Des porcs, des ragondins morts, des tracteurs et M. Jean-Vincent Placé, sénateur-twitteur

Bonjour,

« J’aime bien la presse. Elle est impartiale : elle photographie tout ce qui passe. L’homme, par exemple ; et, cette semaine l’homme a, encore une fois, beaucoup fait parler de lui » écrit Alexandre Vialatte. Nous sommes le 23 février 1960. (1)

De Gaulle est déjà de retour et c’est, déjà, le temps des scoubidous. Vialatte, en voisin, parle d’une exposition secrète dans une cave de la rue Saint-Jacques. Il parle aussi de Napoléon 1er à Sainte-Hélène. L’Empereur ce confie à Bertrand, le général, le compagnon. « Joséphine aimait tout : les tableaux, les bijoux ; moi rien. »

Mme Jules Maigret

Vialatte : « C’est un mot qui explique bien des choses. S’il eût aimé seulement collectionner des pipes, l’Histoire en eût été changée. » Napoléon eût été Maigret. Et Joséphine, Mme Maigret. Mme Maigret dont un vieil ami normalien nous assurait l’autre soir, non loin de la cave à scoubidous, que Simenon voyait en elle Mme Charles de Gaulle.

Napoléon n’aimait rien. Il semble que les grognards français n’aiment guère les ragondins. Ils sont allergiques à Myocastor coypus  et à sa fourrures non marché.  Il faut cultiver la terre pour en saisir les raisons. Notamment la terre proche des eaux.

Ragondins molestés

On nous rapporte ainsi que des agriculteurs auraient, le 5 novembre à Nantes, molesté quelques-uns de ces gros rongeurs. Des témoins rapportent même que quelques paysans auraient jeté un certain nombre de «nuisibles» vivants avec des chariots de supermarché, les aspergeant de peinture et leur donnant des coups de pieds.

Ce n’est pas tout. En milieu de journée ces jeunes agriculteurs en colère (contraintes écologiques et administratives croissantes, pression sur les prix etc.) ont déversé devant la préfecture de Loire-Atlantique des poireaux pourris, du lisier, du fumier, du purin dans lesquels étaient contenus des animaux morts – dont des ragondins. Une pancarte était accrochée à un tracteur : «Nuisibles + L’Etat = la Cata».

Mme Brigitte Bardot

Et puis un ragondin  placé sur un rond-point a  été écrasé par un tracteur venu déverser des déchets agricoles. Précision : l’animal avait été tué avant d’être écrasé.

On connaît la suite, qui encombrera les greffiers : la Fondation Brigitte Bardot va porter plainte contre ces  «actes de cruauté». «Les agriculteurs se comportent en casseurs, ils n’ont aucun respect pour l’animal, être sensible, ce qui explique sûrement la ferme opposition de la FNSEA devant toute évolution du statut juridique de l’animal. Le gouvernement doit faire preuve d’une très grande fermeté face au comportement inacceptable de cette Fédération qui se sent, depuis trop longtemps déjà, au-dessus des lois » disent des proches, juristes, de l’ancienne actrice.

M. Placé est écœuré

Ce n’est pas tout. Apprenant tout ceci un écologiste a tenu à apporter son grain de sel. Il s’agit de Jean-Vincent Placé, sénateur de l’Essonne et élu Vert bien connu :

«Écœurant. Ces pauvres types sadiques de la FNSEA qui torturent des ragondins. Les traiter de porcs serait diffamatoire vis à vis des animaux  », a fait savoir le sénateur sur son compte Twitter.

Les porcs ne porteront donc pas plainte contre l’élu. M. Placé aime choquer. C’est une manière d’exister.

Eleveurs suicidaires

L’Agence France Presse et Libération nous l’assurent: cette réaction parisienne n’a pas ému outre mesure Alain Bernier, président de la FNSEA de Loire-Atlantique. «Quand des agriculteurs se suicident, et il y en a beaucoup, ça provoque beaucoup moins d’émotion ! Si c’était à refaire, on referait le lâcher», a-t-il répondu jeudi, interrogé par le quotidien 20 minutes.

Jean-Vincent Placé n’a pas répondu à Alain Bernier. Le sénateur ignore peut-être que dans leurs campagnes de pauvres types sadiques se suicident. Ce sont souvent des éleveurs de cochons qui se plaisent, le dimanche, à torturer des ragondins.

A demain

(1) Alexandre Vialatte. « Chroniques de la Montagne ». Robert Laffont.

Une réflexion sur “Des porcs, des ragondins morts, des tracteurs et M. Jean-Vincent Placé, sénateur-twitteur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s