Charlie Hebdo : le miracle jésuite a fait long feu. Jésus caricaturé est désactivé

Bonjour

Peut-on désespérer de tout ? Le 13 janvier nous évoquions les prémices d’un espoir : « Les Jésuites diffusent des caricatures de Jésus ». Nous sommes le 16 janvier : le miracle n’était qu’un mirage.

Cette régression impose un petit retour en arrière. « Audace et courage. Parmi les nombreux hommages vus, lus et entendus ces jours-ci à la liberté d’expression, en voici un très fort, commentait Jérôme Cordelier sur le site du Point. Il émane des pères jésuites d’Études. Les animateurs de cette revue intellectuelle, fondée en 1856 et dont l’audience et l’influence dépassent largement les cercles catholiques, ont publié sur leur site internet les caricatures de Charlie Hebdo… sur le pape et les catholiques.  Cette publication, ô combien symbolique, a suscité beaucoup de débats. Y compris au sein de la Compagnie de Jésus. À l’instar du père Henri Madelin, qui fut le directeur d’Études, certains jugent cet acte « masochiste » et considèrent qu’il n’était pas opportun. Il aurait fallu publier d’autres caricatures, pas seulement celles anti-chrétiennes, … »

Le choix des caricatures

Voici ce que disait  alors la rédaction d’Etudes pour justifier son geste :

« Peut-on rire de tout, même de la religion ? Comment ne pas s’indigner devant cet assassinat perpétré de sang froid ? L’attentat qui a tué douze personnes à la rédaction de Charlie Hebdo nous remplit d’horreur. À travers un journal et ses options, c’est la liberté d’expression qui est visée par le terrorisme. Les réactions unanimes qui se sont manifestées, à droite comme à gauche, parmi les croyants comme parmi les incroyants, invitent à ne pas céder à la peur et à défendre une société plurielle.

Nous avons fait le choix de mettre en ligne quelques caricatures de Charlie Hebdo qui se rapportent au catholicisme. C’est un signe de force que de pouvoir rire de certains traits de l’institution à laquelle nous appartenons, car c’est une manière de dire que ce à quoi nous sommes attachés est au-delà des formes toujours transitoires et imparfaites. L’humour dans la foi est un bon antidote au fanatisme et à un esprit de sérieux ayant tendance à tout prendre au pied de la lettre.

Nous exprimons par là notre solidarité à l’égard de nos confrères assassinés, des autres victimes, de leur famille et de leurs amis. »

Point n’était besoin d’avoir fait sa communion pour savoir que les pères jésuites maniaient ici de la dynamite. L’humour dans la foi un bon antidote au fanatisme ? L’humour dans la foi ? L’humour pour l’humour de Dieu ? Ce ne sont pas, en 2014 et en France, des questions que l’on peut poser publiquement.

L’humour dans la foi

La suite nous est racontée par Libération (Bernadette Sauvaget) :

« Tout le monde n’est pas Charlie ! Et chez les catholiques, particulièrement. La revue jésuite Etudes en a fait, ces jours-ci, les frais, provoquant une polémique, à ses yeux inattendue. Très gonflée, la petite équipe de trois journalistes, dirigée par le jésuite François Euvé, a publié, au lendemain de l’attentat contre l’équipe de Charlie Hebdo, sur sa page d’accueil, quatre unes du journal, très irrévérencieuses pour le catholicisme et son pape (…) « Évidemment, nous ne partageons pas la ligne éditoriale de Charlie Hebdo. Mais ce qui nous importait, c’était de défendre la liberté d’expression », explique François Euvé, le rédacteur en chef. En fait, l’équipe a été surtout surprise par l’ampleur de la polémique. Le site de la revue a une audience très confidentielle. « Nous pensions que tout cela se limiterait à nos lecteurs habituels », poursuit le responsable jésuite. »

Les pères jésuites seraient-ils des naïfs ?

« Images ordurières »

Le puissant Salon Beige (« blog quotidien d’actualité par des laïcs catholiques »), site catholique très conservateur, a posté très vite une note disant : «On aura tout vu, le Saint-Père appréciera», avant de reprendre in extenso, le billet d’Etudes. Quelques commentaires : «Lamentable justification de votre rédaction, qui s’enfonce dans des arguments pathétiques… Avoir osé publier ces images ordurières notamment de notre pape François et celle pire encore de notre Saint-Père Benoît XVI est inimaginable. Dieu vomit les tièdes, nous vous vomissons, vous et votre revue»…

L’opposition n’est pas seulement venue de réseaux intégristes. C’est ce qui a le plus surpris à Etudes. Pour autant, au-delà de ses réseaux habituels, la revue a aussi reçu beaucoup de messages de soutien. Dieu reconnaîtra-t-il les siens ?

Page désactivée

« Jetant de l’huile sur le feu, le Salon Beige a publié la lettre d’un jésuite dénonçant la démarche d’Etudes, déjà suspecte d’être trop progressiste aux yeux de beaucoup de catholiques français, explique encore Libération. De nombreuses protestations sont arrivées sur le bureau du provincial, le responsable des jésuites en France. ‘’Il n’y a pas eu de pression de sa part’’, tient à préciser François Euvé. Mais cela commençait à faire mauvais genre dans un catholicisme français, dont une frange est très marquée à droite depuis La Manif pour tous et se montre hostile au pape François, lui-même un jésuite. »

Par crainte des amalgames et pour apaiser le débat, Etudes a donc désactivé la page des caricatures. Non sans profonds regrets.

Et le pape François, que dit-il de tout cela ? Dans l’avion qui le conduisait aux Philippines (où il est en déplacement), il a estimé que la liberté d’expression est un «droit fondamental» mais qu’elle a des limites. Franchir ces limites, c’est dépasser les bornes. Rue d’Assas, à Paris, les bons pères jésuites ont, en professionnels de la chose, ressenti la douleur que fait la règle de bois violemment appliquée sur l’extrémité des doigts.

A demain

2 réflexions sur “Charlie Hebdo : le miracle jésuite a fait long feu. Jésus caricaturé est désactivé

  1. Vous voulez donc dire que vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’à dit le pape François? La liberté d’expression n’a pas de limites? #troll

    Plus sérieusement, les critiques d’une position intelligente par des imbéciles n’est pas propre à la communauté catholique et n’a rien de nouveau. Ce pape François ne vient-il pas de rappeler à la France que les catholiques *aussi* avaient eu leurs journées de terrorisme avec la St Barthélémie qui n’a rien a envier aux luttes sunnites/shihittes

    Bref, je ne veux pas être méchant mais vous semblez considérer les catholiques comme une seule pensée et vous avez bien tord.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s