Sida, Truvada® ou le très grand n’importe quoi (Marisol Touraine chez Laurent Ruquier)

Bonjour

On n’est pas couché, donc, puisqu’il faut appeler les choses par leur nomLa question n’est plus de savoir si les responsables politiques et gouvernementaux en exercice doivent aller « chez » Laurent Ruquier (en réalité sur l’une des chaînes publiques de France Télévisions). Tous y vont. Ils y courent. Le spectacle et l’électricité. Le pain blanc tartiné de jeux. Une forme élaborée de régression-télévision. Sous vos applaudissements.

Parler

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes était l’invitée du 1er novembre à cette émission de variétés. D’emblée elle fut amenée à parler du Truvada®. C’est que l’actualité était là avec les « résultats » (1) de l’essai français concluant au « succès » de l’essai « Ipergay ». (Voir Slate.fr) On attendait, sinon des sciences humaines du moins une forme de pédagogie de santé publique à l’attention du plus grand nombre.

Truvada®. De quoi s’agit-il ? Depuis quand ? Quelle est la nouveauté ? Quel est l’intérêt ? Quels sont les problèmes soulevés ? Une thérapeutique médicamenteuse peut-elle se transformer en médicament préventif ? Qu’est-ce, très concrètement, qu’une relation sexuelle à risque ? Les homosexuels masculins sont-ils les seuls concernés ? Quel est la place du préservatif si le Truvada® est là ?

Rembourser

Sans oublier la question politique de santé publique et économique  : le Le Truvada® est actuellement disponible pour les personnes infectées par le VIH dans le cadre d’une recommandation temporaire d’utilisation (RTU). Il est commercialisé par la firme américaine Gilead Sciences  520 euros les 30 comprimés et pris en charge à 100%.

Le gouvernement jugera-t-il que les personnes séronégatives prenant le risque d’une contamination sexuelle devront payer le prix de leur prévention ? Où que le remboursement peut être économiquement justifié?

Débarquer

De tout cela il ne fut nullement question. Nous exagérons ? En aucune façon. On peut revoir l’émission ici (sept premières minutes). Pédagogie exécrable. Ce ne fut que sous-entendus et confusions. On s’indigna du nom « Ipergay » (une boutade de chercheurs, non ?).Tout le monde débarquait. On mélangeait allégrement les concepts de  « test » et de « traitement », les homosexuels et ceux qui ne le sont pas. On ne le disait pas mais on pressentait que tout cela était un peu déraisonnable.

Pascal Obispo hallucinait. La ministre n’en était pas loin. Et  de renvoyer à plus tard des questions qui se posent pourtant dès aujourd’hui. Ce ne sont que « des études de recherche » et « le ministère de la Santé ne décide rien ». Mais de grands scientifiques français (cités) disent que c’est une grande avancée….

Fermer

La page sida était terminée. On passa à Ebola. Embarras français sur la Guinée. La ministre dit alors qu’elle avait été la première à se mobiliser. C’était le 5 avril et c’était à Roissy. Le rendez-vous fixé à 9 h 20, terminal 2F Terminal 2F, porte 15, niveau départ. Aucun voyage de presse prévu. Simplement faire le point sur Ebola. Nous y étions.

Puis la ministre mit un numéro vert. Puis elle dit que sans fièvre on n’est pas contagieux. Puis on passa à la méchanceté du gouvernement actuel vis-à-vis de la famille française. Il était grand temps de fermer.

A demain.

 (1) Nous usons ici de guillemets dans la mesure où ces résultats n’ont, en réalité, toujours pas été donnés. Les chiffres de contamination par le VIH dans le groupe Truvada et dans le groupe placebo ne sont pas connus. Pourquoi ? Nous reviendrons sur ce sujet qui a fait l’objet d’une impasse quasi générale dans les médias.

2 réflexions sur “Sida, Truvada® ou le très grand n’importe quoi (Marisol Touraine chez Laurent Ruquier)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s