard (Paris 15ème). 13h00, dans la salle de cours du SAMU : « Ateliers d’habillage et de déshabillage des tenues de protection et présentation d’une équipe SMUR se préparant au départ avec une ambulance dédiée ». 13 h 35, dans la cour extérieure du SAMU : Présentation de l’Unité Mobile Hospitalière, présentation de l’Ambulance de Réanimation de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris et départ du véhicule de transport avec escorte policière 13h50 : Echange avec la presse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s