Tour 2015 – 2ème étape : le «spray pour soigner l’asthme» et la «piqûre de guêpe espagnole»

Bonjour

Il faut lire L’Equipe pour ne rien savoir. Entendons-nous. Tout nous est dit sur tout. Le Big data depuis la draisienne et Gérard Holtz. Mais rien des vraies coulisses, biologiques, de la « Grande Boucle ». Rien sur l’essentiel du corporel. Prenons l’affaire Lars Boom  et cette histoire de cortisol effondré dont nous parlions hier. Affaire Boom ? Tout au plus un imbroglio précise L’Equipe dominicale.

Un imbroglio ? Résumons. Le jeune Lars Boom, néerlandais des kazakhes d’Astana® est pris, la veille du départ avec une cortisolémie « effondrée ». Soit il triche (prise massives de corticoïdes à des fins dopantes), soit il est gravement malade. Dans les deux cas il ne peut pas partir. Et ce d’autant que son équipe  d’Astana® (jadis mauvaise image) a adhéré au Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC). Le MPCC est fait d’évangélistes : ils nous racontent qu’ils ont connu un cycliste dans lequel on pouvait raisonnablement croire. Pire ils ruminent leur croyance et annoncent un avenir débarrassé des démons des substances. Nous en reparlerons.

Entorse (au règlement)

Lars Boom ne pouvait prendre part au Tour. Conclusion : il est dans le peloton. Et Astana® n’est plus membre du MPCC. Qui s’en soucie ?

Dans sa sagesse équivoque  L’Equipe (dont personne ne sait en qui elle croit – ni même si elle croit) fait œuvre de pédagogue. Pourquoi Lars n’aurait pas dû, pourquoi Lars a-t-il fait ce qu’il a fait, pourquoi cette apparence de tricherie n’en est pas une, le MPCC combien de divisions etc. On ne dit pas tricherie potentielle, dans le cyclisme et dans L’Equipe. On dit entorse au règlement. Et pour justifier Lars on dit « Boom a pris des corticoïdes dans un spray pour soigner l’asthme ».

Hyménoptère au delà des Pyrénées

L’Equipe n’est pas la seule à aider Lars. Et la pathologie asthmatique n’est pas la seule à pouvoir être invoquée. Les hyménoptères sont également du meilleur effet. C’est Vincenzo Nibali qui le dit. Vincenzo est un coéquipier de Lars chez les kazakhes d’Astana®. Et c’est le « vainqueur sortant ». Propos de Vincenzo dans L’Equipe :

« Je suis content que Lars ait pu repartir. J’avais eu un problème similaire à la Vuelta. En 2013 où j’avais été piqué par une guêpe. Mais je n’avais pas pu me soigner à cause du règlement du MPCC. »

Une guêpe ! et espagnole… Où l’on comprend que les anges du crédible veulent voir souffrir le pauvre cycliste ;

Antoine, Jean et la marquise

Le Tour 2015, comme les précédents, c’est le tour de la nostalgie. On reparle de l’Equipe en noir et blanc de Blondin et du jeune Jean Cormier. Extrait de « L’affaire des poissons », pastiche sous la forme d’une lettre de Madame de Sévigné à sa fille (1) :

« Ma toute bonne, nous aurions eu une randonnée bien fastidieuse, aujourd’hui, si notre société n’avait été agitée par une histoire que m’ont rapportée les cahiers de M. Goddet [alors patron du Tour, NDRL] qui est notre Saint-Simon : il tient le journal en main. […]  Savez-vous ce que c’est que se « charger » ? C’est la chose du monde la plus stupéfiante, si je puis m’exprimer ainsi ».

Des ellipses dans une boucle infiniment grande….Ainsi écrivait Antoine. Dans L’Equipe, qui le publiait.

A demain

(1) « Antoine Blondin, la légende du Tour », Jean Cormier, éditions du Rocher.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s