Canicule : selon les pouvoirs publics l’impact global a été contenu (grâce aux pouvoirs publics)

Bonjour

C’est encore mieux en le disant. Le premier bilan national de l’épisode de canicule a été dressé devant la presse le 16 juillet (le jour même du début de l’épisode suivant) par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. Tout a été fait comme il convenait : anticipation, information, mobilisation. La France n’a pas été impactée comme elle aurait pu l’être, comme elle le fut en d’autres temps.

La ministre a remercié les professionnels de santé, mais aussi l’ensemble du tissu médico-social, les associations et les agents des collectivités territoriales, pour leur mobilisation massive dans ces circonstances. Elle a rappelé que les pouvoirs publics se sont mobilisés très tôt et massivement pour faire face à cet épisode. Elle a rappelé  qu’elle avait personnellement  activé les dispositifs d’alerte sanitaire, et ce plusieurs jours avant le début de l’épisode. Et qu’elle avait personnellement (le 29 juin) activé la cellule de crise du ministère de la santé pour suivre la situation et son impact sur le système de soins au quotidien. Et qu’elle avait (le même jour) personnellement  activé la plateforme téléphonique nationale d’information sur la canicule.

Contenir

« Communication exceptionnelle déployée auprès du grand public ». « Suivi, heure par heure, de l’évolution de la situation dans les établissements de santé et médico-sociaux des cinquante-et-un  départements placés en vigilance orange ». « La ministre a effectué de nombreux déplacements sur le terrain pour relayer les messages de prévention ». « La ministre a demandé aux hôpitaux les plus sollicités de maintenir leur capacité d’accueil médical pour être en mesure d’accueillir tous les patients qui auraient besoin d’être hospitalisés. »

Au final, toutes ces mesures ont « permis de contenir l’impact sanitaire de cet épisode caniculaire ». Et la surmortalité « qui accompagne systématiquement les épisodes de canicule » a été « cette fois » limitée : pour la semaine du 29 juin au 5 juillet, 700 décès supplémentaires – soit 7% de plus – ont été enregistrés par rapport à la moyenne observée à la même période de l’année sans épisode de canicule. La ministre a rappelé les 15 000 décès supplémentaires  (soit 55% de plus) en 2003 et 2 100 décès supplémentaires ( soit 9% de plus) en 2006.

Bien boire

On peut encore faire mieux. L’un des responsables sanitaires proche de Marisol Touraine expliquait aujourd’hui, en plein midi, sur France Inter que certaines des morts prématurées enregistrées étaient la conséquences de déséquilibres hydriques observé chez des personnes fragilisées. Il ne suffit pas de boire, comme le disent les messages du ministère de la Santé. Il faut savoir ne pas trop boire.

Pour le reste on peut, comme le fait le pouvoir, observer l’esprit de solidarité qui dans ces périodes peut animer notre société vis-à-vis des personnes les plus âgées. Et, sinon s’en féliciter, du moins s’en réjouir.

A demain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s