«Deux cents morts annuelles» du Motilium® : l’Agence du médicament botte en touche

Bonjour

On attendait une autre réponse. Depuis une semaine le mensuel Prescrire accuse le  Motillium ® des laboratoires Janssen-Cilag et les dix-sept formes de dompéridone actuellement commercialisées d’êter responsables d’environ deux cents morts annuelles en France. Cette accusation repose sur une publication scientifique (1). Publication développée par Prescrire.

On attendait une réponse circonstanciée de l’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm). La réponse vient d’arriver. La voici :

« Les médicaments à base de dompéridone font l’objet d’une surveillance renforcée par les autorités sanitaires en raison de leurs effets indésirables cardiaques graves qui ont conduit à modifier en 2004, 2007 et 2011, leur autorisation de mise sur le marché et à mettre en garde les professionnels de santé sur leur utilisation.

En 2014, à la suite de recommandations européennes visant à minimiser les risques cardiaques, l’Ansm a de nouveau informé les professionnels de santé afin qu’ils prescrivent à la dose efficace la plus faible possible et pour une durée de traitement la plus courte possible, ne devant pas dépasser généralement une semaine.

Par ailleurs, les médicaments fortement dosés en dompéridone (20mg) ont été retirés du marché en 2014.
Le nombre de personnes traitées a baissé de 30% entre 2012 et 2014. 

Pour plus d’informations, consultez le dossier Motilium® (dompéridone) ».

On n’en saura pas plus. Rien sur les deux cents morts annuelles dont parle Prescrire. Rien sur la méthodologie des auteurs de la publication. Rien sur les derniers résultats actualisés, ici, du système de pharmacovigilance. Aucun commentaire sur les raisons de la baisse de ventes et sur les substitutions pharmaceutiques qui y sont associées.

On attend donc une autre réponse.

A demain

(1)  Hill C et coll.  » Estimating the number of sudden cardiac deaths attributable to the use of domperidone in France »  Pharmacoepidemiol Drug Saf 2015. Mise en ligne : 31 mars 2015. DOI: 10.1002/pds.3771

2 réflexions sur “«Deux cents morts annuelles» du Motilium® : l’Agence du médicament botte en touche

  1. Formidable !! Que Prescrite continue son travail de destruction de la toute puissance de l’allopathie (et des laboratoires qui vont avec) sans bien sûr proposer une autre alternative à l’allopathie alors qu’elle existe. Nous, médecins phytothérapeutes, considérés au mieux comme des doux rêveurs ou des allumés par le restant de la profession, n’avons aucun problème pour soigner des nausées sans faire prendre de risques au patient. J’adore cette campagne de détricotage de l’allopathie : enfin les patients vont pouvoir être mieux soignés !!Lors d’une Fmc en gynéco, quelle ne fut pas ma surprise d’entendre les professeurs de la faculté recommander … l’homéopathie contre la montée de lait (« et ça marche » ont-ils dit devant les moues sceptiques de l’assistance). Forcément, exit Parlodel and cie. Mais l’ANSM, la Cpam n’ont pas encore tilté, à moins qu’ils ne puissent pas tilter pour d’obscures raisons ????

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s