Johnny Deep : pourquoi l’alcoolique fait-il rire ?

Bonjour

Il y eut, jadis, « L’eau ferrugineuse » du tragédien Bourvil. Il y a, depuis hier, Johnny Deep sur la scène des Hollywood Film Awards. Bien sûr, vus avec un œil clinique, ce sont là des comportements dramatiques. Mais cette stéréotypie pathologique a pour effet général de déclencher des cascades de rires contagieux. On le voit dans la salle des Hollywood Film Awards en dépit de la prestation désastreuse de M. Deep, 51 ans.

Incohérences deepiennes

« A-t-il forcé en coulisse sur le buffet avant de passer sur scène ? C’est la question que les internautes se posent après avoir vu la star, passablement perturbée, intervenir lors des Hollywood Film Awards, une cérémonie retransmise à la télévision américaine, commente Le Point. Invité à rendre hommage au producteur Shep Gordon, le héros de Pirates des Caraïbes est arrivé manifestement éméché devant les caméras, titubant légèrement, avant de tenir des propos plus ou moins cohérents, ce qui a déclenché des éclats de rire dans la salle.

Les téléspectateurs ont ainsi vu la star chercher visiblement son équilibre, se gratter la tête, puis tenter de maîtriser le micro qui se trouvait devant lui : « C’est le micro le plus étrange que j’aie jamais vu… » marmonne Depp tout en confiant qu’il n’est vraiment pas doué « pour ce genre de choses », avant d’enchaîner sur un juron suffisamment douteux pour être directement coupé sur le réseau CBS pendant quelques instants. « Je vais lire ce truc », enchaîne-t-il, parvenant à reprendre le texte du prompteur pour saluer le travail de Gordon, et toujours en se balançant et en cherchant ses mots. Pour la chaîne américaine, la coupe semble pleine : tandis que l’acteur continue son laïus, il est finalement censuré par le lancement précipité d’une vidéo. »

Descentes fameuses

Le Point ajoute que Johnny Depp n’a jamais caché avoir « abusé parfois de la bouteille, notamment en raison de ses vieilles amitiés avec Keith Richardsnou Bob Dylan, réputés pour leur fameuse descente ». Ou pour oublier la pression inhérente à son métier. « Je me suis plongé abondamment dans le vin et les spiritueux, et ils se sont sans doute plongés en moi également, déclarait-il dans une interview accordée en 2013 au magazine Rolling Stone. On s’est rendu compte qu’on fonctionnait bien ensemble. Peut-être trop bien… »

Mais le même Deep s’est toujours défendu d’être devenu un alcoolique, jurant qu’il avait d’ailleurs pris la décision d’être sobre depuis plus d’un an, lorsqu’il a rompu avec Vanessa Paradis. « A-t-il fini par rompre sa promesse ou bien s’est-il lancé dans un délire dont il a le secret pour s’offrir un buzz médiatique, une sorte de blague potache ? » s’interrogent les spécialistes. « Depuis deux jours, la Toile passe en boucle les images de son speech désormais célèbre, observe Le Point. Pas sûr que cela serve en tout cas son image auprès du public américain, très pointilleux sur la question. Même le magazine Variety, bible de l’industrie hollywoodienne, a trouvé que Depp ressemblait ce soir-là au pirate Jack Sparrow après avoir tiré une bordée… ».

Tragique Bourvil

Déconnecté des rires de la salle Bourvil atteint quant à lui au tragique dans son propos (1) de délégué d’une « ligue anti-alcoolique ». C’est ici un cas clinique, la psychiatrie à l’état brut. Reste la question : pourquoi ces manifestations de l’ivresse nous font-elles rire ? Et de quel type de rire s’agit-il ? Les spécialistes de la maladie alcoolique rient-ils encore des symptômes de leurs patients ? Et les vétérans des Alcooliques Anonymes ?

A demain

(1) « Causerie anti-alcoolique :

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, 

En tant que dégueulé, heu, en tant que délégué de la… de la ligue anti-alcoolique, je vous parlerai de… de l’eau minérale, de l’eau ferrugineuse. L’eau fer… l’eau ferrugineuse, comme son nom l’indique, contient du fer… du fer.

Et le dire, c’est bien, mais le faire, c’est mieux ! L’alcool non, mais l’eau ferru, l’eau ferrugineuse oui!.

Et je suis fer…, heu… heu, et je suis fier, de faire à cheval… sur le principe une conférence contre Hoc, contre l’alcool. L’alcool non, mais l’eau ferru.., l’eau ferru… l’eau ferrugineuse oui.

Et pourquoi y a- t-il du fer dans l’alcool ? Euh, dans l’eau ferru… ferrugineuse, hum ? 
Parce que le fer à repasser, ….heu, pas le fer,…
 ‘eau, disais-je, l’eau, c’est parce que l’eau a passé et a repassé sur le fer, et le fer a dissout. Il a dissout le fer….
Et le fer a dix sous, c’est pas cher, hoc, hein ?

Alors pourquoi boire cet alcool qui est plus onéreux que l’eau ferru…, ferrugineuse…. ruine la santé et le portefeuille ? L’alcool non, mais l’eau raferru…, l’eau ferru ferrugineuse oui ! 

D’ailleurs l’alcool brûle les tissus de l’organisme… et vous le sentez quand vous en bouvez, quand vous en buve…, ça pique !  Alors que le ver solitaire, heu, non, pas le ver solitaire, heu, heu, le, heu, le fer est …salutaire..
D’ailleurs ne dit- on pas : une santé de fer ? hum ? Un homme de fer ? hum ? Un ch’min de fer ? hum ? (un petit peu plus bas…) Un omnifère ? Alors suivez-moi et comme disait mon grand fer heu, mon grand père, il faut vivre mais pas s’en faire …. 

L’alcool non, mais l’eau ferru, l’eau ferru ferrugineuse oui ! »

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s