Travailler plus à l’AP-HP: Martin Hirsch, Marisol Touraine, langue de bois, «qui joue à quoi» ?

Bonjour

Rien de plus beau que le jargon qui ne veut pas dire son nom. Des mots de jeunes loups à protéger entre les vieux « guillemets ». Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) propose une « autre approche » aux syndicats pour « renouer » le dialogue sur l’organisation du temps de travail et les 35 heures, – un « geste » qui intervient après trois jours de grève en moins d’un mois et la menace d’un quatrième.

Ondes

Rien de plus parlant que les documents que l’on fait opportunément fuiter. Dans un document transmis aux représentants du personnel que vient de révéler par Le Parisien-Dimanche et dont l’AFP a obtenu copie, la direction de l’AP-HP dresse un « projet de relevé de conclusions » en six points « afin de renouer le fil du dialogue social et dans un souci d’apaisement ». Elle dit aussi que les « inquiétudes du personnel ont été entendues ». Est-ce dire qu’elles ne l’avaient pas été, ces inquiétudes des salariés, clamées et amplifiées sur les ondes ?

Billard

Rien de plus élégant que le billard français, le jeu à trois bandes. Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes avait « appelé à la reprise du dialogue ». Dans la soirée dominicale elle a « approuvé » la démarche du directeur général.  « Quand les crispations sont trop fortes (…), on redéfinit une méthode, mais on va de l’avant », a dit la ministre de la Santé, invitée du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI. Mme Touraine sait ce qu’il en est de décrisper, de dialoguer, d’avancer. « Le statu quo n’est pas possible et Martin Hirsch a raison (…) de vouloir adapter les conditions de travail, mais il faut dialoguer » a dit la ministre.

Drapeau

Rien de plus parlant, sous la mitraille, que l’apparence d’un drapeau blanc. Le document directorial affirme que « les 35 heures ne sont pas remises en cause ». Il y est « pris acte » du désaccord des syndicats quant aux premières propositions de la direction. « C’est pourquoi la direction générale accepte de reprendre la démarche engagée selon une autre approche qui mettra au centre des discussions les questions relatives à la qualité de l’emploi, aux conditions de travail et aux progrès à accomplir en termes d’organisation », révèle l’Agence France Presse (Sabine Pradella).L’AP-HP propose d’ouvrir « des espaces d’expression et de discussion, dans les pôles ou services volontaires », sur l’organisation et les conditions de travail afin de dresser « un état des lieux sur le terrain », prélude à l’élaboration d’un nouveau document qui servirait de base à la reprise des négociations.

Téléphone

Rien de plus éclairant que « les rapports de force ». Interrogés par l’AFP les syndicats CGT et SUD estiment que ce geste de la direction montre que la mobilisation des agents a été « entendue ». Peu auparavant l’intersyndicale (CGT, SUD, FO, CFDT, CFE-CGC, CFTC et Unsa) avait commencé à parler de « grève totale » si le projet de Martin Hirsch n’était « pas retiré ». Qui a téléphoné au Palais de l’Elysée ? Et qui le Palais a-t-il contacté ? « La manifestation de jeudi 11 juin a porté ses fruits » estime Jean-Marc Devauchelle (SUD). Ce responsable syndical observe que Martin Hirsch « change juste de stratégie ». Il essaierait selon lui de « diviser l’intersyndicale et de biaiser le dialogue social en contournant les représentants des salariés » pour s’adresser directement au personnel.

Jumelles

Rien de plus têtu que les chiffres. La direction de l’AP-HP veut réaménager l’organisation et le temps de travail (et réduire par la même le nombre des RTT). Economie visée : entre et 20 à 30 millions d’euros. Aujourd’hui  plus de 60% des 75.000 agents travaillent 7 heures 36 (38 heures/semaine) ou 7 heures 50 (39 heures 10) par jour, et disposent de 18 à 20 jours de RTT par an. Une « autre approche » aux syndicats pour « renouer » le dialogue ? Sera-t-elle opérante ? Tout cela est observé à la jumelle depuis le ministère de la Santé et l’Hôtel de Matignon, sans oublier le Palais de l’Elysée.

A demain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s