L’affaire Courjault revisitée dans le Bordelais. Cinq nouveau-nés congelés. Pourquoi ?

Bonjour

Avec l’éclipse le déni de grossesse est à la Une. Et dans les deux cas nous revoici aux frontières de l’invisible, du voilé, des abymes. Déjà, sur les ondes, les spécialistes de l’inconscient commentent ce que seuls les gendarmes et les légistes de Bordeaux verront. Ce que le compagnon, les autres enfants, la famille, les proches n’ont pas vu. Déjà on se dispute. N’ont pas vu ou n’ont pas voulu voir. Examen de conscience collectif. Psychanalystes contre somaticiens.

Vie privée

Nous sommes ici dans l’ombre de l’affaire Courjault. Il y a neuf ans Jean-Louis Courjault, ingénieur tourangeau expatrié à Séoul découvrait les corps de deux nouveau-nés dans son congélateur. Sa femme, Véronique était écrouée le 12 octobre 2006 à Tours. Elle avouera un autre cas pratiqué en 1999, en Charente-Maritime. Condamnée à huit ans d’emprisonnement en juin 2009 par la cour d’assises d’Indre-et-Loire elle a été libérée en mai 2010. «Elle souhaite vivre au calme et si sa vie privée était violée, elle attaquerait en justice», avait alors prévenu son avocate Me Hélène Delhommais. Quatre ans de sa vie en prison. Cinq ans déjà. (1)

Bourgade tranquille

Aujourd’hui nous sommes dans le Bordelais.  « Macabre découverte  dans une maison de la campagne bordelaise avec cinq corps de bébés retrouvés dans un sac isotherme et un congélateur dans ce qui semble être la plus grave affaire d’infanticide en France depuis cinq ans » résume l’Agence France Presse. L’information, cette fois a été donnée par iTELE.  Les corps des cinq bébés ont été retrouvés dans une maison de Louchats (Gironde), une tranquille bourgade de 700 habitants à une cinquantaine de kilomètres au sud de Bordeaux, dans la forêt des Landes, a-t-on indiqué à l’AFP de source proche du dossier, confirmant l’information de la chaîne de la télévision continue.

Isothermie

En quelques heures tout est sur les ondes. Un premier corps de nouveau-né retrouvé le 19 mars, à l’aube, par le compagnon de la mère dans un sac isotherme, dans la maison familiale, avait-on indiqué à l’AFP en début de soirée de source proche de l’enquête, confirmant alors une information de Sud Ouest.  Puis les gendarmes ont «découvert vers 19H55 au cours des perquisitions quatre autres corps de bébés en plus du nouveau-né retrouvé en début de matinée», a-t-on indiqué de source proche du dossier. Ces quatre derniers corps se trouvaient dans un congélateur.

Comprendre ? La mère est âgée de 35 ans. Elle a «vraisemblablement accouché seule à son domicile». Elle a été hospitalisée au Centre hospitalier universitaire (CHU) Pellegrin à Bordeaux. Elle y subirs «des examens gynécologiques » et des « examens psychiatriques». Elle «ne semble pas à ce stade avoir eu d’antécédents de troubles psychologiques». A ce stade.

Oxygénation

Mais encore ? Son compagnon est âgé de 40 ans. Il a été placé en garde à vue. «Il est totalement abattu, affirme son incompréhension et n’a pas encore été informé de la découverte des quatre autres corps», ajoute la  même source, unique, de toutes ces informations.  Des autopsies seront  pratiquées, vendredi 20 mars. Il s’agit de pour déterminer si les bébés ont, ou non, respirés. Où l’on reviendra, immanquablement sur le code pénal est sa définition en marbre du début de la vie. Puisque la vie n’est rien d’autre qu’une oxygénation forcée.

Agricoles

Ce couple a deux filles âgées de 13 et 15 ans. Les premiers éléments de l’enquête indiquent qu’il travaillait, dans le milieu agricole, et qu’il menait une vie normale. Les habitants de Louchats (Gironde) doivent s’attendre à voir des caméras de télévision. Personne ne les oblige à répondre aux questions. Véronique Courjault sera-t-elle sollicitée par RMC-BFMTV ?

A demain

(1) Voir ici le dossier de Slate.fr sur l’affaire Courjault

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s