Tabac : le HCSP dénonce « les lobbies qui agissent auprès du gouvernement ». Comment font-ils pour réussir ?

C’est un évènement. Voici le texte que le Haut Conseil de la Santé Publique (HSCP)  (1) vient d’adresser à quelques journalistes:

« Alors même qu’un nouveau plan cancer présidentiel est lancé avec une volonté affirmée de lutter contre les méfaits du tabac, des lobbies agissent auprès du gouvernement pour s’opposer à l’augmentation des prix du tabac en 2015. Céder à cette pression et ne pas utiliser ce levier majeur de la lutte contre le tabagisme aurait de graves conséquences en termes de santé publique.

Les études conduites tant au niveau international qu’en France montrent en effet que l’augmentation des prix conduit à une baisse de la consommation. Quand le prix du tabac augmente de 10 %, la diminution des ventes est de l’ordre de 3 à 4 %. En outre, ce sont les plus jeunes qui présentent la plus grande sensibilité aux variations de prix. En d’autres termes, chaque augmentation du prix du tabac vient plus particulièrement soit inciter les jeunes à ne pas commencer à fumer, soit les conduire à diminuer leur consommation de tabac ou encore à arrêter.

Allons-nous reculer devant les buralistes et les industriels du tabac ? Nous partagerions avec eux la responsabilité des morts supplémentaires. Le HCSP vous invite à consulter son avis relatif à l’augmentation des taxes sur le tabac en vue de réduire la prévalence du tabagisme en France publié en janvier 2012. »

Gravité de l’heure

Le HCSP ne nous avait pas habitué à de telles sorties. C’est dire si les temps changent et si l’heure est grave. On aimerait savoir quelle portée aura se texte. Au ministère de la Santé (Marisol Touraine) ; à Bercy (Emmanuel Macron) ; à Matignon (Manuel Valls) sans oublier l’Elysée (François Hollande). Dans tous les espaces de la République ou œuvrent (avec succès comme on l’a vu ces jours derniers)  les lobbies dont parle les membres du HCSP.

Responsabilité/Culpabilité

Le temps n’est peut être plus très loin où ceux qui savent diront publiquement qui sont ces lobbies et comment ils parviennent à leurs fins. On ne plaisante plus : Se taire, c’est tout simplement (comme le dit le HCSP) « partager avec eux la responsabilité des morts supplémentaires ». Des morts prématurées. Qui s’ajouteraient, si rien n’est fait, au 70 000 que l’on recense chaque année. Responsabilité et/ou culpabilité.

A demain

(1) Basé avenue au 14 avenue Duquesne à Paris (Ministrère de la Santé) le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) est une instance d’expertise pour l’aide à la décision, qui a notamment pour mission de fournir aux pouvoirs publics, en liaison avec les agences sanitaires, l’expertise nécessaire à la gestion des risques sanitaires ainsi qu’à la conception et à l’évaluation des politiques et stratégies de prévention et de sécurité sanitaire. Il est actuellement préside par le Pr Roger Salamon.

Une réflexion sur “Tabac : le HCSP dénonce « les lobbies qui agissent auprès du gouvernement ». Comment font-ils pour réussir ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s