Nouveau: pour aider les dépressifs chroniques, il n’y a pas que les médicaments antidépresseurs

Bonjour

« Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience » (Mindfulness Based Cognitive Therapy  ou MBCT).  Effet de souffle attendu dans le champ miné de la psychiatrie avec un travail que vient de publier The Lancet. (On trouvera le résumé ici).

C’est un travail à haute valeur pragmatique signé par vingt-six auteurs et dirigé par le Pr Willem Kuyken (University of Oxford). Il tend à démontrer que cette forme de thérapie cognitive peut être une approche aussi efficace (dans la prévention des récidives) que les médicaments antidépresseurs – a fortiori quand ces derniers sont prescrits sur de très longues périodes sous la forme de « traitements d’entretien » pour prévenir les risques de « rechute ».

Enrayer la mécanique neuronale

Il n’est pas simple de définir la MBCT sans aussitôt être accuser de trop résumer. Résumons. Cette approche se fonde sur la psychothérapie cognitivo-comportementale et y associe la technique dite de la« Pleine Conscience » (parvenir à se focaliser sur le fait de devenir volontairement conscient de son corps, de ses émotions et de ses pensées en temps réel, au moment où elles apparaissent – en les « accueillant », mais sans s’attacher ou s’identifier à elles…). Postuler que l’on peut enrayer la mécanique neuronale et moléculaire conduisant à la dépression. Nous sommes ici quelque part aux antipodes de cet autre postulat qui entend que la parole peut délivrer des thermodynamiques pathologiques plus ou moins conscientes.

Plusieurs essais cliniques avaient déjà montré que cette approche pouvait réduire le risque de « rechutes dépressives » mais aucun essai n’avait, jusqu’ici permis de comparer en vrai grandeur son efficacité sur le terrain, face aux traitements habituels fondés sur la prescription répétée de médicaments antidépresseurs.

Médicaments-enfermement

Les auteurs du Lancet on mené un essai randomisé testant, en parallèle, les deux types de traitements sur 424 personnes  ayant dans leurs antécédents ‘au moins trois importants épisodes dépressifs. Au terme d’un suivi de plus de deux ans, les deux approches ont fourni des résultats équivalents pour prévenir ou retarder les « rechutes ». Aucune supériorité de la « méditation » sur les antidépresseurs en termes d’efficacité et de coût – si ce n’est la forme de liberté que pourront trouver celles et ceux qui vivent comme un enfermement la consommation de médicaments au long cours.

Pour les auteurs du Lancet « cette étude, ajoutée aux précédents travaux, fournit  des preuves solides de l’efficacité» de la MBCT. On verra sur la BBC les commentaires que génère ce travail original que l’on aimerait voir mené en France. On peut d’ailleurs se demander pourquoi tel n’est pas le cas. Pourquoi la psychiatrie semble-t-elle, dans l’Hexagone, un champ clos inaccessible à une approche rationnelle de santé publique ?

Porte-flingues de l’industrie pharmaceutique

«  C’est une approche que nous mettons en œuvre dans notre service, nous a expliqué un psychiatre de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Bien ciblé (hors tirage au sort) elle peut aider très efficacement certains patients. La méthodologie utilisée est intéressante mais un peu décalée de la ‘’vraie vie’’. On peut, par exemple, associer traitement préventif médicamenteux et MBCT. Il serait intéressant de comparer cette association et aussi la thérapie seule, sans médication… Dans tous les cas la MBCT fait une fois de plus la preuve de son utilité. Elle me semble aujourd’hui assez bien acceptée et tend à être de plus en plus pratiquée en France. Même certains porte-flingues de l’industrie pharmaceutique en font dans leurs services – je ne citerai pas de noms. »

Par précaution nous ne donnerons pas, ici, le sien.

A demain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s