Cannabis : Marisol Touraine veut interdire une cigarette électronique qui n’en contient pas

Bonjour

On a les sujets de santé publique que l’on mérite. Nous rapportions hier une affaire en gestation : celle de la cigarette électronique dite » à l’extrait de cannabis ». Quelques heures plus tard l’affaire rebondit : Marisol Touraine, ministre de la Santé vient d’annoncer qu’elle va saisir la justice pour faire interdire cette e-cigarette. Une publicité totalement inespérée pour la société franco-tchèque Kanavape.  Et pour ses deux créateurs français, Sébastien Béguerie et Antonin Cohen (qui militent depuis plusieurs années pour l’usage médical du cannabis). Ils ont ainsi fondé en 2009 l’association UFCM (Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine).

Potentiellement répréhensible

Quels sont les arguments avancés par la ministre de la Santé ?  «Je suis opposée à ce qu’un tel produit puisse être commercialisé en France» parce que «cela constitue une incitation à la consommation de cannabis», qui est «potentiellement répréhensible par la loi», a-t-elle expliqué  sur RTL. La ministre a demandé à ses services «d’étudier de façon très précise la situation de ce produit», précisant qu’elle avait «l’intention de saisir le juge» pour interdire sa commercialisation ».

Annoncer urbi et orbi l’interdiction avant d’avoir fait plancher ses services juridiques ? Si c’est la vérité c’est là une attitude politique à très haut risque. Où l’on en vient à imaginer que la ministre a pu tomber dans une petite chausse-trape médiatique et publicitaire. C’est que les deux fondateurs de Kanavape semblent n’être pas nés de la dernière pluie. Dans un premier temps ils annoncent le lancement d’une cigarette électronique au cannabis. Puis parlent du «premier vaporisateur aux cannabinoïdes 100% légal». Puis détaillent une cigarette électronique banale  avec un liquide contenant 5% de chanvre industriel dont la culture est autorisée en France. Le flacon de ce liquide sera vendu 24,50 euros.

Ni pétard ni joint électronique

«On veut rester hors de l’usage récréatif du cannabis, dirent soudains les fabricants. Le KanaVape ne sera pas une alternative au pétard ni un joint électronique.»

Nou sommes ainsi passés du THC prohibé au cannabidiol (CBD)  présenté comme «anti-psychotique», «non-euphorisant» et «relaxant». De la méchante marijuana au doux chanvre de nos gentilles provinces. Il nous faut ici remercier Pierre Chappard, coordinateur du Réseau Français de Réduction des risques (et président de PsychoACTIF) qui nous a adressé tard dans la soirée d’hier ce commentaire :

Gross méprise

« Je pense quil y a une grosse méprise !  Cet outil a été développé uniquement pour le cannabis thérapeutique. UFCM et la société qui le commercialise insistent la dessus : https://www.psychoactif.org/forum/t12609-p1-Des-francais-s-appretent-sortir-une-vapoteuse-CBD-toute-legali.html#p169781. Cela n’a rien à voir avec un cannabis légal mis à disposition…. De plus, on peut en dire ce qu’on en voudra, mais ce produit n’est qu’un autre avatar de la prohibition : s’il a été créé, c’est pour contourner la prohibition du cannabis thérapeutique et du THC !  Il a été crée par des patients que le cannabis soulage, et qui en ont marre d’être hors la loi. Comme le CBD n’est pas inscrit sur la liste des stupéfiants contrairement au THC, et que le CBD est de plus en plus reconnu pour provoquer les effets bénéfiques du cannabis, ils ont fait un produit purement CBD qui n’est pas interdit. A l’instar de la cigarette électronique, c’est encore des usagers/patients qui prennent de vitesse les professionnels et les pouvoirs publics, et qui fabriquent leur propre outil pour répondre à leur besoin ! »

Souvenons-nous du Sativex® 

Ce commentaire vient aujourd’hui étrangement éclairer les propos de la ministre de la Santé. Pourquoi cette ire ministérielle contre cet objet dès lors que la cigarette électronique n’est pas interdite ? Et dès lors que la France est sur le chemin éclairé du « cannabis thérapeutique ». Et ce grâce à … Marisol Touraine, ministre de la Santé.

Souvenons-nous. C’était le 9 janvier dernier quand, via un communiqué de presse, Mme  Touraine se félicitait de l’autorisation donnée au distributeur  du  Sativex ® médicament dérivé du cannabis : la preuve que le cannabis thérapeutique avait (enfin) droit de cité dans les hôpitaux français. « Le feuilleton Sativex® ne fait que commencer » écrivions-nous alors. On le retrouve aujourd’hui avec Kanavape®. Il est loin d’être terminé

A demain

2 réflexions sur “Cannabis : Marisol Touraine veut interdire une cigarette électronique qui n’en contient pas

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s