Tour 2015 – Soudain, le directeur s’indigne des jets d’urine et flingue certains «consultants »

Bonjour

Journaliste un jour, journaliste toujours ? Christian Prudhomme est directeur du Tour de France. C’est aussi un ancien journaliste sportif (La Cinq, LCI, Europe 1, L’Equipe TV, France Télévisions). Aujourd’hui 19 juillet M. Prudhomme a, avant le départ de Mende-Valence, appelé au respect du maillot jaune. Ces propos faisaient suite aux plaintes du Britannique Chris Froome qui, le 18 juillet, fut aspergé d’urine par un supporteur le soupçonnant d’être dopé. Voici son texte :

« Le comportement de certains spectateurs, une minorité heureusement, est évidemment intolérable,. L’atteinte à l’intégrité du maillot jaune inacceptable.  Je condamne la stigmatisation faite autour du maillot jaune et je condamne surtout les actes qui se sont produits ces derniers jours Oui, il faut respecter le maillot jaune. Merci aux supporters, à l’immense majorité qui le font. 

Coureur dominateur

Le coureur dominateur n’a jamais été aimé dans l’histoire du Tour de France. C’était vrai avec Jacques Anquetil, c’était vrai avec Eddy Merckx, ça se produit là encore. Mais il y a un minimum de respect à avoir. Il y a une sorte de frustration que vivent beaucoup de gens depuis plusieurs jours et la victoire frappante, marquante, de Christopher Froome dans la première étape pyrénéenne, et le fait que ceux que l’on présentait comme ses rivaux n’étaient pas à leur place.

Cette frustration est accentuée par le fait que les Français que l’on espérait étaient aussi plus loin, elle est augmentée par les propos de certains experts ou pseudo-experts qui font que les journaux, les radios et les télés sont remplis de doutes et de suspicions. Il y a un grand écart insensé ces derniers jours entre ce qui se passait sur le terrain et ce qu’on pouvait lire et entendre par ailleurs. »

Tabou médiatique

S’attaquer aussi frontalement à certains consultants – désignés comme des experts ou pseudo-experts ? C’est là une accusation inédite. Une première qui va mettre la caravane en émoi. On les entend déjà. Ce n’est pas tout. Le directeur du Tour, ancien journaliste,  abordé une question généralement considérée comme un tabou : l’impact des commentaires diffusés dans les médias, sur le comportement des foules. Christian Prudhomme a déclaré :

« Il y a forcément une corrélation entre ce qui est dit dans les journaux, à la télévision, à la radio et ce qui se produit au bord des routes. Il y avait un décalage total jusqu’à ces dernières 48 heures entre ce qui était écrit, ce qu’on lisait partout, et la réalité des gens au bord de la route, comme toujours très sympas. Bien sûr, et c’est l’ancien journaliste qui parle, ce qu’on écrit ou ce qu’on dit a une influence sur les esprits les plus faibles qui peuvent avoir ensuite un comportement intolérable, inadmissible. »

Les esprits les plus faibles apprécieront. Les plus forts aussi.

A demain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s