Infirmier psychiatrique agressé. Vive émotion. Soutien et solidarité de la ministre de la Santé

Bonjour

Le tissu hospitalier français semble comme à fleur de peau. Dans la matinée de ce 28 janvier un infirmier du pôle de pédopsychiatrie du Centre Hospitalier Le Vinatier  (Bron) a été blessé. Blessé à l’arme blanche par un jeune de 17 ans. Il a été hospitalisé à l’hôpital Herriot de Lyon. Ses jours ne sont pas en danger. Le fait est rapporté par France 3 Rhône-Alpes.

« Cette agression a provoqué une vive émotion au sein de l’établissement de santé. Elle est en effet survenue dans l’unité Flavigny où un infirmier était décédé en avril 2002 après une agression à l’arme blanche, précise la chaîne.   Cette agression survient également dans un contexte tendu, alors que le personnel des urgences s’inquiète de la saturation de leur service et du manque d’effectifs. »

Pic d’affluence

Agression à l’arme blanche ? Manque d’effectif infirmier ? La direction indique que « cet incident n’est aucunement lié au pic d’affluence observé ces derniers jours aux urgences de l’hôpital. » La direction réfute d’emblée tout amalgame entre cet accident et le manque de personnel dénoncé par les syndicats. Elle précise qu’une enquête est en cours et que « les patients et les membres de l’équipe soignante, présents au moment des faits, sont actuellement pris en charge psychologiquement ». Pic d’affluence aux urgences ? On verra ici ce que disent la CGT et la direction.

Profonde reconnaissance

Dans la soirée du même jour le service de presse de la ministre de la Santé publiait un communiqué :

« Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a appris avec une très vive émotion l’agression violente d’un infirmier travaillant à l’unité de traitement des adolescents de l’hôpital psychiatrique du Vinatier à Bron (Rhône). La ministre lui témoigne son soutien et lui adresse tous ses vœux de rétablissement.

Marisol Touraine tient à exprimer sa solidarité avec les professionnels de cet établissement, particulièrement choqués par cette agression brutale. Elle souhaite faire part de sa profonde reconnaissance à l’ensemble des professionnels de santé pour le travail remarquable qu’ils accomplissent chaque jour, dans des conditions parfois difficiles, au service de leurs patients.

En complément de l’enquête judiciaire en cours, la ministre a demandé à l’Agence régionale de santé (ARS) de Rhône-Alpes de réaliser, dans les plus brefs délais, une enquête pour établir les circonstances exactes de cette agression. Marisol Touraine suivra avec la plus grande attention l’évolution de cette enquête. »

Suites

Question : comment des soignants, en psychiatrie ou pas, syndiqués ou non, peuvent-ils interpréter un tel communiqué ? Quelles suites peuvent-ils lui donner ?

A demain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s