Charlie Hebdo : Mahomet sera à la Une. Les Jésuites diffusent des caricatures de Jésus

Bonjour

13 janvier 2015. Ainsi donc la presse est au centre d’étranges tourmentes. Cible d’attaques terroristes meurtrières Charlie Hebdo, comme on le sait, n’est pas mort. On nous le promet: il va ressusciter. Le prochain numéro vient d’être bouclé. Jamais bouclage ne fut à ce point médiatisé.

Cela s’est passé rue Béranger dans les locaux de Libération. Et Libération nous annonce que le premier numéro de « l’hebdomadaire satirique » depuis l’attaque terroriste sera dans les kiosques de ce mercredi 14 janvier. « Les journalistes  ont bouclé lundi 12 janvier vers 21h30 leur première édition ces circonstances exceptionnelles, le numéro (1178) sera tiré à 3 millions d’exemplaires. Accueillie dans les locaux de Libération, la rédaction a repris le travail vendredi avec pour objectif de montrer que Charlie Hebdo n’est pas mort. »

Le dessin de Une, signé Luz, représente le prophète Mahomet tenant une pancarte «Je suis Charlie». Associé au dessin, ce commentaire : «Tout est pardonné.»

Etranges tourmentes. Avec Charlie Hebdo,  même les pères jésuites semblent ne plus être ce qu’ils étaient. En achetant Charlie Hebdo certains auront peut-être une pensée pour eux et leur revue Etudes. Pour démontrer la nécessité de la caricature, la revue vient de publier sur son site quelques unes des Unes de Charlie Hebdo tournant (assez gentiment) le catholicisme en dérision. On peut les voir ici, avec les nombreux commentaires qui  accompagnent cette initiative assez peu banale.

Très fort

« Audace et courage. Parmi les nombreux hommages vus, lus et entendus ces jours-ci à la liberté d’expression, en voici un très fort, commente Jérôme Cordelier sur le site du Point. Il émane des pères jésuites d’Études. Les animateurs de cette revue intellectuelle, fondée en 1856 et dont l’audience et l’influence dépassent largement les cercles catholiques, ont publié sur leur site internet les caricatures de Charlie Hebdo… sur le pape et les catholiques. Un choix osé que le rédacteur en chef François Euvé justifie ainsi : « Je n’étais pas lecteur de Charlie Hebdo. De ce que j’en percevais, j’étais plutôt critique sur leur façon de parler de religion, mais je pense qu’il était important de montrer notre capacité à accepter cette forme de dérision pour nous… »

Compagnie de Jésus

Cette publication, ô combien symbolique, a suscité beaucoup de débats. Y compris au sein de la Compagnie de Jésus. À l’instar du père Henri Madelin, qui fut le directeur d’Études, certains jugent cet acte « masochiste » et considèrent qu’il n’était pas opportun. Il aurait fallu publier d’autres caricatures, pas seulement celles anti-chrétiennes, … »

Humour et religion. Croire et se détacher de la représentation de sa croyance ? Accepter que des mécréants puissent,  dans l’espace public laïc, jouer avec les images de ses reliques, les objets de son culte est une chose. Diffuser, de son propre fait, les caricatures ainsi élaborées en est une autre. C’est, au minimum, savoir manier les différents degrés de l’échelle de l’humour et de la distanciation. C’est aussi prendre l’autre à son propre piège. Il est vrai qu’à ce petit jeu  les jésuites ont, ces derniers siècles, rarement été les derniers.

Voici ce que nous dit la rédaction d’Etudes pour justifier son geste :

 Rire de tout

« Peut-on rire de tout, même de la religion ? Comment ne pas s’indigner devant cet assassinat perpétré de sang froid ? L’attentat qui a tué 12 personnes à la rédaction de Charlie Hebdo nous remplit d’horreur. À travers un journal et ses options, c’est la liberté d’expression qui est visée par le terrorisme. Les réactions unanimes qui se sont manifestées, à droite comme à gauche, parmi les croyants comme parmi les incroyants, invitent à ne pas céder à la peur et à défendre une société plurielle.

Nous avons fait le choix de mettre en ligne quelques caricatures de Charlie Hebdo qui se rapportent au catholicisme. C’est un signe de force que de pouvoir rire de certains traits de l’institution à laquelle nous appartenons, car c’est une manière de dire que ce à quoi nous sommes attachés est au-delà des formes toujours transitoires et imparfaites. L’humour dans la foi est un bon antidote au fanatisme et à un esprit de sérieux ayant tendance à tout prendre au pied de la lettre.

Nous exprimons par là notre solidarité à l’égard de nos confrères assassinés, des autres victimes, de leur famille et de leurs amis. »

N° 4 rue Choron

L’humour dans la foi un bon antidote au fanatisme ? L’humour dans la foi ? L’humour pour l’humour de Dieu ? François Cavanna (1923-2014) a écrit bien des choses sur un tel sujet. Et Reiser en a dessiné. Sans oublier Gébé, Fournier, Topor, Copi et nombre de celles et ceux que Choron avait accepté au numéro 4 de la rue qui porte toujours son nom. On la trouve dans le 9ème arrondissement de la capitale. Elle n’est pas très longue, prend naissance rue de Maubeuge pour s’achever rue des Martyrs.

A demain

2 réflexions sur “Charlie Hebdo : Mahomet sera à la Une. Les Jésuites diffusent des caricatures de Jésus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s