Spermatozoïdes artificiels : faut-il les refuser ou les accepter ? Que fait le Comité d’éthique ?

Bonjour

C’est la dernière équation éthique en cours de rédaction.

1 Il y a quelques jours des chercheurs travaillant au sein de la société de biotechnologie Kallistem  présente une information  comme une première mondiale. Ils ont réussi à produire in vitro des spermatozoïdes humains. L’information est datée du 5 mai, toutefois le résultat aurait été obtenu « fin 2014 ». Aucune publication scientifique n’est évoquée. Impossible de joindre les chercheurs. Situation inédite. Extrait du communiqué de presse :

« Kallistem est parvenue fin 2014 à produire en laboratoire des spermatozoïdes humains complètement formés, à partir de biopsies testiculaires de patients ne contenant que des cellules germinales immatures (spermatogonies). Plusieurs équipes dans le monde tentent depuis plus de quinze ans de réaliser une spermatogénèse humaine in vitro. C’est un processus physiologique extrêmement complexe dont la durée est de 72 jours. Pour parvenir à cette première mondiale, Kallistem s’appuie sur deux technologies innovantes brevetées qui pourront répondre aux normes réglementaires en vigueur. »

 2 Dans les jours qui suivirent, Kallistem ne répondit  pas ^lus aux demandes qui lui sont faites. Silence d’autant plus troublant que l’on ne dispose toujours d’aucune publication scientifique. Un service de presse extérieur à la société répond  en substance qu’il faudra ici savoir prendre son mal en patience. Une histoire de brevet, nous dit-on.

Le Figaro est quant à lui parvenu à franchir le barrage et à joindre Isabelle Cuoc. Mme Cuoc est  la PDG de Kallistem. Et voici la réponse de la PDG : « L’équipe scientifique des Drs Marie-Hélène Perrard et Philippe Durand est la seule à avoir mis au point un bioréacteur qui permet de réaliser une spermatogénèse in vitro totale à partir de tissu testiculaire prélevé par biopsie, un processus extrêmement complexe qui prend 72 jours».

3 L’affaire peine à prendre de l’ampleur. Les autorités éthiques semblent aux abonnées absentes. Idem pour les autorités sanitaires. Le  Pr Israël Nisand (CHU de Strasbourg) prend la parole. C’est assez court : « Cela ne me pose pas de problème éthique » dit-il au Figaro. Cette forte personnalité sera-t-elle contredite ? On peut le penser. On peut aussi l’espérer.

4 Pour l’heure complétons le propos avec le commentaire que nous avons demandé au Pr Jacques Lansac,  gynécologue obstétricien (CHU de Tours), ancien président du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français et ancien Président de la Fédération française des Cecos (Centres d’études et de conservations du sperme).

« Cette affaire  rejoint une publication ancienne [1] dans laquelle une (ou plusieurs) grossesses avaient été obtenues à partir de spermatides. Ici c’est un pas de plus puisqu’on part semble t il des spermatognies  dont la maturation se fait in vitro .Beaucoup d’équipes cherchent, dans ce sens, une  méthode  qui après l’injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde (ICSI) supprimerait (en cas de succès)  les demandes  d’insémination avec sperme de donneur (IAD) pour les hommes azoospermiques [qui n’ont pas de spermatozoïdes dans leur sperme]. Les Cecos ne feraient plus, alors, que de l’auto conservation  avant traitement stérilisant.

Un pas de plus

En créant les Cecos Georges David pensait que le don de sperme avait vocation à disparaître si on trouvait moyen  de faire fabriquer des spermatozoïdes aux azoospermiques .

Je ne perçois pas de problèmes éthique supérieurs a ceux vécus pour la FIV puis pour l’ ICSI :  il ne s’agit que de maturation d’un cellule reproductive. C’est un pas de plus dans la médecine de la reproduction .C’est de la médecine puisqu’il y a pathologie et nous sommes là dans une situation bien différente des différents problèmes  soulevés les techniques de procréation médicale assistée mis en œuvre pour des couples homosexuels. »

A demain
(1) Tesarik JN, Mendoza C, Testart J. Viable Embryos from Injection of Round Spermatids into Oocytes.New Engl J Med. 1995;333(8):525

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s