Elise Lucet («Cash Investigation») fume des Vogue® dans un cagibi de France Télévisions

Bonjour

Il y a quelques jours le journal Libération (Juliette Deborde) consacrait un portrait à la journaliste Elise Lucet.

« On s’attendait à un grand et froid bureau, on se retrouve assise dans ce qui ressemble à un cagibi, au quatrième étage de France Télévisions, cartons de bouquins éventrés sur le sol et murs recouverts de coupures de presse et de cartes postales. »

Légion d’honneur

C’est tout le jeu, tout l’art (délicat) du portrait que l’on doit brosser, trousser. Ici celui d’une présentatrice qui ne voulait pas l’être… qui refuse de dire combien elle gagne… qui « présente » le 13 heures de France 2… qui ne voulait pas « faire de l’antenne » … qui est omniprésente (et plus encore…) sur l’écran de Cash Investigation…. Les journalistes, eux aussi, ont droit à leurs contradictions. Elles sont simplement un peu plus difficiles à assumer quand on accepte le jeu du portrait tout en voulant  jouer le rôle principal du justicier tout-terrain, détenteur de la Légion d’honneur.

« Dans Cash, elle s’invite dans un déjeuner privé entre industriels du tabac et élus, poursuit le PDG de Pages jaunes pour le faire réagir sur le suicide d’un salarié, interpelle le patron de Sanofi sur sa rémunération à 508 Smic en pleine AG des actionnaires. Avec, sous le bras, une pile de témoignages accablants, de photos d’enfants ouvriers chinois ou de fausses factures. Cette envie de mettre les responsables politiques et les entreprises face à leurs responsabilités (et «jamais de les coincer», jure-t-elle) est née après Pièces à conviction. »

Affront non digéré

Les « industriels du tabac », précisément. Lemondedutabac.com n’avait pas oublié Elise Lucet. Le portrait de Libération démontre qu’il n’a toujours pas digéré l’affront.

« On connaît la présentatrice Élise Lucet et son ardeur à dénoncer, notamment, les turpitudes des fabricants de tabac ou à « piéger » leurs supposés complices. Cela, à deux reprises, dans le cadre de l’émission « Cash Investigation », où une certaine mise en scène des images et des interviews – le sous-entendu supplantant le déclaré – permet de constituer un lourd dossier à charge. Ceci, avec la tranquille bonne conscience de lutter contre le mal absolu de nos sociétés contemporaines : le tabac. »

Buzz médiatique certain

Il s’agissait ici, en juin 2013, de la célèbre affaire du déjeuner du « Club des parlementaires amateurs de Havane»  réglé par Big Tobacco  puis – en octobre 2014- de la célèbre enquête sur les démarches de lobbying, à Bruxelles, de Philip Morris International.

« La même Élise Lucet fait l’objet d’un certain buzz médiatique, en ce moment, observe l’anonyme Lemondedutabac.com. Avec quelques portraits favorablement troussés, ici ou là. Et ce n’est pas sans surprise que l’on découvre dans la page que lui a consacré Libération, le 29 avril, qu’Élise Lucet … fume dans son bureau du quatrième étage de France Télévisions. » Des Vogue®. Extraits :

Ne pas tout partager

« «Ce n’est pas parce que je suis à l’antenne que je dois tout partager», tranche-t-elle. Son visage se fige. Entre une gorgée de soda (light) et une bouffée de cigarette (Vogue), elle raconte son enfance dans la campagne normande. «Je suis une femme d’extérieur, amoureuse des grands espaces, qui a passé son enfance à faire des cabanes en bois dans la forêt et à ramasser des champignons.» Elle récite, et on a l’impression de ne pas être les premiers à entendre ces anecdotes champêtres. »

Les journalistes aussi ont droit à leurs secrets et à leurs contradictions. C’est évidemment plus difficile quand ils acceptent de se faire tirer le portrait. Plus difficile, aussi, quand ils sont salariés du service public. Pourquoi refuser de dire le montant de ses rémunérations ?A-t-on véritablement le droit de fumer dans les locaux de France Télévisions ?

A demain

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s