Affaire Lambert: « Un petit pas pour Vincent, mais un grand pas pour l’humanité ! » ose le Dr Eric Kariger

Bonjour

Le Dr Éric Kariger a longtemps été le médecin traitant de Vincent Lambert au CHU de Reims. Avant de quitter ce service  public pour le privé. C’est lui qui, en mai 2013 et au terme d’une procédure collégiale, avait décidé un premier arrêt de nutrition et d’hydratation du patient qui lui avait été confié. Un mois. Sans succès. Et c’est pour ne pas avoir tenu les parents de son patient de cette mesure que « l’affaire Lambert » avait vu le jour.

Houston

Le Dr Kariger a, depuis, témoigné à de multiples reprises dans médias du sens de sa démarche, de ses doutes, des ses inquiétudes comme de ces certitudes. Ce fut un cheminement parfois bien difficile à suivre. A l’annonce de l’arrêt dela Cour européenne des droits de l’homme il aurait pu conserver le silence. Ce ne fut pas le cas.

« C’est une décision sage et courageuse », qui constitue « un petit pas pour Vincent Lambert, son épouse et ses proches qui respectent ses volontés mais un grand pas pour l’humanité ! »  a-t-il déclaré à l’AFP. Il fallait oser.

« Dans ces circonstances de l’extrême limite de la fragilité, le plus grand geste d’amour, c’est de laisser partir celui que l’on aime », a poursuivi ce médecin. « Les états végétatifs chroniques constituent une exception par leur gravité, et pour l’histoire de notre humanité : c’est la médecine qui les a créés, c’est la médecine, aidée du droit, qui doit apporter une réponse, a encore commenté le Dr Kariger. C’est une affaire singulière pour laquelle je prends tout le recul nécessaire. »

Diable

Concernant ses rapports difficiles avec les parents de Vincent Lambert, il a déclaré: « Je n’oublie pas que je suis le diable pour Mme Viviane Lambert et ceux qui la soutiennent ; ils sont enfermés dans leurs souffrances, dans leur déni, dans leurs certitudes, instrumentalisés par des minorités qui remettent en cause la démocratie sanitaire et les valeurs humanistes de la République française. »

La mère de Vincent Lambert, elle, s’est dite « scandalisée »  par la décision de la Cour européenne des droits de l’homme de valider l’arrêt des traitements de son fils tétraplégique, a dit vendredi vouloir continuer à se « battre ». « C’est un scandale, on condamne notre fils. Nous sommes là pour nous en occuper, nous continuerons, nous sommes scandalisés, a affirmé Viviane Lambert sur les marches de la Cour devant les journalistes, quelques minutes après la décision des juges européens. Nous nous battrons encore nuit et jour, nous resterons aux côtés de Vincent et nous continuerons à nous battre ».

Outrance

« Cet arrêt est tellement grossier qu’il en perd aujourd’hui toute légitimité, nous ne laisserons pas quelques robes noires et blouses blanches mettre à mort Vincent Lambert qui est vulnérable et sans défense », a dit, solennel, Me Jérôme Triomphe, l’un des deux avocats des parents de Vincent Lambert.

L’affaire Vincent Lambert incite à la solennité, cette solennité qui, comme l’on sait est souvent à mi-chemin de l’outrance et de la vérité.

A demain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s