Fumée : certains détecteurs pourraient confondre les fumeurs. Rien contre les vapoteurs ?

Bonjour.

A la suite ne notre texte sur les détecteurs de fumée comme s’il en pleuvait, nous avons reçu le commentaire suivant (nous remercions chaleureusement son auteur) :

« Oui, les détecteurs sont sensibles à la fumée de tabac. Le principe de détection est simple : une led (lumière invisible) éclaire une photodiode ou un phototransistor (cpts qui réagit à la lumière), il suffit d’un obstacle (particules de fumée ou autre ) pour couper le faisceau qui n’éclaire plus le cpts. Ce cpts n’envoie plus de signal au système de traitement qui réagit en actionnant une alarme sonore.

La combustion de matériaux différents produits des fumées (des particules) de grosseurs différentes, les capteurs sont plus moins sensibles selon la taille de ses particules. Il faut regarder sur la notice du détecteur si il couvre la majorité des types de combustion pouvant survenir chez vous. »

Fritures

Où l’on voit que bien des questions sont soulevées au travers de l’obligation gouvernementale qui nous est faite de nous équiper en détecteurs de fumée. Peut-on, par exemple, les disposer dans une cuisine où l’on aime à réaliser des fritures ? Qu’en est-il des feux de cheminée que l’on aimerait nous interdire ? En mettre dans un garage où l’on aime à faire démarrer et ronfler sa voiture, diesel ou pas ?

En nous imposant la mise en place de ces détecteurs le ministère de l’Ecologie fait une œuvre doublement utile. D’une part il complète (de manière soft et avec les meilleurs intentions du monde) l’entreprise de surveillance orwellienne qui se développe un peu partout à travers le monde (il faut entendre le bruit émis par le détecteur quand il a détecté pour saisir de quoi il retourne…).

Brouillards

D’autre part  Ségolène Royal et ses services zélés nous aident à saisir que la fumée n’est pas la vapeur d’eau. Et, ainsi, que le fumeur n’est pas un vapoteur.  Une distinction que les services de Marisol Touraine peinent encore à percevoir. Une question de brouillard, un brouillard qui tarde à se lever. Ou une question de friture. Une friture qui dure.

A demain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s