Grippe, combien de morts ? Le gouvernement osera-t-il la transparence sur le Tamiflu® ?

Bonjour

Combien de morts ? Officiellement, en France, la grippe a tué 129 fois  depuis le 1er novembre dernier. Ce chiffre ne tient compte que des personnes admises en réanimation pour une grippe virologiquement confirmée. Pour l’Institut de veille sanitaire (InVS)  « depuis le début de l’épidémie de grippe (mi-janvier), la mortalité hivernale est supérieure de 19 % à la mortalité hivernale attendue, calculée à partir des huit années précédentes, soit un excès estimé à 8 500 décès.

Mais l’InVS de souligner qu’il n’est pas possible de préciser la part exacte de la grippe dans ce surcroît de mortalité.  Et Daniel Lévy-Bruhl, épidémiologiste à l’InVS de reconnaître qu’il existait « un faisceau d’arguments pour dire que la grippe a joué un rôle important dans l’excès de mortalité ».  Dans les certificats de décès, rappelle-t-il à l’AFP, « on a rarement le mot grippe », la plupart des personnes âgées ou fragiles décédant de complications et non de la grippe elle-même, ce qui ne facilite pas l’évaluation des décès attribuables à cette maladie.

Urgences de La Pitié

Présent aux urgences de La Pitié, le Premier ministre  Manuel Valls annonçait il y a quelques jours sa volonté de « faire la transparence » sur la réalité chiffrée de la mortalité grippale. Une tâche pratiquement impossible (voir notre chronique sur Slate.fr). Un sous-ensemble pourrait néanmoins avoir ici une certaine utilité : l’usage qui a été fait du très coûteux  l’antigrippal suisse  Tamiflu® (Roche), les origines et les volumes de prescription de cet antiviral et le calcul des bénéfices qui ont pu en résulter en termes de mortalité.

Roselyne Bachelot

Une vieille histoire que celle de l’oséltamivir/Tamiflu® et des vagues grippales. Oséltamivir :une histoire où l’on retrouve Gilead Sciences (Sovaldi®, Truvada®). Pour rester en France il y eut les menaces de la grippe aviaire A(H5N1) et la pandémie A(H1N1) de 2009 où s’illustra Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé du président Nicolas Sarkozy. Des stocks considérables pour une efficacité antigrippale plus que contestée.  Près de six ans plus tard Mme Bachelot a quitté la politique pour l’animation télévisuelle. La grippe est de retour et le Tamiflu® toujours disponible dans les pharmacies d’officine. Nous en avons fait l’expérience il y a peu dans les deux officines voisines qui prospèrent à l’ombre granitique  de l’église Saint-Cornély de Carnac (Morbihan).

En France le Tamiflu ® est commercialisé, au minimum, 23,40 euros la plaquette de 10 gélules. N’est pas accepté par le tiers payant même s’il peut, parfois, être pris en charge ou remboursé par l’assurance maladie. Service médical rendu oscillant entre « faible » et « insuffisant » ; parfois « modéré » chez certains sujets à risque : patients institutionnalisés ; sujets présentant une contre-indication au vaccin ; sujets immunodéprimés ; situations où la protection vaccinale est incomplète par rapport à la souche circulante. Ce qui est précisément le cas aujourd’hui, comme chacun le sait.

Financement de Roche

Mais la grande question est celle de sont efficacité dans la prévention de la mortalité prématurée des sujets grippaux. Nous avion évoqué ici même le sujet, début février, à l’occasion d’une publication du Lancet.  Une méta-analyse (menée sous la direction du Pr Arnold Monto de l’Université de Santé publique du Michigan) à partir de neuf essais randomisés contrôlés (publiés ou pas) réalisés entre 1997 et 2001 –  totalisant 4 328 patients. Travaux financés par Roche.

Une relecture de cette publication vient d’être publiée dans les colonnes de la Revue Médicale Suisse. Elle est signée Jean Perdrix, Aurélie Hsieh et Thierry Fumeaux. On peut la lire ici : « Quel rapport efficacité/effets secondaires pour l’oseltamivir dans le traitement de la grippe chez l’adulte ? ». Voici leur commentaire :

« Que retenir de cette méta-analyse, qui représente probablement le meilleur niveau d’analyse des données disponibles ? D’abord, l’oséltamivir a un effet antiviral significatif, et cet effet se traduit par une amélioration plus rapide des symptômes chez les patients avec grippe confirmée. Ensuite, ces effets positifs sont contrebalancés par des effets secondaires, certes bénins, mais gênants.

La balance entre ces effets dépend évidemment de ce que l’on considère comme objectif thérapeutique : dans cette optique, après confirmation virologique de la grippe, la diminution de la durée des symptômes grippaux – qui peuvent être très désagréables – peut se justifier pour le confort du patient, ou pour favoriser son retour à la vie active plus rapide. Restent les effets du traitement au-delà du confort…

Si cette méta-analyse suggère une diminution des complications et des hospitalisations, les intervalles de confiance sont larges, et ces issues n’ont pas toujours été évaluées de manière optimale dans les études incluses. Il serait intéressant de disposer dans le futur de données plus solides (études randomisées et contrôlées…) évaluant en première intention l’effet sur la mortalité du traitement d’oséltamivir chez des patients présentant une infection grippale sévère. Ces données pourraient définitivement convaincre de la réelle utilité de ce traitement qui reste controversé, bien que très largement prescrit ! »

Secret gardé

Tout est dit, ou suggéré. La transparence promise, depuis La Pitié parisienne, par le Premier ministre français pourrait aider à répondre au souhait exprimé par nos trois confrères suisses : convaincre (ou pas) de la réelle utilité de ce traitement (plus coûteux en euros qu’en francs suisses) et qui demeure très largement controversé. La transparence exigerait, il est vrai, de lever le voile sur les volumes des ventes et la traçabilité des prescriptions. Un secret français particulièrement bien gardé comme l’a montré la triste polémique médicamenteuse (anxiolytiques) qui, en janvier, avait suivi les attentats de Paris. La transparence réclamerait aussi de ne pas solliciter un financement des recherches par le géant Roche.

A demain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s