A l’attention du pékin moyen qui voudrait se payer l’Hôpital Américain de Neuilly-sur-Seine

Bonjour

Il faut donc lire Le Point (5 mars, quatre euros) pour savoir ce qui se passe à Neuilly. En janvier dernier, il y avait une une première alerte : le Dr Frédéric Saldmann officiait à l’Européen et non à l’Américain. Aujourd’hui tout s’explique (Emilie Lanez et Violaine de Montclos) : le 12 septembre 2014, la Joint Commission on Accreditation of  Hospitals, l’organisme (privé) chargé de contrôler la qualité de l’offre de soin de l’Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine « a relevé pas moins de quarante-quatre infractions à la rigoureuse réglementation de la commission américaine ».

Cotillard Marion et Delon

« En décembre, la sanction est tombée : elle vote un refus préliminaire d’accréditation. Une première dans son histoire. L’hôpital a fait appel de cette sanction, mais le retrait de cette accréditation pourrait s’avérer extrêmement préjudiciable et nuit à son crédit » souligne Le Point. L’hebdomadaire pour cadre dynamique et moyen  offre une grande enquête sur cet établissement très prisé des happy few (Marion Cotillard  y a accouché en 2011 et Alain Delon y subit des examens réguliers). Il « raconte la descente aux enfers de l’hôpital des stars où la « medicine business » a pris le dessus sur la médecine de qualité ».

Medicine business sans doute. Descente aux enfers relative. Hôpital Américain de Neuilly, donc.  Il a 115 ans depuis le 15 janvier dernier, a participé à l’effort de guerre 1914-1918, a été récompensé.  Puis une longue histoire qui s’inscrit dans celle des relations amies entre la France et les Etats-Unis. On ne compte plus le nombre des célébrités qui y ont été accueillies –une tendance qui semble s’inverser depuis peu en faveur de  Georges-Pompidou et de son désormais célèbre « gourou », le Dr Frédéric Saldmann   – du moins  si l’on en croit le dernier Vanity Fair.

Impitoyablement

Longue enquête du Point avec beaucoup de confidences anonymes. Deux médecins seulement sont cités. D’abord le Pr Patrick Bloch, chirurgien (1), ancien président du medical board (il raconte comment il sélectionnait impitoyablement ses confrères qui guignaient un cabinet). Ensuite le Dr Philippe Siou « interniste et personnalité historique des lieux ». Il rassure : la suspension de l’accréditation n’est que momentanée. Elle est aussi et surtout « une garantie de sérieux ». Pour le reste c’est une longue enquête en coulisses qui n’est pas sans réveiller quelques échos et autres souvenirs.

Rien n’irait plus à l’Américain. Baisse drastique des effectifs médicaux au profit d’une administration gonflée à l’hélium. Tractations secrètes au sein d’un corps médical déchiré et qui ne peut que profiter au maximum des ressources d’un endroit où ils ne sont qu’hébergés au prix fort (« 3000 euros mensuels pour trois demi-journées par semaines, c’est délirant … »). Quotidien plus que doré avec tous ces patients moyen orientaux plus que fortunés (ce qui n’est pas sans rappeler la récente volonté manifestée par la direction générale de l’AP-HP). Centralisation par l’administration des honoraires qui ne seraient plus, désormais, versés de la main à la main (rien de tel pour les très généreux pourboires offerts au personnel).

10 000 euros pour accoucher

Payer pour remercier. Payer pour être certain d’être mieux soigné. L’argent contre la souffrance et la mort. 150 euros la consultation, 6 000 euros (de caution) pour la moindre hospitalisation. 10 000 euros (minimum) pour un accouchement non compliqué. En retour des spécialistes à votre chevet moins d’une heure après l’appel de l’urgentiste agréé. Des médecins qui pour certains ont claqué la porte de l’AP-HP, ou qui prenne prématurément leur retraite après une carrière au Val-de-Grâce en cours de fermeture.

Mais l’Américain c’est encore, à l’ombre de la sèche et puritaine AP-HP,  une oasis de bienfaits. Check up center financé par l’ancien patron de la marque de luxe Céline, Service d’IRM financé par le cheikh Saud Bahwan, Vincent Bolloré faisant un geste pour l’ambulatoire, PET scan dernière génération cadeau de LVMH. On va encore à l’AP-HP pour ne pas lanterner, pour ne pas voir toute la misère du monde, pour ne pas mourir aux urgences de Cochin. Tout cela va-t-il, aussi, disparaître ? La commission américaine d’accréditation rendra son verdict avant le 1er avril.

A demain

(1) CV récent : « Chirurgien – Expert près la Cour d’appel de Paris, agréé par la Cour de cassation Directeur des affaires médicales de l’Hôpital Américain de Paris Membre de nombreuses sociétés savantes dans le domaine de l’hépatogastroentérologie et de la chirurgie digestive, il a été très impliqué dans le domaine de la recherche en hépatologie dans l’Unité INSERM du docteur Infante et dans l’enseignement en étant, en particulier, à l’origine du développement de l’enseignement médical à l’American Hospital of Paris. Ancien chef du Département de chirurgie viscérale de l’American Hospital of Paris et ancien président du Medical Board of the American Hospital of Paris, son intérêt s’est étendu, depuis longtemps, à la responsabilité médicale et à l’expertise. Il a été, en particulier, vice-président de la Compagnie des experts agréés par la Cour de cassation. Membre du Comité d’Ethique de l’American Hospital of Paris, il participe aux activités de plusieurs associations humanitaires ayant des actions en Ouzbekistan et au Cambodge. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s