Grippes aviaires : face aux risques épidémiques l’OMS des animaux bat le rappel planétaire

Bonjour

Le temps se couvre sur les volailles. Mardi 19 mai l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a, depuis Paris, appelé mardi à renforcer la lutte contre la grippe aviaire qui s’étend désormais à tous les continents, provoquant la mort de dizaines de millions de volailles et d’importantes pertes économiques et alimentaires.

Dirigée par le Français Bernard Vallat, l’OIE ne cache pas son inquiétude devant la rapidité avec laquelle plusieurs foyers épidémiques de souches de grippe aviaire (influenza aviaire) ont émergé ces derniers mois sur les continents asiatique, africain et américain.

Toutes les régions du globe

« Depuis le début de 2014, des foyers de grippe aviaire impliquant différentes souches du virus ont été déclarées dans plus de 35  pays, touchant toutes les régions du globe, prévient l’OIE. Ces différents évènements ont entrainé la mort, naturelle ou du fait des abattages sanitaires, de plusieurs dizaines de millions de volailles. Si une circulation régulière du virus, notamment parmi les oiseaux sauvages, n’est pas une situation exceptionnelle, la recrudescence récente de foyers de maladie détectés dans le monde réaffirme la nécessité d’une meilleure application des normes intergouvernementales. »

En théorie ces normes ont été adoptées par les 180 pays membres de l’OIE. Il s’agit de surveillance, de détection précoce, de réponse rapide aux foyers et de prévention et contrôle de la maladie (biosécurité des élevages et, parfois, la vaccination des volailles). En pratique ces normes ne sont pas toujours appliquées avec la rigueur qui conviendrait. C’est dire si que l’alerte médiatisée lancée depuis Paris a pour fonction première de réactiver une dynamique interne à l’OIE et à rappeler les responsabilités gouvernementales dans ce domaine.

Volailles domestiques

On se souvient de la vague internationale de A(H5N1) de 2004 et du passage, souvent mortel, à l’espèce humaine. Plusieurs centaines de millions de volailles domestiques avaient alors été tuées et détruites tandis que le Vieux Continent (et notamment la France) prenaient des mesures préventives drastiques (mesures qui servirent lors de la pandémie humaine de A(H1N1).

Moins médiatisée une nouvelle souche est apparue début 2013 en Chine, A(H7N9) faiblement pathogène  mais elle aussi capable d’infecter l’homme. Une nouvelle souche aviaire, hautement pathogène,  A(H5N8), a été détectée en 2014 en Chine, en Corée puis rapidement au Japon. Avant de se poursuivre sa progression (via les oiseaux migrateurs pense-t-on) vers l’Inde, l’Europe, le Canada et aujourd’hui les Etats-Unis. Compte-tenu du poids de l’industrie avicole dans les pays développés et (plus encore) en développement son impact économique est important. Outre le A(H5N8), le continent américain est confronté à une épizootie de A(H5N2). Au total, le virus a causé la mort (naturelle ou par abattages préventifs) de plus de 35 millions de poules, dindes et canards en quelques mois. Il y a quelques jours le département américain de l’Agriculture annonçait une révision à la baisse de la production d’œufs.

Palestine et Israël

Il faut encore compter avec de nombreux foyers de A(H5N1). Ce dernier continue à être présent de manière endémique en Egypte de manière endémique et de nouveaux cas sont apparus au Moyen-Orient, en Israël de même qu’en Palestine. «La résurgence de la grippe aviaire  au Nigeria a déjà de sérieuses conséquences compte tenu de l’importance de l’industrie de la volaille dans l’économie des foyers et la sécurité alimentaire» affirme Louise Setshwaelo, représentante de la FAO dans ce pays, le plus peuplé d’Afrique.

Pour l’OIE l’augmentation récente de foyers d‘influenza aviaire en Amérique en Afrique en Europe et leur persistance en Asie font qu’il appartient plus que jamais aux services vétérinaires nationaux de mettre en œuvre toutes les mesures prévues ».

A demain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s