Nouveau en France : la cigarette électronique dite « à l’extrait de cannabis »

Bonjour

Fine lame, l’Agence France Presse a tiré la première. Sans attendre la conférence de presse (organisée demain 16 décembre à Paris) elle vient de mettre l’essentiel sur son fil. De quoi s’agit-il ? Du lancement d’une « cigarette électronique à l’extrait de cannabis ». Elle est présentée comme «100% légale», sans effet « psychotique » mais «relaxante» et «anti-stress». C’est dire si elle intéresse, interroge, inquiète les médecins spécialistes des addictions.

24,50 euros le flacon

Son fabricant est la société franco-tchèque Kanavape. Elle assure que son outil  «offre les bienfaits des cannabinoïdes sans effet psychotrope grâce à l’extraction des molécules du chanvre sans THC». Elle parle du «premier vaporisateur aux cannabinoïdes 100% légal». L’engin se présente comme une cigarette électronique banale  avec un liquide contenant 5% de CBD, extrait de chanvre industriel dont la culture est autorisée en France. Le flacon de ce liquide sera vendu 24,50 euros (la marge bénéficiaire n’est pas communiquée). Il «ne contient aucune saveur artificielle pour un goût naturel de chanvre».

Maladie de la jeunesse

L’usage du cannabis «est une maladie de l’adolescent et du jeune adulte, le risque de sortir un produit de ce type est que les adolescents se l’approprient» met en garde le psychiatre et spécialiste des addictions Laurent Karila (hôpital Paul-Brousse, membre du comité scientifique de SOS Addictions. Le Dr Karila s’interroge notamment sur «l’intérêt de proposer un produit de ce type». Un dispositif qui sera immanquablement perçu par le grand public comme un «joint électronique». Un outil qui, surtout, va  «ternir l’image» de la cigarette électronique comme nouvel outil pour arrêter ou diminuer la consommation de cigarettes.

Pédagogie commerciale

La société Kanavape fait quant à elle de la pédagogie. Elle rappelle que «le cannabis est une plante contenant plus de 80 cannabinoïdes» – et que, parmi eux, «seul le THC» a des effets euphorisants, psychotiques et récréatifs. Elle précise aussi avoir recours à une autre substance tiré du chanvre, le cannabidiol ou CBD qui est présenté comme «anti-psychotique», «non-euphorisant» et «relaxant».

Innombrables bienfaits…

«Les vertus du cannabidiol (CBD) sont nombreux avec notamment des bienfaits sur le stress, la relaxation, le sommeil», souligne encore la société fondée par deux entrepreneurs français, Sébastien Béguerie et Antonin Cohen (qui militent notamment, dit l’AFP, depuis plusieurs années pour l’usage médical du cannabis). Ils ont ainsi fondé en 2009 l’association UFCM (Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine) afin de «promouvoir les informations relatives à l’usage du cannabis médical et de ses dérivés».

Mauvais pour la e-cig

Le Dr Karila confirme que le cannabidiol est un «produit anti-psychotique, anti-délirant et un peu sédatif» et qu’il n’entraîne «en théorie» pas d’addiction. On attend désormais les réactions des ennemis, politiques et associatifs, de la cigarette électronique. Ils trouveront là un argument inespéré, une formidable aubaine, pour dénoncer ce qui constitue (il faut désormais plus que jamais le rappeler) un outil sans précédent pour briser les chaînes de l’esclavage au tabac.

Grosse méprise ?

Il nous faut ici ajouter ce commentaire signé de Pierre Chappard, coordinateur du Réseau Français de Réduction des risques et président de PsychoACTIF.

« Je pense quil y a une grosse méprise !  Cet outil a été développé uniquement pour le cannabis thérapeutique. UFCM et la société qui le commercialise insistent la dessus : https://www.psychoactif.org/forum/t12609-p1-Des-francais-s-appretent-sortir-une-vapoteuse-CBD-toute-legali.html#p169781. Cela n’a rien à voir avec un cannabis légal mis à disposition….

Avatar et prohibition

De plus, on peut en dire ce qu’on en voudra, mais ce produit n’est qu’un autre avatar de la prohibition : s’il a été créé, c’est pour contourner la prohibition du cannabis thérapeutique et du THC !  Il a été crée par des patients que le cannabis soulage, et qui en ont marre d’être hors la loi. Comme le CBD n’est pas inscrit sur la liste des stupéfiants contrairement au THC, et que le CBD est de plus en plus reconnu pour provoquer les effets bénéfiques du cannabis, ils ont fait un produit purement CBD qui n’est pas interdit. A l’instar de la cigarette électronique, c’est encore des usagers/patients qui prennent de vitesse les professionnels et les pouvoirs publics, et qui fabriquent leur propre outil pour répondre à leur besoin ! »

A demain

Une réflexion sur “Nouveau en France : la cigarette électronique dite « à l’extrait de cannabis »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s