Tour 2015- onzième étape. Le cœur de Chris Froome et le dopage au clair de la lune

Bonjour

C’est long, très long, un Tour de France quand tout est plié d’avance. Il faut meubler jusqu’aux Champs. Se fouetter pour réanimer l’épopée. Il y a les journalistes qui ignorent les ressources du dopage et il y a les autres. Libération en fait partie qui (Pierre Carrey, Sylvain Mouillard) continue vaille que vaille à décrypter comme le faisait  Jean-Louis Le Touzet, aujourd’hui au repos après son prix Jacques Goddet 2014.

C’est un exercice typiquement journalistique : parler de ce que l’on pressent mais que l’on ne sait pas. Ne pas dire exactement la vérité mais, joliment, la raconter. Et puis, parfois, la révéler. C’est alors le maillot jaune du journaliste. Ou celui à poids. On l’admire…trois embrassades… deux flashes… et la caravane est repartie. Sans oublier la voiture-balai. Plus tard… peut-être… sans doute… la légion d’honneur…

Huées

Hier le Tour faisait étape à Cauterets , vieille ville thermale et charitable. Les suiveurs électro-sensibles percevaient comme un malaise. Il se racontait que Chris Froome avait signé (la feuille de départ) sous les huées  du public « Une partie du peloton était tout aussi écœurée par la démonstration de force du Britannique et de son équipe Sky sur la première étape de montagne, entre Tarbes et La Pierre-Saint-Martin » raconte Libé. Ce sont des choses que l’on ne peut pas lire dans L’Equipe, coorganisatrice du spectacle. Ou alors entre les lignes. C’set d’ailleurs ce qui fait tout le charme de L’Equipe, un journal véritablement unique.

«Le cyclisme n’est pas guéri, confie à Libé un leader remonté. Il y a des bandits qui en profitent. Nous sommes de retour cinq ou six ans en arrière.» Qui est ce leader ? Qui sont ces bandits ? On ne le saura pas. « Si ce coureur cite des noms, il s’expose à des poursuites en diffamation ou à ne plus pouvoir s’échapper dans la course. Revoici l’omerta : micro ouvert, aucun participant n’accepte de raconter le désarroi ambiant » ajoute Libé. Ce sont a des phrases comme celle-ci que l’on comprend que les jeunes journalistes ont conservé la fraîcheur qui fait le charme de ce métier.

Paranoïa

Ils écrivent encore ceci : « Le climat est très lourd, aux limites de la paranoïa. D’autant plus quand un vieil ami du Tour, Lance Armstrong, sème le doute, mardi, sur Twitter : «Froome-Porte-Sky sont très forts. Trop forts pour être propres ? Ne me demandez pas, je n’ai pas la réponse.» Sur France Télévisions, l’ex-coureur Cédric Vasseur a trouvé «regrettable» que le vélo de Froome n’ait pas été contrôlé par l’UCI, en référence à un présumé moteur dans le cadre. Sur RMC, l’ex-directeur sportif Cyrille Guimard suggère que la Sky utilise un caisson à hypoxie pendant le temps de repos, un moyen légal mais controversé de favoriser l’oxygénation naturelle. »

Les jeunes consultent les carnets de leurs aînés. On se souvient de 1999, de l’EPO et de l’expression   cyclisme à deux vitesses. Size ans après on ne compte plus les braquets. Et on perçoit, derrière les chronos d’altitude, le sentiment d’un foutage de gueule, les doigts d’honneur à la cantonade.

Sisyphe

Sur Slate.fr (Vincent Manilève et Camille Belsoeur) on s’interroge : « Chris Froome est-il dopé ou simplement ‘’inhumain’’ ? » C’est une question de philosophie sportive : le cycliste professionnel est-il encore un homme ? Porter le maillot jaune fait-il de vous un demi-dieu ? Faut-il imaginer Sisyphe dopé ? Camus a-t-il écrit sur le sujet ?

Dave Brailsford est le patron de Sky. Il est néanmoins resté  humain. Hier, sortant des bains de Cauterets, Dave Brailsford, s’est déclaré favorable à la mise en place d’un passeport individuel lié à la puissance développé par chaque coureur. Dans les vapeurs il a expliqué  que ce passeport pourrait lever la suspicion sur les performances. « Je comprends que l’on pose des questions après tout ce qui s’est passé dans le cyclisme, a déclaré, sans rire,  M. Brailsford. Mon travail, c’est d’être ouvert, de rester calme, de parler à tout le monde. » Puis, sur le caractère extraterrestre de Froome, le patron de Sky a regardé les nuages. Et botté en touche. Pour la biologie du champion ce sera après les Champs Elysées.

Vélocité

Seule confidence chiffrée : le cœur de Chris ne bat jamais au-dessus de 170. D’ailleurs Chris l’a déjà écrit dans sa biographie. On le vérifiera dans les ascensions à venir. Il faut être pur comme les anges pour s’inquiéter de ce qui se passe dans les Pyrénées.  L’ex-coureur Christophe Bassons est l’un deux. Au tournant du siècle il avait croisé le fer avec le diable Armstrong. Aujourd’hui il travaille avec l’Agence française de lutte antidopage et la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d’Aquitaine et Midi-Pyrénées. C’était un coureur propre. C’est un fonctionnaire vigilant. A Cauterets, parlant de Chris, il eu ces quatre phrases :

« Sa forte vélocité est impressionnante mais elle peut s’expliquer par un entraînement spécifique. En revanche, ce qui pourrait poser question, c’est sa puissance. On parle de 1 000 watts au démarrage. Si tel est le cas, c’est étrange. »

Phares

Lever le voile sur l’étrange ? On ne peut rien faire sur le Tramadol ®  (70 marques, remboursé par la sécurité sociale), pratiquement rien sur les corticoïdes (on peut être cycliste et asthmatique) et pas grand-chose sur les nouvelles présentations de l’hormone de croissance. L’étape suivante est connue : il faudra faire des contrôles avec des phares : l’EPO « retard » quand elle injectée avant les douze coups de minuit, n’est plus détectable  à compter de l’aube. Voilà pourquoi des contrôles nocturnes vont être pratiqués. Dès que la loi le permettra.

A demain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s