Loi Evin détricotée : pour les psychiatres français les députés sont des «irresponsables» graves

Bonjour

Du jamais vu dans les annales de la psychiatrie et de la démocratie réunies. Le Conseil national de psychiatrie (1)  vient, lundi 15 juin 2015, de publier le communiqué suivant :

« La représentation nationale vient de voter un texte facilitant la promotion des boissons alcoolisées, ce qui revient à vider la loi Evin de son sens. Sous prétexte de défendre les traditions et la culture vinicoles, que personne ne menace, les élus de la Nation, de façon totalement irresponsable, favorisent l’alcoolisme, notamment chez les adolescents, avec toutes les conséquences désastreuses de ce fléau pour la santé physique et psychique de nos concitoyens.

La lutte contre les maladies mentales, le cancer et toutes les pathologies provoquées par la prise excessive d’alcool doit rester une priorité. Après le tabac, l’alcool est la deuxième cause de mortalité évitable. Nous demandons solennellement à la ministre de la Santé, au Premier ministre et au président de la République de prendre la mesure de ce qui vient d’être voté et de réagir immédiatement pour que notre pays ne régresse pas en matière de prévention et de santé publique. »

Bruno Le Roux

Ce texte est signé du Dr Maurice Bensoussan, président du Conseil national professionnel de psychiatrie. On sait que la ministre de la Santé est en colère. On ne sait rien de ce que pense le Premier ministre. Quant au président de la République, on ne saisit pas très bien ce qu’il a dit à l’inauguration de Vinexpo, salon mondial des vins et spiritueux. Sans oublier un homme fort de la représentation nationale : Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée qui affirme  que «dans le texte de la loi Macron aujourd’hui, il n’y a absolument rien qui remette en cause la loi Evin». M. Le Roux devrait, en urgence, prendre l’avis d’un psychiatre. Avant qu’il ne soit trop tard.

A demain

(1) Le Conseil national de psychiatrie (CNPP) regroupe l’ensemble des syndicats et sociétés savantes de la psychiatrie française : Collège national pour la qualité des soins en psychiatrie (CNQSP) ;Collège national des universitaires de psychiatrie (CNUP) ;Fédération française de psychiatrie (FFP) ; Intersyndicale de défense de la psychiatrie publique (IDEPP) ; Syndicat national des psychiatres privés (SNPP) ; Syndicat des psychiatres d’exercice public (SPEP) ; Syndicat des psychiatres français (SPF) ; Syndicat des psychiatres des hôpitaux (SPH) ; Syndicat des psychiatres salariés de la  Confédération française de  l’encadrement (SPCFE-CGC) ; Syndicat universitaire de psychiatrie (SUP) ; Union syndicale de la psychiatrie (USP).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s