Vie moderne: combien à Paris-Match pour la photo grecque de la grossesse d’Aurélie Filippeti ?

Bonjour

Vieille recette, toujours d’actualité.  Le poids de dix mots: « Montebourg Filippetti: la love story continue. Et bientôt le bébé ». Et le choc de la photo (comme on croyait pouvoir vous la montrer ici).

Vieux réflexe : l’avocat qui annonce haut et fort qu’il saisir la justice pour «violation du droit au respect de la vie privée». «Aurélie Filippetti, dont je suis l’avocat, a chargé mon cabinet de poursuivre la violation inadmissible du droit dû au respect de sa vie privée et familiale», écrit dans un communiqué Me Vincent Tolédano. Il a précisé à l’AFP viser également dans son assignation «la violation du droit à l’image».

Ventes assurées. «La liberté de la presse à laquelle elle est attachée ne saurait justifier la publication non autorisée par le magazine Paris-Match, au mépris de sa volonté de discrétion, de clichés volés surprenant des moments strictement privés d’intimité et de détente», ajoute l’avocat. Il prévient que la députée de Moselle et ex-ministre de la Culture et de la Communication «entend que soit respectée sa dignité de femme et saisira la justice de tout manquement à ce droit fondamental».

Une affaire connue

Ainsi donc Paris-Match a osé : montrer (à compter de ce 30 juillet et pour une semaine –dans les salles d’attente ensuite) Aurélie Filippetti debout, peids nus, enceinte, en maillot de bain sur la (petite) terrasse d’un hôtel d’Athènes (lequel ?). A ses côtés, l’ancien ministre de l’Économie, en polo, jean, et lunettes de soelilest allongé sur une chaise longue bleue. La photo serait datée du 28 juillet.

L’AFP a interrogé Régis Le Sommier, directeur adjoint de la rédaction de Paris-Match. Il se justifie ainsi :

«C’est totalement légitime ce que l’on fait. Avec Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti, on est face à un couple politique qui intéresse le public. On ne révèle rien, sa grossesse était déjà connue. Notre rôle est de raconter la vie des gens célèbres, c’est ce que nous faisons. Les photos ont été prises dans un hôtel en Grèce, on voit des gens autour: l’endroit est semi-public».

Pipoliser les politiques ?

Grossesse connue, certes. Mais de qui ? « Vacances à l’hôtel, à Athènes. Mais la politique n’est pas le but du voyage… » écrit Paris Match.  Pourquoi ici, pourquoi maintenant ?

Aurélie Filippetti, qui connait la presse, s’est confiée à Libération (Matthieu Ecoiffier) . «C’est une tentative de pipoliser des positionnements politiques, de les décrédibiliser en recourant à des photos volées dans une intimité qui doit être respectée, dit-elle.  J’étais sur mon lieu de vacances pendant la pause parlementaires.» On lui fait remarquer que des photos de politiques en maillot de bain sont devenues un marronnier : Sarkozy et Carla au cap Nègre, Hollande et Trierweiler à Brégançon, Royal en Martinique…» 

Brocéliandre

Est le fait qu’elle soit  enceinte qui en fait la valeur «people» ?

« Cela relève de ma vie privée. Quand Nathalie Kosciusko-Morizet avait posé enceinte dans Paris Match [en 2005, dans une robe vaporeuse et un décor de forêt de Brocéliande, puis en 2009 dans les jardins du ministère de l’Environnement rappelle Libé] elle n’était pas en maillot de bain. Et ce n’était pas des photos volées.»

On peut en conclure qu’Aurélie Filippetti est, elle aussi, une lectrice de Paris Match.

A demain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s