Arachides, gluten, lait, soja , coquillages et crustacés : la carte revisitée des « quatorze » allergies gastronomiques

Bonjour

Allergie et gastronomie. Tout le monde en parle mais personne (ou presque) ne l’a vue : une « carte des allergènes » devra bientôt être disponibles dans tous les espaces alimentaires français. Et cette carte fait depuis peu polémique. Un décret publié le 19 avril au Journal Officiel impose en effet aux professionnels (et notamment aux cuisiniers-restaurateurs, traiteurs, cantiniers et métiers de bouche) de signaler par écrit la présence de « quatorze » familles de substances de nature à pouvoir provoquer des allergies ou des intolérances dans les denrées alimentaires.

Ce texte est prévu pour entrer en vigueur le 1er juillet : « Décret n° 2015-447 du 17 avril 2015 relatif à l’information des consommateurs sur les allergènes et les denrées alimentaires non préemballées ». 

Curiosité

Une curiosité journalistique bien excusable vous pousse à connaître cette liste auprès des milieux généralement bien informés. . Portes fermées…. Prélude d’un pont de 1er mai ? Volonté de garder l’information cachée ? Fatigue de répondre à un média ? Toujours est-il que le jeudi 30 avril il ne fallait pas avoir besoin des compétences de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (Dgccrf). Appels répétés … messages laissés sur répondeurs… mails insistants… rien n’y fit… on lassait… on nous le fit savoir….

On interrogea Bercy… le service de presse fort courtois… redirection vers les étages du secrétariat d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire…. Courtoisie et nouvelles attentes… Et Bercy de convenir qu’il y avait bien impasse de la Dgccrf…. On appelle l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie et de la restauration (UMIH) ; Gaëlle Missonier, attachée de presse, parfaite maîtrise du sujet. Et, enfin,  la révélation tant attendue.

Efforts

A compter du 1er juillet prochain tous les restaurants, cantines, traiteurs devront pouvoir, le cas échéant, informer « par écrit » leurs clients des molécules allergènes présentes dans leurs plats et préparations. Voici donc, après bien des efforts, la liste des “quatorze familles”:
« Céréales contenant du gluten (ex: blé, seigle, orge, avoine, épeautre, kamut)

  • Crustacés et produits à base de crustacés
  • Oeufs et produits à base d’œufs
  • Poissons et produits à base de poissons
  • Arachides et produits à base d’arachides
  • Soja et produits à base de soja
  • Lait et produits à base de lait (y compris le lactose)
  • Fruits à coque ex: amandes, noisettes, noix, noix de cajou, noix de pécan, pistaches…
  • Céleri et produits à base de céleri
  • Moutarde et produits à base de moutarde
  • Graines de sésame et produits à base de graines de sésame
  • Anhydride sulfureux et sulfites (au delà de 10 mg/L)
  • Lupin et produits à base de lupin
  • Mollusques et produits à base de mollusques ».

 A demain

Une réflexion sur “Arachides, gluten, lait, soja , coquillages et crustacés : la carte revisitée des « quatorze » allergies gastronomiques

  1. Le restaurateur sera également tenu de donner les références bibliographiques des produits cités , et réputés allergisants . Le consommateur doit pouvoir juger de la méthodologie des études concernant ces produits potentiellement dangereux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s