Cœur artificiel : le deuxième greffé avec une prothèse Carmat aura-t-il droit à son anonymat ?

Bonjour

Une nouvelle fois la parole est offerte au Pr Alain Carpentier. Cette fois c’est dans Le Parisien/Aujourd’hui en France de ce 19 janvier. Le co-fondateur de la société Carmat nous annonce que le deuxième patient a avoir reçu un coeur artificiel Carmat (le 5 août au CHU de Nantes) est rentré chez lui début janvier et mène «une vie normale». Dans le même temps la firme Carmat a diffusé un communiqué pour ses actionnaires –ainsi que pour la  presse. On le trouvera ci-dessous (1).

Vie privée

On peut notamment y lire : « En plein accord avec l’équipe hospitalière du CHU et le promoteur de l’étude, CARMAT, le patient demande expressément que la confidentialité de son identité soit maintenue, et que sa vie privée soit strictement respectée, conformément aux obligations réglementaires d’une évaluation clinique qui poursuit normalement son cours. »

C’est là une référence explicite aux controverses et aux fuites médiatiques qui avaient terni la première implantation de cette prothèse. C’était le le 18 décembre 2013 à Paris sur un malade de 76 ans – Claude Dany, qui avait succombé 74 jours plus tard à la suite de l’arrêt (jamais véritablement expliqué) de l’appareil.

Vie normale

Dans Le Parisien/Aujourd’hui en France le Pr Carpentier  rapporte que le patient « a raconté être allé déjeuner sans aucune assistance technique chez son fils à 70 km de Nantes ». « N’est-ce pas la plus belle démonstration d’une vie normale? », se félicite-t-il  le médecin qui l’a opéré, en comparant les suites opératoires à «celles d’une greffe cardiaque  ‘’ordinaire’’».

« Ces déclarations sont à prendre avec précaution, souligne pour sa part Le Monde. En mars 2014, au cours d’un entretien au Monde consacré au premier patient implanté, le président de Carmat Jean-Claude Cadudal avait ainsi passé sous silence son décès survenu la veille. La société Carmat, cotée en bourse, a de fait une stratégie de communication extrêmement contrôlée. En mars 2014, elle avait ainsi indiqué que « sauf obligations réglementaires ou circonstances particulières », elle ne prévoyait pas de communiquer de résultats intermédiaires de l’essai clinique en cours, qui doit porter sur quatre patients. »

Action en forte hausse

Pour sa part le Pr Carpentier a, depuis le début de l’aventure, conservé pleine et entière sa liberté de parole. Au risque d’irriter. Lundi 19 janvier, la valeur de l’action de la société Carmat avait augmenté de 23% en début de matinée.

A demain

(1) « CARMAT (FR0010907956, ALCAR), concepteur et développeur du projet de cœur artificiel total le plus avancé au monde, visant à offrir une alternative thérapeutique aux malades souffrant d’insuffisance cardiaque terminale, annonce le retour à son domicile du patient implanté à Nantes en août dernier.

Ce retour a été possible après l’approbation par les autorités réglementaires de l’inclusion du système portable d’alimentation et d’alerte (a) dans le protocole de l’essai de faisabilité en cours, ce qui le rend désormais accessible pour tous les patients de cet essai.

Le patient a pu rentrer chez lui après formation au fonctionnement de ce système portable, électrique et silencieux. C’est le plus léger de tous les dispositifs disponibles pour l’alimentation d’un cœur artificiel total. Il offre aux patients mobilité et autonomie dans d’excellentes conditions.

Le Professeur Alain Carpentier, co-fondateur de CARMAT et inventeur du cœur artificiel bioprothétique autorégulé de la Société, déclare : « Après des années de souffrance, une nouvelle année et une nouvelle vie débutent pour ce patient. Son courage, sa confiance et le soutien de sa famille ont été déterminants pour le succès de cette implantation. Nous tenons à exprimer toute notre reconnaissance aux équipes médico-chirurgicales et au personnel soignant du CHU de Nantes (b), dont l’expérience et l’engagement ont contribué à une spectaculaire réhabilitation du patient. »

En plein accord avec l’équipe hospitalière du CHU et le promoteur de l’étude, CARMAT, le patient demande expressément que la confidentialité de son identité soit maintenue, et que sa vie privée soit strictement respectée, conformément aux obligations réglementaires d’une évaluation clinique qui poursuit normalement son cours.

Marcello Conviti, directeur général de CARMAT, conclut : « Le développement du système portable a mobilisé une partie significative de nos ressources et de nos équipes en 2014. Il est le symbole de notre volonté d’offrir aux patients le retour à une vie aussi normale que possible. La joie du patient d’avoir, non seulement retrouvé un niveau d’activité impensable il y a seulement quelques mois grâce à la bioprothèse, mais surtout de pouvoir retrouver une vraie vie, chez lui et entouré de ses proches, est notre plus belle récompense. »

(a) Pour plus d’informations sur le système portable, se référer à la lettre aux actionnaires n°6.

(b) CARMAT remercie chaleureusement les professeurs Daniel Duveau, professeur émérite des universités, Jean-Christian Roussel, professeur des universités et praticien hospitalier – chirurgien cardiaque et investigateur principal, Jean-Noël Trochu, professeur des universités et praticien hospitalier, cardiologue et chef du pôle hospitalo-universitaire « Institut du Thorax et du Système nerveux » du CHU de Nantes, le docteur Jean-Pierre Gueffet, praticien hospitalier, cardiologue et co-investigateur, le docteur Michel Treilhaud, praticien hospitalier anesthésiste-réanimateur, le docteur Philippe Bizouarn, praticien hospitalier anesthésiste-réanimateur, ainsi que l’ensemble des équipes de cardiologie, de chirurgie cardiaque, d’anesthésie-réanimation, de soins et de kinésithérapie du pôle. CARMAT remercie également le professeur Christian Latrémouille, chirurgien cardiaque à l’Hôpital Européen Georges Pompidou de Paris, pour l’aide technique apportée à l’équipe nantaise.»

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s