Vérité sur les médicaments : livre-évènement chez Odile Jacob; nouvelle affaire de Médiapart

Bonjour

24 mars 2015 : journée à marquer d’une pierre blanche dans la quête de la vérité et de transparence sur les médicaments. Tout d’abord un ouvrage étonnant, collectif, atypique et dérangeant publié aux éditions Odile Jacob : « La vérité sur vos médicaments ». Un ouvrage réunissant les réponses de trente-deux spécialistes (médiatiques ou pas) aux questions de Claire Hédon, journaliste en charge des questions de santé à RFI. Aux antipodes des ouvrages personnalisés cette approche collective dessine un panorama éclairant de ce continent qu’est le médicament dans la société française. Affaires et pédagogie réunies c’est, à n’en pas douter un livre-évènement. L’ouvrage, pour tout dire,  que l’on attendait – un écho à ceux fondateurs, du Dr Henri Pradal, cible historique de Big Pharma il y a quarante ans (écouter ici sa Radioscopie de janvier 1980) soit avant la naissance de Prescrire.

Celui de mars 2015 contient aussi quelques petites révélations pimentées. Nous y reviendrons sous peu. « La vérité sur vos médicaments » Odile Jacob. 23, 90 euros.

Aquilino Morelle et Lundbeck

Et le même jour, coïncidence ou fatalité, Mediapart révèle ce qui pourrait constituer une nouvelle affaire dans le monde des « experts du médicament » :  « Les gendarmes du médicament faisaient affaire avec les labos » (Michaël Hajdenberg et Pascale Pascariello) Mediapart (sur abonnement) .  Le site Egora.fr parle, à propose de cette enquête d’une « bombe ». Mediapart  incrimine nommément certains responsables des commissions indépendantes chargées du médicament, la commission d’AMM ou la commission de la transparence. Le site évoque notamment des opérations secrètes de « conseils » donnés « contre rétributions sonnantes et trébuchantes » effectuées par « les laboratoires pharmaceutiques qui présentaient leurs produits pour évaluation et avis ». Des échanges qui ne sont pas sans rappeler le travail effectué par Aquilino Morelle pour le compte des laboratoires Lundbeck ou les travaux (jamais clairement établis) effectués par Jérôme Cahuzac (deux dossiers également travaillés par Mediapart).

Consultants et liquidités

Mediapart avance aujourd’hui les noms de Gilles Bouvenot (président de la commission de la transparence de 2003 à 2014), Bernard Avouac (président de la commission de la transparence de 1989 à 1998), Jean-Pierre Reynier (vice-président de la commission d’autorisation de mise sur le marché de 1994 à 2002 et membre du conseil d’administration de l’agence européenne du médicament), Christian Jacquot (membre de la commission d’autorisation de mise sur le marché de 1996 à 2012) et Renée-Liliane Dreiser (ancienne experte auprès de la commission de la transparence).

Le site évoque des activités rémunérées de consultants. Interrogées les personnes citées auraient soit minoré leurs responsabilités, soit apporté différentes versions contradictoires, soit refusé de répondre. Mediapart évoque pour ces activités de « conseil » des rémunérations en liquide allant de 1 500 à 60 000 voire jusqu’à 100 000 euros – ou encore des invitations à des congrès, des « déjeuners fins » ou des « spectacles d’opéra ».

Anonymat demandé

Le détail de ces échanges aurait été expliqué à Mediapart par un médecin, « ancien membre du petit groupe de conseil, lui-même titulaire à la commission de la transparence pendant les années 2000 » qui aurait accepté de se mettre à table «  à condition que son anonymat soit préservé ».  On peut aussi lire ici un extrait de l’enquête de Mediapart  (site http://peuplesobservateurs2014.com/).

Traditionnellement muette l’institution, cette fois, parlera-t-elle ? Qui aurait, sur ces terres étranges situées aux confins de l’industrie pharmaceutique, de l’assurance maladie, et du monde politique, intérêt à dire ses parcelles de vérité ? Qui oserait éclairer en totalité les coulisses de la pharmacopée ? Existe-t-il une éthique de l’industrie pharmaceutique ?

A demain

(1) On ajoutera ces informations  que vient de diffuser le service de presse de Marisol Touraine, ministre de la Santé, pour augmenter les ventes de génériques tout en respectant la liberté de prescription:

« Le plan national d’action de promotion des médicaments génériques a été présenté ce matin aux acteurs de santé publique, représentants de patients, fédérations et conférences hospitalières, syndicats, académies, collèges, ordres professionnels et enseignants. Ce plan, dont le pilotage a été confié à Muriel Dahan, Inspectrice générale des affaires sociales, vise à encourager la prescription et l’utilisation des médicaments génériques en ville, à l’hôpital et dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, tout en respectant la liberté de prescription.

Une charte d’adhésion aux objectifs du plan national de promotion des médicaments génériques est en cours de signature par les principaux acteurs de la mise en œuvre de ce plan, afin de marquer leur accord sur un objectif commun : lever les derniers freins à l’usage des médicaments génériques pour toutes les situations où cet usage est possible. Une campagne de communication nationale à destination du grand public et des professionnels de santé sera lancée à la fin de l’année 2015 pour renforcer la confiance dans les génériques, médicaments efficaces et de qualité. »

5 réflexions sur “Vérité sur les médicaments : livre-évènement chez Odile Jacob; nouvelle affaire de Médiapart

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s