Vincent Lambert: que diraient ses juges si ce malade pouvait être «nourri à la cuillère» ?

Bonjour

A Reims, les vents tournent. C’est officiel : les parents de Vincent Lambert ont demandé au CHU de Reims son transfert vers une unité spécialisée proche de Strasbourg. Ils menacent désormais de saisir la justice si « on » refuse ce transfert. « On » ?  « Une place attend Vincent dans un service spécialisé dans l’accueil des patients en état pauci-relationnel et végétatif à Oberhausbergen » a expliqué à l’Agence France Presse Me Jean Paillot, l’avocat de Viviane et Pierre Lambert. Ce service est dirigé par le Dr Bernard Jeanblanc, un proche des parents. Il  affirme que Vincent n’est pas en « état végétatif » mais dans un état de « conscience minimale », contredisant le diagnostic des trois experts indirectement commis par le Conseil d’Etat en 2014 (1)

Marisol Touraine

« On ? » « Nous avons eu un contact avec les avocats du CHU de Reims qui par ailleurs n’a aucun droit de retenir un patient, et en cas de refus nous saisirons la justice administrative ou le ministère de la Santé », précise l’avocat. Me Paillot assure que Marisol Touraine, ministre de la Santé a reconnu mardi 16 juin au Sénat (lors de l’examen de la proposition de loi sur la fin de vie) que Vincent Lambert « n’était pas en fin de vie » et que « l’expression de (sa) volonté (à refuser l’acharnement thérapeutique) fait l’objet d’interrogations et de débats ». Est-ce bien exact ? « On ne peut invoquer la prétendue volonté d’un homme pour provoquer sa mort quand ses volontés sont déclarées incertaines par le supérieur hiérarchique direct du CHU de Reims » a aussitôt fait valoir l’avocat. Que pourra en dire (si elle s’exprime sur le sujet) Marisol Touraine ?

Déglutir ou pas

Me Paillot a également réclamé « une rééducation à la déglutition » pour le malade qui est nourri et hydraté apar une sonde entérale (une méthode considérée par le Conseil d’Etat et la justice européenne comme un traitement médical à part entière et l’objet d’une obstination thérapeutique déraisonnable dans ce cas particulier). « Vincent Lambert est en capacité d’être alimenté à la cuillère, il a fait beaucoup de progrès à la déglutition » fait encore valoir Me Paillot qui ajoute que le patient n’a jamais véritablement perdu  ce réflexe (contrairement à ce qu’il avait affirmé précédemment, sous-entendant une évolution favorable).

Posons que le réflexe de déglutition existe et que ce malade puisse être nourri « à la cuillère ». Qui exécuterait le jugement du Conseil d’Etat, jugement validé par la Cour européenne des droits de l’homme ? Et qu’en diraient (en privé) les magistrats concernés ?

A demain

(1) Une nouvelle fois la question se pose du refus (par les experts commis par le Conseil d’Etat) d’avoir fait procéder à un examen comparatif par l’équipe du Pr Steven Laureys (Coma Science Group de Liège) – équipe qui avait déjà évalué l’état de conscience de Vincent Lambert. Rien n’interdit toutefois aujourd’hui  de faire pratiquer ces examens par cette équipe dont la compétence dans ce domaine est de réputation internationale.

(2) Ceci renvoie plus largement àune question essentielle – quoique rarement exposée : comment le Dr Kariger a-t-il pu (en 2013) avancer l’hypothèse de la manifestation explicite de refus de soins par un malade dont il soutient qu’il est privé de toute forme de conscience et de relation avec son entourage ? C’est sur la base de cette hypothèse que la décision (collégiale) d’un processus de « fin de vie » par arrêt de l’alimentation et de l’hydratation a été prise (et mise en œuvre durant trente et un jours).

2 réflexions sur “Vincent Lambert: que diraient ses juges si ce malade pouvait être «nourri à la cuillère» ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s